Crédit immobilier : quel est votre projet ?

  1. Accueil
  2. Prêt immobilier
  3. Actualités
  4. Les taux immobiliers en mars 2023

Crédit immobilier : des taux toujours plus hauts

Les taux immobiliers en mars 2023
Crédit immobilier : des taux toujours plus hauts

2,95 % : c’est le taux moyen auquel sont actuellement distribués, en France, les prêts immobiliers souscrits sur 20 ans. Notre baromètre mensuel nous montre que la hausse entamée il y a près d’un an se poursuit en mars 2023. Il y a un mois, ce même indicateur était de 2,80 %. C’est donc une augmentation de 0,15 point qui est enregistrée par rapport à février.

Meilleur taux immobilier

3,35%sur 15 ans(1) Simuler mon taux

Meilleur taux immobilier

3,50%sur 20 ans(1) Simuler mon taux

Meilleur taux immobilier

3,60%sur 25 ans(1) Simuler mon taux

Taux Empruntis relevés le 20/05/2024

Des hausses pour toutes les durées d’emprunt

La montée des taux d’intérêt ne se cantonne pas aux crédits sur 20 ans. Les prêts sur 25 ans franchissent en mars un palier symbolique, pour atteindre une moyenne de 3,10 % (contre 2,95 % en février). Les emprunts contractés sur une durée moins longue subissent un destin similaire. Les moyennes sont désormais de 2,60 % sur 7 ans (+ 0,10 point), de 2,70 % sur 10 ans (+ 0,15 point) et de 2,90 % sur 15 ans (+ 0,20 point).

Même en disposant d’un excellent dossier, il est quasiment impossible de négocier aujourd’hui un taux inférieur à :

Voici le récapitulatif des taux immobiliers de mars 2023 relevés par notre baromètre national :

Durée d’emprunt

Taux minimum

Taux moyen

7 ans

1,90 %

2,60 %

10 ans

2,00 %

2,70 %

15 ans

2,25 %

2,90 %

20 ans

2,45 %

2,95 %

25 ans

2,55 %

3,10 %

Pourquoi les taux immobiliers augmentent encore ?

Si les banques en viennent à augmenter le prix de leurs offres (un prix qui, dans le cadre d’un prêt, prend la forme d’un taux d’intérêt), c’est parce qu’elles-mêmes sont confrontées, depuis quelque temps, à une hausse du coût de l’argent. Cette hausse vient compromettre la rentabilité des crédits immobiliers distribués.

« Étant donné les taux de rémunération de l’épargne, certains partenaires bancaires nous disent qu’il faudrait que le taux moyen sur 20 ans passe les 4,5 % pour que le crédit immobilier soit rentable. » indique Cécile Roquelaure, directrice des études d’Empruntis.

Les établissements doivent donc proposer des taux toujours plus hauts, avec cependant l’obligation de ne pas dépasser les taux d’usure. La récente mise en place de la révision mensuelle de ce plafond de prix pour les crédits, même si elle peut aider certains emprunteurs, n’est pas nature à renverser la tendance.

« Chaque début de mois nous débloquons la situation de certains dossiers, mais tant que l’OAT ne sera pas stabilisée, les banques seront à l’arrêt ou très sélectives pour ne pas risquer de perdre plus en prêtant qu’en collectant de l’épargne. » poursuit notre experte.

La pleine reprise du marché, attendue avant l’été, pourrait donc se faire un peu plus attendre.

Profitez du meilleur taux en quelques clics !

à partir de 3,35% sur 15 ans(1)

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider