Votre assurance de prêt immoblier moins chère
  1. Accueil
  2. Assurance prêt immobilier

Assurance de prêt immobilier moins chère - jusqu'à 65 % d'économies

ExcellentNote trustpilot 4.8 sur 5 basé sur 12338 avis
La meilleure offre
pour les 20 - 45 ans
BNP Paribas Cardif
Mensualité moyenne 7,83 €
Calculer mon assurance
Afficher les détails
Taux moyen 0,06 % par an
Coût total 1 879,32 €

Détail des garanties de l'offre :

Décès

En cas de décès de l'emprunteur, l'assurance verse à la banque le remboursement du capital restant dû à hauteur de la quotité assurée.

Perte Totale et Irréversible
d'Autonomie (PTIA)

En cas d'impossibilité totale et irréversible de travailler (l'emprunteur a besoin d'assistance pour effectuer au moins 3 des 4 actes de la vie quotidienne : se lever, se vêtir, se nourrir, se déplacer), l'assureur prend en charge le remboursement du capital restant dû à hauteur de la quotité assurée.

Invalidité Permanente Totale (IPT)

En cas de taux d'invalidité supérieur à 66 % (calculé selon un barème croisant incapacité physique et/ou mentale, et incapacité professionnelle), l'assureur prend en charge les mensualités du prêt à hauteur de la quotité assurée.

Incapacité Temporaire Totale (ITT)

En cas de maladie ou accident entraînant un arrêt de travail, l'assureur prend en charge les mensualités du prêt à hauteur de la quotité assurée (dans la limite de 1 095 jours maximum soit 3 ans).

Invalidité Permanente Partielle (IPP) Non couvert

En cas de taux d'invalidité compris entre 33 % et 66 % (calculé selon un barème croisant incapacité physique et/ou mentale, et incapacité professionnelle), l'assureur prend en charge les mensualités du prêt à hauteur de la quotité assurée. Uniquement dans la formule confort.

Dos/Psy Non couvert

Garantie couvrant les maladies et pathologies non mesurables ou quantifiables mais nécessitant un arrêt de travail (pathologies du dos, lumbago, hernie discale, burn-out, états dépressifs...). L'assureur prend en charge les mensualités du prêt à hauteur de la quotité assurée. Uniquement dans la formule confort.

La meilleure offre
pour les 45 - 65 ans
AXA
Mensualité moyenne 34,24 €
Calculer mon assurance
Afficher les détails
Taux moyen 0,21 % par an
Coût total 8 217,20 €

Détail des garanties de l'offre :

Décès

En cas de décès de l'emprunteur, l'assurance verse à la banque le remboursement du capital restant dû à hauteur de la quotité assurée.

Perte Totale et Irréversible
d'Autonomie (PTIA)

En cas d'impossibilité totale et irréversible de travailler (l'emprunteur a besoin d'assistance pour effectuer au moins 3 des 4 actes de la vie quotidienne : se lever, se vêtir, se nourrir, se déplacer), l'assureur prend en charge le remboursement du capital restant dû à hauteur de la quotité assurée.

Invalidité Permanente Totale (IPT)

En cas de taux d'invalidité supérieur à 66 % (calculé selon un barème croisant incapacité physique et/ou mentale, et incapacité professionnelle), l'assureur prend en charge les mensualités du prêt à hauteur de la quotité assurée.

Incapacité Temporaire Totale (ITT)

En cas de maladie ou accident entraînant un arrêt de travail, l'assureur prend en charge les mensualités du prêt à hauteur de la quotité assurée (dans la limite de 1 095 jours maximum soit 3 ans).

Invalidité Permanente Partielle (IPP) Non couvert

En cas de taux d'invalidité compris entre 33 % et 66 % (calculé selon un barème croisant incapacité physique et/ou mentale, et incapacité professionnelle), l'assureur prend en charge les mensualités du prêt à hauteur de la quotité assurée. Uniquement dans la formule confort.

Dos/Psy Non couvert

Garantie couvrant les maladies et pathologies non mesurables ou quantifiables mais nécessitant un arrêt de travail (pathologies du dos, lumbago, hernie discale, burn-out, états dépressifs...). L'assureur prend en charge les mensualités du prêt à hauteur de la quotité assurée. Uniquement dans la formule confort.

La meilleure offre
pour les plus de 65 ans
MNCAP
Mensualité moyenne 103,29 €
Calculer mon assurance
Afficher les détails
Taux moyen 0,62 % par an
Coût total 18 591,40 €

Détail des garanties de l'offre :

Décès

En cas de décès de l'emprunteur, l'assurance verse à la banque le remboursement du capital restant dû à hauteur de la quotité assurée.

Perte Totale et Irréversible d'Autonomie (PTIA) Non couvert

En cas d'impossibilité totale et irréversible de travailler (l'emprunteur a besoin d'assistance pour effectuer au moins 3 des 4 actes de la vie quotidienne : se lever, se vêtir, se nourrir, se déplacer), l'assureur prend en charge le remboursement du capital restant dû à hauteur de la quotité assurée.

Invalidité Permanente Totale (IPT) Non couvert

En cas de taux d'invalidité supérieur à 66 % (calculé selon un barème croisant incapacité physique et/ou mentale, et incapacité professionnelle), l'assureur prend en charge les mensualités du prêt à hauteur de la quotité assurée.

Incapacité Temporaire Totale (ITT) Non couvert

En cas de maladie ou accident entraînant un arrêt de travail, l'assureur prend en charge les mensualités du prêt à hauteur de la quotité assurée (dans la limite de 1 095 jours maximum soit 3 ans).

Invalidité Permanente Partielle (IPP) Non couvert

En cas de taux d'invalidité compris entre 33 % et 66 % (calculé selon un barème croisant incapacité physique et/ou mentale, et incapacité professionnelle), l'assureur prend en charge les mensualités du prêt à hauteur de la quotité assurée. Uniquement dans la formule confort.

Dos/Psy Non couvert

Garantie couvrant les maladies et pathologies non mesurables ou quantifiables mais nécessitant un arrêt de travail (pathologies du dos, lumbago, hernie discale, burn-out, états dépressifs...). L'assureur prend en charge les mensualités du prêt à hauteur de la quotité assurée. Uniquement dans la formule confort.

Mensualité moyenne : prime totale d'assurance divisée par le nombre d'années de couverture.
Taux moyen annuel : prime moyenne annuelle divisée par le montant de prêt couvert par l'assurance.

Votre assurance de prêt en quelques mots

Le saviez-vous : l'assurance de prêt, exigée pour tout crédit immobilier, peut représenter plus du tiers du coût de votre crédit !

Mais les lois Lagarde et Lemoine vous permettent de faire jouer la concurrence à la souscription de votre prêt et même en cours de crédit, pour faire baisser ce coût. Votre courtier Empruntis.com vous accompagne dans le choix d'une offre sur mesure au tarif le plus bas, et à garanties égales 😉

  1. Vos offres ciblées en quelques minutes, grâce à notre super comparateur 🥇
  2. Votre assurance moins chère et bien sûr aux meilleures garanties  ! 😉
  3. Votre tranquillité votre courtier gère tout, même la résiliation ! 👌
1

Vos offres ciblées en quelques minutes, grâce à notre super comparateur 🥇

2

Votre assurance moins chèreet bien sûr aux meilleures garanties 😉

3

Votre tranquillité votre courtier gère tout,  même la résiliation ! 👌

Nos partenaires assurances

Assurance prêt immobilier

L'assurance de prêt immobilier est demandée par toutes les banques dans le cas d'un crédit immobilier car elle les protège d'un éventuel défaut de remboursement lié à un accident de la vie de l'emprunteur.

Différentes garanties composent l'assurance de crédit immobilier, exigées selon le type de projet par la banque prêteuse :

  • Garantie décès (DC) ;
  • Perte Totale et Irréversible d'Autonomie (PTIA) ;
  • Invalidité Permanente Totale (IPT) ;
  • Incapacité Temporaire de Travail (ITT) ;
  • Invalidité Permanente Partielle (IPP) ;
  • Maladies non objectivables (MNO) ;
  • Perte d'emploi (PE).

Si cette assurance vous est imposée, vous pouvez néanmoins choisir librement votre contrat et n'êtes pas tenu d'accepter l'assurance groupe de la banque. Comparer l'ensemble du marché vous permet de trouver le contrat au tarif le plus compétitif à garanties égales.

Différents éléments comme votre état de santé, votre profession ou votre pratique sportive influent sur le tarif de votre assurance individuelle. Un courtier en assurance de prêt peut vous accompagner dans le choix du contrat au meilleur tarif selon votre profil et de votre projet.

Sommaire

Nouveautés en santé pour l’année 2024

Chaque début d'année, des évolutions réglementaires ont lieu et 2024 ne déroge pas à la règle, surtout en ce qui concerne la santé. Résumé des principaux changements, selon les informations relayées par Franceinfo et issues du Ministère de la Santé.

Modifications des arrêts maladie et indemnités réajustées

Les consultations médicales à distance subissent un changement notable : la prescription ou le renouvellement d’un arrêt maladie ne pourra excéder trois jours, à deux exceptions près : si la consultation à distance concerne le médecin traitant, ou si le patient n’a pas la possibilité de se déplacer, précise Franceinfo.

Autre modification : le délai de carence de trois jours ne sera plus appliqué pour les arrêts de travail en raison d’une fausse couche. 

Côté indemnisations, un réajustement a aussi été réalisé : les indemnités journalières pour maladie augmentent à 52,28 €, et les indemnités maternité passent à 100,36 €. D'autres hausses concernent les pensions d'invalidité, qui atteignent désormais 328,07 € (+5,3 % par rapport à 2023). L'allocation pour l'aidant familial et celle pour la présence parentale (AJPA et AJPP) sont fixées quant à elles à 64,40 €.

Innovations en pharmacie, lutte contre le tabagisme et bilans préventifs

Les pharmacies élargissent leur champ d'action : elles sont dorénavant autorisées à délivrer des médicaments pour soigner des cystites ou des angines bactériennes sans prescription préalable. En situation de risque de pénurie, elles peuvent aussi désormais vendre des médicaments à l'unité.

La lutte contre le tabagisme se renforce avec une majoration du prix des cigarettes : jusqu'à 1 € en plus par paquet.Enfin, le système de santé met en place un bilan préventif systématique, pris en charge intégralement par l'assurance maladie pour certaines catégories d'âge déterminées (18-25 ans, 45-50 ans, 60-65 ans et 70-75 ans). Ces examens pourront être réalisés par différents professionnels de santé, y compris les infirmiers et les sages-femmes.

Qu'est-ce qu'une assurance de prêt immobilier ?

Toutes les banques exigent la souscription d'une assurance dans le cadre d'un emprunt immobilier. En effet, vous empruntez un montant important sur le long terme et cette assurance permet à la banque de se couvrir d'une défaillance de paiement en cas d'accident de la vie. De fait, l'assurance de crédit vous protège aussi en tant qu'emprunteur : en cas de sinistre, c'est l'assureur qui prend le relais du paiement de votre crédit immobilier selon les modalités du contrat.

Cette prise en charge se fait grâce à la mise en œuvre de garanties : a minima, les banques exigent une couverture décès et invalidité. Ensuite, la couverture demandée peut varier selon votre projet (achat d'une résidence principale, secondaire ou investissement locatif), et aussi selon la banque qui le finance.

Voici en détails les différentes garanties, leur caractère obligatoire ou non et le type de couverture en cas de mise en œuvre de la garantie.

Garanties Type de garantie Couverture (mode forfaitaire)
  • Décès
  • Perte Totale et Irréversible d'Autonomie (PTIA)
Obligatoire pour l'acquisition d'une résidence principale, secondaire et investissement locatif. En cas de décès ou perte d'autonomie, versement du capital restant dû selon la quotité assurée.
  • Invalidité Permanente Totale (IPT)
  • Invalidité professionnelle (IP PRO) réservé au personnel soignant
Obligatoires pour l'acquisition de résidence principale ou secondaire. En cas de taux d'invalidité > à 66%, versement du capital restant dû selon la quotité assurée.
  • Incapacité Temporaire de Travail (ITT)
Obligatoire pour l'acquisition de résidence principale ou secondaire. En cas d'arrêt de travail suite à une maladie ou un accident, mensualités prises en charge pendant cette période, selon les conditions et la quotité définies. Durée maximum de prise en charge : 3 095 jours (3 ans).
  • Invalidité Permanente Partielle (IPP)
Facultative pouvant être exigée selon la banque pour l'acquisition d'une résidence principale ou secondaire. En cas de taux d'invalidité entre 33% et 66%, couverture dépendant de plusieurs critères comme la quotité ou le taux d'invalidité constaté. Peut cesser si l'assuré reprend une activité professionnelle à temps plein.
  • Maladies Non Objectivables (MNO)
Facultative pouvant être exigée selon la banque pour l'acquisition d'une résidence principale ou secondaire. En cas de maladie ou trouble comme le burn out, la dépression, les atteintes dorsales, etc. Mise en œuvre variable, couvre en général les cas d'hospitalisation, de constatation de la pathologie (scanner) ou d'opération chirurgicale entraînant un arrêt de travail conséquent.
  • Chômage ou perte d'emploi
Toujours facultative. L'assureur prend le relais des mensualités selon les conditions, le pourcentage et la durée définis.

Comment calculer le taux d’endettement dans l’optique d’un prêt immobilier ?

Le taux d’endettement est exprimé en pourcentage et représente le rapport entre vos charges et vos revenus.  Pour calculer le taux d’endettement, il faut utiliser la formule suivante :

Taux d'endettement = ensemble des charges/revenus fixes nets des emprunteurs et du co-emprunteur x 100

Lorsque vous recherchez votre financement immobilier, votre courtier ou votre banque calcule votre taux d’endettement pour s’assurer de la faisabilité du projet. Entrent dans la catégorie charges, principalement vos mensualités de crédits en cours et à venir (il faut inclure le crédit immobilier que vous souhaitez obtenir).

Le taux d’endettement ne doit généralement pas dépasser 35 %, assurance emprunteur comprise : il s’agit d’une obligation du Haut conseil de stabilité financière (HCSF). Il s’agit d’une mesure protectrice envers les emprunteurs afin d’éviter un taux d’endettement trop élevé et donc, de probables difficultés de remboursement.

Comment obtenir une simulation de crédit immobilier ?

Vous souhaitez obtenir une simulation de prêt immobilier ? C’est très simple : vous pouvez avoir une première idée de votre prêt grâce à des calculettes en ligne. Celles d’Empruntis vous permettent par exemple de simuler vos mensualités de crédit immobilier à partir de données comme le montant de votre prêt, sa durée et son taux d’intérêt.

Il est aussi possible de demander une simulation à votre banquier ou à votre courtier en prêt immobilier pour estimer rapidement votre crédit, à l’aide de données comme le déclaratif de vos revenus et les taux du moment. Vous obtiendrez alors un ordre d’idée quant à votre futur prêt immobilier.

Le mieux : demander un calcul de votre capacité d’emprunt à votre courtier ! Vous obtenez alors une vision bien plus précise sur la faisabilité de votre projet, car il s’agit d’une véritable analyse qui se base sur des justificatifs tels que vos fiches de paie, vos relevés de compte, etc.

Est-il possible de renégocier son prêt ?

Oui, il est possible de renégocier un prêt. Mais il faut que cela soit avantageux : en effet, une renégociation sert à baisser les mensualités et/ou la durée du prêt immobilier quand le taux immobilier actuel est plus bas que celui auquel le crédit a été souscrit.

Pour que l’opération soit rentable, il faut respecter quelques critères :

Pour renégocier, deux possibilités : vous pouvez contacter votre banque pour négocier cette baisse de taux, ou solliciter d’autres banques, par exemple à l’aide d’un coutier, afin d’effectuer un rachat de crédit immobilier. Tout dépend de l’établissement qui vous fera la meilleure offre !

💡

A noter 

Lors d’un rachat de crédit immobilier, vous devrez vous acquitter d’indemnités de remboursement anticipé (IRA) qui s’élèvent à 6 mois d’intérêts dans la limite de 3 % du capital restant dû. Votre banque peut aussi vous appliquer ces IRA en cas de renégociation.

Trouvez la meilleure assurance de prêt

Comparateur assurance prêt immobilier

Pourquoi souscrire une assurance de prêt immobilier ?

L’assurance emprunteur est indispensable pour tout emprunteur qui souscrit un prêt immobilier ! Même si elle n’est pas obligatoire au sens strict du terme, la banque ne vous accordera pas de prêt immobilier sans couvrir les sommes avancées.

Et c’est tant mieux ! Car si l’assurance emprunteur est une couverture pour la banque, elle est aussi votre seule protection en tant qu’emprunteur.

En contractant un crédit immobilier, un emprunteur s’engage en effet à rembourser une somme importante sur plusieurs années. La banque veut donc s’assurer de récupérer les sommes engagées dans le cas où celui-ci n’est plus en mesure d’honorer ses mensualités de crédit en raison d’un accident de la vie.

De même, en cas de sinistre, l’assuré n’a pas à honorer le remboursement de son crédit, qui sont alors assumées par l’assureur, selon les conditions définies au contrat.

Les garanties nécessaires sont définies par la banque, en fonction de sa politique et de votre projet. Par exemple, si pour un investissement locatif il est possible qu’une couverture décès/PTIA suffise, l’achat d’une résidence principale nécessitera une couverture plus étendue.

D’ailleurs, selon votre besoin, vous pouvez tout à fait décider d’opter pour une couverture plus étendue que celle exigée par la banque. Il faut surtout que votre assurance emprunteur soit personnalisée pour répondre au mieux à votre besoin. Ce qui n’implique d’ailleurs pas forcément un contrat plus cher !

Le mieux est de comparer les assurances de prêt pour trouver celle qui vous propose le contrat le plus couvrant au meilleur tarif. Un courtier en assurance de prêt peut vous accompagner dans cette démarche.

Quel est le tarif d'une assurance de prêt immobilier ?

Le prix, ou plutôt le tarif de l'assurance, est déterminé par son TAEA c'est-à-dire son Taux Annuel Effectif d'Assurance. Vous connaissez peut-être le TAEG, Taux Annuel Effectif Global qui comprend tous les coûts d'un prêt immobilier et vous permet de comparer les offres entre elles ? Le TAEA est son pendant pour l'assurance emprunteur. C'est en effet un élément officiel de calcul qui doit obligatoirement figurer sur les devis que vous comparez.

Si vous avez souscrit l'assurance groupe de votre banque, vous pouvez calculer votre TAEA vous-même à l'aide de la formule suivante :

TAEA = TAEG avec assurance -TAEG sans assurance

Si vous avez opté pour une assurance externe, votre TAEA vous est communiqué à part, sur votre contrat. Votre TAEG avec assurance est donc le résultat de l'addition de votre TAEG et de votre TAEA.

Qu'est-ce qui peut impacter le coût de votre assurance emprunteur ?

L'impact de l'âge sur l'assurance de prêt

Plusieurs éléments peuvent impacter le prix ou le coût de votre assurance. Notamment votre âge, puisque le risque d'invalidité ou de décès s'accroît justement en fonction de l'âge. Le taux augmente donc parallèlement au risque que prend l'organisme. Ainsi, le TAEA est trois fois plus élevé pour les plus de 60 ans, comparativement à une personne de moins de 30 ans.

Le tabagisme

Le taux et donc le coût de votre assurance peut aussi être impacté par votre statut fumeur ou non-fumeur. En effet être fumeur augmente les probabilités de sinistres de façon assez importante, aux yeux des assurances externes (dans le cas de l'assurance groupe, les risques étant mutualisés, il n'y a généralement pas de différence). Les tarifs sont donc plus élevés pour les fumeurs. Ce qui comprend toute forme de tabagisme, y compris la cigarette électronique.

🚭

A noter : si vous devenez non-fumeur, votre cotisation peut néanmoins être revue à la baisse. Pour cela, vous devez avoir arrêté de fumer depuis au moins deux ans avant de le déclarer à votre organisme afin de bénéficier d'une révision de tarif.

Risques sportifs

L'alpinisme, les sports nautiques, les sports de combat, l'escalade, ou encore les sports aériens sont dits sports dangereux". Ils font donc l'objet d'exclusions dans le cadre d'une pratique régulière, à moins de payer une surprime.

Les métiers à risque

Policier, pharmacien, pompier, convoyeur de fonds, militaire ou encore agriculteur... Ces métiers sont jugés « à risque », ils font donc l'objet d'exclusions. Il est possible de racheter cette exclusion moyennant une surprime, ou de se tourner vers des assurances spécialisées dans la couverture de ce type de profil.

Risques médicaux

Votre questionnaire de santé, indispensable à la souscription de l'assurance emprunteur, peut révéler des risques médicaux jugés supérieurs à la moyenne. Ceux-ci peuvent entraîner exclusions et/ou surprimes, selon les cas et la pathologie. Ils peuvent être liés à une intervention chirurgicale, des antécédents familiaux ou encore des maladies passées.

💡

Il est essentiel de répondre au questionnaire de santé de la façon la plus précise possible. En effet, toute fausse déclaration peut entraîner la nullité du contrat.

La Convention AERAS

Les emprunteurs malades peuvent-ils s'assurer ?

Oui, à l'aide de la convention AERAS (s'Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé). Les assureurs peuvent en effet refuser de prendre en charge certains assurés ayant de graves problèmes de santé. Ces derniers, faute de couverture, ne peuvent donc pas être financés.

Instaurée en 2008,  facilite les démarches des emprunteurs malades et leur permet de s'assurer et donc, d'emprunter, sous certaines conditions.

Le dispositif AERAS est également ouvert à tous ceux :

Trouvez la meilleure assurance de prêt

Comparateur assurance prêt immobilier

Les quotités

La quotité désigne la part du capital emprunté couverte par l’assureur. Exprimée en pourcentage, elle peut être répartie entre les différents co-emprunteurs mais doit a minima atteindre 100 %. Si vous empruntez seul, vous devez être couvert à 100 %, c’est-à-dire sur la totalité du capital emprunté.

Dans le cas où vous empruntez à deux, la répartition des quotités doit être bien réfléchie en amont. Deux options s’offrent à vous :

Le choix de la quotité d’assurance peut avoir un impact sur le coût de celle-ci seulement si vous choisissez de couvrir plus de 100 % de votre crédit. En effet, le montant de la prime d’assurance varie en fonction de la quotité choisie.

🤓

Exemple :

Si votre co-emprunteur et vous décidez de partir sur une couverture à 200 %, le montant de base de la cotisation d’assurance emprunteur est doublé.

Si vous préférez garantir votre emprunt à 150 %, le montant de la prime d’assurance de base est multiplié par 1,5.

A quel moment faut-il choisir une assurance emprunteur ?

Il existe plusieurs moments auxquels vous pouvez choisir une assurance de prêt immobilier :

Choisir une assurance de prêt au moment de signer son offre d'emprunt

Vous avez mis les banques en concurrence pour trouver votre crédit immobilier et vous allez bientôt signer votre offre de prêt ?

C’est le moment de faire jouer la concurrence pour obtenir l’assurance de prêt qui proposera la meilleure couverture au tarif le plus compétitif selon votre besoin.

En effet, si l’assurance emprunteur n’est pas obligatoire au sens légal du terme, elle n’en demeure pas moins indispensable : la banque l’exige pour vous accorder un crédit, et c’est votre seule protection en tant qu’emprunteur ! Elle mérite donc toute votre attention afin d’obtenir une couverture optimale mais aussi, les garanties adaptées à votre besoin.

Que vous optiez pour l’assurance groupe ou une assurance individuelle, vous devez demander un devis auprès de l’assureur et effectuer les formalités médicales nécessaires avant de signer votre offre de prêt.

En effet, l’assurance de crédit immobilier doit être intégrée à l’offre de prêt et être comprise dans le Taux Annuel Effectif Global (TAEG) de votre crédit.

La date d’effet de votre assurance de prêt doit être celle de la signature de votre offre de prêt : vous devez être couvert avant le déblocage des fonds par la banque.

Vous pouvez donc, dès votre recherche de crédit immobilier, vous mettre en quête du meilleur contrat d’assurance-crédit. Comparer les assurances de prêt est d’ailleurs essentiel afin d’optimiser les coûts : cette couverture peut représenter jusqu’à plus du tiers du coût de votre crédit !

Choisir une assurance emprunteur en cours de prêt

Si vous remboursez déjà un crédit immobilier, sachez qu’il n’est pas trop tard pour mettre votre assurance de prêt en concurrence et trouver un contrat moins cher et plus adapté.

Par exemple, l’assurance groupe reposant sur le principe d’une mutualisation des risques, son contrat est standard et son tarif est également mutualisé. Pour obtenir une assurance sur mesure tout en baissant les coûts, vous pouvez donc comparer ! La loi Lemoine vous autorise à changer d’assurance emprunteur à tout moment du remboursement de votre crédit.

Quelles sont les assurances de crédit immobilier les moins chères ?

Classement 2023 des meilleures assurances de prêt immobilier 
Assureur Avantages (selon des avis clients) Economies
Cardif

Cardif Liberté Emprunteur (sur capital restant dû)

  • Traitement efficace des documents
  • Maintien des garanties en cas de mi-temps thérapeutique
  • Coût moyen de l'assureur : 6 112,44 €
Économies
 
Devis
Generali

Generali 7325 (sur capital restant dû)

  • Limite d'âge étendue
  • Invalidité et incapacité évaluées en fonction de la profession de l'assuré
  • Maintien des garanties en cas de mi-temps thérapeutique
  • Coût moyen de l'assureur : 6 511,36 €
Économies
 
Devis
AXA

Contrat garantie emprunteur AXA

  • Couverture intéressante
  • Multiples options
  • Couverture du mi-temps thérapeutique 
  • Coût moyen de l'assureur : 7 376,60 €
Économies
 
Devis
MNCAP

MNCAP assurance emprunteur

  • Grille tarifaire abordable
  • Offres modifiables en cours de contrat selon les termes et modalités de ce dernier
  • Coût moyen de l'assureur : 9 013 €
Économies
 
Devis
Allianz

Allianz assurance emprunteur

  • Garanties optionnelles pour personnaliser son offre
  • Prise en charge du mi-temps thérapeutique
  • Coût moyen de l'assureur : 9 851,12 €
Économies
 
Devis
CNP

CNP Premium

  • Sérieux
  • Rapidité de mise en place des garanties
  • Coût moyen de l'assureur : 15 274 €
Économies
 
Devis

Pour votre prêt immobilier, vous cherchez le meilleur taux afin d'avoir le crédit le moins cher possible. Mais comment baisser encore les coûts quand vous avez déjà de très bonnes conditions ? En cherchant la meilleure assurance : elle aussi, vous pouvez la négocier !

Quand vous signez votre offre de prêt, la banque vous propose en effet son assurance groupe. Dans ce contrat, les risques sont mutualisés : donc le tarif (mutualisé lui aussi), peut ne pas vous convenir, surtout si vous êtes un emprunteur plutôt jeune et sans souci de santé particulier.

Pour baisser le coût de votre contrat, vous pouvez faire comme pour votre crédit : comparer !

Les assureurs externes proposent en effet des tarifs ajustés à votre propre profil, souvent compétitifs.

Vous pouvez donc faire une délégation d'assurance (autorisée par la loi Lagarde de 2010), pour peu que le nouveau contrat propose des garanties équivalentes à celles de l'assurance groupe.

Et si vous n'avez pas profité de la délégation d'assurance au moment de signer votre crédit, vous pouvez changer de contrat pour trouver une meilleure assurance en cours de crédit.

Ainsi, de la même façon que vous renégociez votre crédit immobilier, vous pouvez aussi renégocier votre assurance emprunteur pour faire des économies.

Vous pouvez trouver un contrat moins cher n'importe quand au cours de la première année de votre prêt, et vous pouvez aussi en changer à chaque date anniversaire de votre contrat (avec un préavis de deux mois).

Comment faire ? Tout simplement en comparant ! Vous pouvez faire appel à un courtier comme Empruntis.com afin de trouver la meilleure assurance de prêt facilement.

💡

Bon à savoir

Si vous avez déjà une assurance emprunteur en cours, votre courtier Empruntis.com peut s'occuper de la résiliation de votre ancien contrat si vous le souhaitez. Ainsi, vos démarches sont simplifiées !

Vous vous demandez quelles économies vous pouvez attendre ?

Voici une simulation en exemple qui vous permettra d'y voir plus clair.

Un cadre de 30 ans, non-fumeur, emprunte 300 000 € sur 25 ans au taux immobilier de 1,20 %.

L'assurance groupe de la banque présente les caractéristiques suivantes :

Les assurances externes comparées ci-dessous présentent :

Notre emprunteur pourrait donc économiser 13 387,56 € sur son assurance emprunteur. Voici le comparatif détaillé des meilleures assurances de prêt immobilier dans notre exemple.

Quelles économies est-il possible de réaliser sur votre assurance emprunteur ?

Illustrons notre exemple (un cadre de 30 ans empruntant 300 000 € sur 25 ans à 1,20 %), afin de mesurer les économies qu'il est possible de faire en mettant les assurances de prêt en concurrence*.

Economies possibles avec une assurance individuelle

*Exemple d'économie de 13 387,56 € sur le coût total pour l'assurance d'un prêt amortissable de 300 000 € à 1,20 % sur 25 ans, pour un salarié cadre assuré à 100 % (Décès, PTIA / IPT / IPP) âgé de 30 ans, non-fumeur et sans risque médical connu au 23/11/2021. Coût d'assurance proposé par la banque 65 € / mois en moyenne pour un coût total de 19 500 € (taux moyen du marché constaté : 0,26 %), contre 20,37 €/ mois en moyenne avec Empruntis.com (taux moyen : 0,08 %, coût total de l'assurance 6 112,44 €).

Loi Lemoine : vous pouvez changer d'assurance emprunteur à tout moment !

Résilier son assurance de prêt à tout moment devient une réalité ! La loi Lemoine a été adoptée. Le Sénat a en effet voté en faveur de cette loi pour un accès plus juste, plus simple et plus transparent au marché de l'assurance emprunteur, le 17 février 2022. 

Loi Lemoine : ce que ça change pour votre assurance de crédit immobilier

Vous avez un crédit immobilier en cours ? La loi "pour un accès plus juste, plus simple et plus transparent au marché de l'assurance emprunteur" vous permet de résilier votre assurance de prêt à tout moment et sans frais !

Vous pouvez ainsi faire jouer la concurrence entre les assurances afin de baisser les coûts quand vous le voulez, et plus seulement à date anniversaire…

En effet, les précédentes  et  permettaient uniquement de changer d'assurance de crédit à des moments bien précis de la vie d'un crédit. La loi Lemoine offre donc une plus grande souplesse pour ceux qui souhaitent changer l'assurance de leur prêt pour en réduire le coût en gardant les mêmes garanties. Il est en effet possible grâce à cette loi de résiliation infra-annuelle (RIA), de mettre les assurances de prêt en concurrence à n'importe quel moment.

Quelles sont les dispositions de la Lemoine ?

La résiliation infra-annuelle (RIA)

La loi "pour un accès plus juste, plus simple et plus transparent au marché de l'assurance emprunteur" donne la possibilité de changer d'assurance de prêt immobilier à tout moment, sans attendre la date anniversaire de votre contrat.

Des obligations d'information sur le droit à la résiliation renforcées

Cette obligation est portée par les assureurs. Les organismes doivent notamment indiquer le coût de l'assurance sur les 8 premières années du prêt immobilier. La loi Lemoine impose également aux établissements bancaires mais aussi aux assureurs d’informer chaque année les emprunteurs sur leur droit à la résiliation de leur assurance de crédit immobilier.

La suppression du questionnaire médical

Le questionnaire de santé est supprimé, si ces deux conditions sont réunies :

💡

Les biens concernés par la suppression du questionnaire médical sont les biens à usage d’habitation ou mixte.

Le délai de droit à l'oubli raccourci

Le délai du droit à l'oubli passe de 10 à 5 ans pour les pathologies cancéreuses et l'hépatite C. Avant la loi Lemoine, le droit à l'oubli permettait qu'aucune information ne puisse être sollicitée sur la pathologie cancéreuse d'un emprunteur si :

Avec la loi Lemoine, quel que soit l'âge de l'emprunteur, le droit à l'oubli doit être réduit à 5 ans pour l'hépatite C et les pathologies cancéreuses.

Comment changer d'assurance emprunteur avec la loi Lemoine ?

Les conditions de changement d'assurance de prêt dans le cadre de la loi Lemoine restent identiques. Ainsi, vous pouvez changer d'assurance emprunteur sans frais. Seul impératif pour le changement : votre nouveau contrat doit présenter des garanties au moins égales à celles de l'assurance groupe de la banque. C'est ce que l'on appelle le principe d'équivalence des garanties.

C'est la banque qui se charge de vérifier ces équivalences lorsque vous lui soumettez le nouveau contrat et qui vous répond sous 10 jours ouvrés.

Pour faciliter cette comparaison, depuis 2015 la banque est tenue de vous remettre la FSI ou Fiche Standardisée d'Information de l'assurance emprunteur. Elle vous la fournit avec votre contrat de prêt. Cette FSI reprend toutes les garanties proposées, le niveau de couverture requis, la quotité d'assurance demandée et une estimation personnalisée du coût de votre assurance de crédit immobilier.

Pour changer d'assurance de prêt, vous pouvez comparer toutes les solutions qu'offre le marché, ou vous adresser à un courtier en assurance emprunteur. Cet expert vous accompagnera dans l'obtention d'une assurance proposant la meilleure couverture et le meilleur tarif.

Le courtier s'assure d'ailleurs que le critère d'équivalence des garanties est respecté, et peut même s'occuper de la résiliation de votre ancien contrat si vous le souhaitez, afin de vous éviter ces démarches.

Comment choisir son assurance de crédit immobilier ?

L'assurance emprunteur représente le deuxième poste de dépense après les intérêts de votre prêt immobilier : elle peut peser jusqu'à plus du tiers du coût de votre crédit ! Vous avez donc tout intérêt à comparer les offres.

Au moment de signer votre crédit immobilier, votre banque vous propose de souscrire son assurance groupe. Un contrat aux risques mutualisés, dont le tarif peut donc ne pas convenir à tous, surtout si vous êtes un emprunteur jeune et sans souci de santé en particulier. Si l'assurance de votre banque de nous convient pas, vous pouvez tout à fait comparer l'ensemble du marché pour trouver le contrat le plus avantageux : cela vous permet de baisser d'autant les coûts liés à votre crédit ! Cela s'appelle la délégation d'assurance.

Délégation d'assurance

Vous pouvez effectuer une délégation d'assurance au moment de la souscription de votre crédit, et donc passer par une assurance individuelle, afin de réduire les coûts. Et ce, en vertu de la loi Lagarde de 2010. En effet, l'assurance individuelle se base sur votre propre profil pour établir son tarif, au contraire de l'assurance groupe. Ce qui peut vous permettre de payer votre assurance moins cher, à garanties égales, en bénéficiant d'un meilleur taux d'assurance.

Voici un tableau comparant les taux d'assurance selon l'âge et le statut fumeur ou non-fumeur (pour 200 000 € empruntés sur 20 ans, soit 240 mois), selon le type d'assurance groupe ou individuelle :

Age de l'emprunteur

Taux moyen d'assurance emprunteur groupe

Taux moyen d'assurance emprunteur en délégation non-fumeur

Taux moyen d'assurance emprunteur en délégation fumeur

25 à 35 ans

0,26 %

0,07 %

0,10 %

35 à 50 ans

0,37 %

0,19 %

0,32 %

50 à 70 ans

0,95 %

0,56 %

0,64 %

+ de 70 ans

1,60 %

1,80 %

3,30 %

A noter que le libre choix de l'assurance de prêt est possible dès lors que le critère d'équivalence des garanties est respecté. C'est la banque elle-même qui se charge de vérifier cette équivalence en fonction de 11 critères choisis parmi 18 définis eux-mêmes par le Comité Consultatif du Secteur Financier (CCSF). L'établissement bancaire ne peut opposer un refus ou modifier le taux ou les conditions du crédit, si le nouveau devis satisfait ce critère d'équivalence.

💡

Voici un exemple de différence de coût possible entre un contrat groupe et une assurance individuelle :

M. Jemprunte, cadre non-fumeur de 36 ans, souscrit un crédit d'un montant de 280 000 € pour l'acquisition d'un appartement. La banque qui finance son crédit lui propose son assurance groupe avec les modalités suivantes :

En passant par une assurance individuelle, voici ce qu'il obtient :

Jemprunte a baissé le coût de son assurance de 14 558 € !

Simulation à titre indicatif, taux juillet 2021

Pourquoi les assurances emprunteur externes sont-elles moins chères ?

Les assureurs souhaitant attirer de nouveaux clients proposent des tarifs compétitifs. Auparavant, on parlait de base de calcul différente, basée en général sur le capital restant dû du montant du prêt, alors que pour un contrat groupe, l'assurance des emprunteurs était calculée en général sur le capital emprunté, mais cette réalité a évolué et l'on trouve les deux méthodes de calcul quel que soit le type d'assurance.

Mais il existe une autre raison à ce tarif plus compétitif : les assurances groupe se basent sur un risque mutualisé, tandis que les assurances individuelles sont personnalisées et varient en fonction du profil et de l'état de santé de l'emprunteur.

Vous n'avez pas pu comparer et trouver une assurance moins chère en début de prêt ? Si vous avez déjà souscrit une assurance et avez un crédit en cours de remboursement, sachez que vous pouvez aussi changer d'assurance emprunteur en cours de prêt, facilement.

Vous n'avez pas fait de délégation d'assurance au moment de souscrire votre crédit immobilier ? Pas d'inquiétude, vous pouvez toujours mettre les organismes en concurrence et ce, à n'importe quel moment de la vie de votre crédit !

Auparavant, vous pouviez uniquement profiter de la loi Hamon pour changer n'importe quand durant la première année de votre prêt, puis il fallait attendre la date anniversaire pour changer d'assurance de prêt avec la loi Bourquin.

La loi Lemoine vous permet aujourd'hui de faire jouer la concurrence à tout moment. Si vous trouvez un nouveau contrat plus avantageux et qui présente a minima les mêmes garanties que l’assurance groupe, il vous suffit ensuite de l’envoyer par courrier recommandé à votre banque prêteuse pour résilier votre contrat actuel.

Votre banque dispose ensuite de 10 jours pour étudier la nouvelle offre.

💡

Reprenons l'exemple de M. Jemprunte et admettons qu'il ait souscrit son crédit il y a quelques mois sans avoir fait de délégation d'assurance. Il souhaite changer son assurance grâce à la loi Lemoine. Voici un exemple de différence de coût possible avec son assurance groupe pour un capital restant dû de 274 773 € au bout de 6 mois de crédit immobilier :

Assurance groupe :

En changeant d'assurance, voici ce qu'il obtient :

  1. Jemprunte a baissé le coût de son assurance de 14 078 € !

Simulation à titre indicatif, taux juillet 2021

Pourquoi passer par un courtier pour votre assurance de prêt ?

Vous voulez trouver le contrat au tarif le plus compétitif ? Un courtier peut vous aider dans votre démarche.

Vous faites une délégation avec la loi Lagarde ? Dans le cadre de votre acquisition immobilière, vous disposez de 45 jours en général, pour trouver votre crédit. C'est la fameuse condition suspensive d'obtention de financement qui figure sur votre compromis de vente. En ayant au préalable fait une simulation d'assurance de prêt immobilier, passer par un courtier pour trouver la meilleure offre vous permet d'aller plus vite en comparant immédiatement les principaux acteurs du marché. Le courtier vous guide pour trouver le meilleur contrat et s'occupe de vérifier l'équivalence des garanties : efficacité !

Vous changez d'assurance de prêt grâce à la loi Lemoine ? Votre courtier vous accompagne également pour trouver une assurance moins chère et baisser les coûts. En plus de vérifier l'équivalence des garanties, il peut aussi, si vous le souhaitez, résilier votre ancien contrat pour vous : ainsi, vous vous évitez ces démarches.

Trouver le contrat qui présente le meilleur tarif et la couverture la plus étendue peut prendre du temps car vous devez alors comparer une à une les offres du marché. Pour aller plus vite et trouver le meilleur contrat individuel, vous pouvez comparer les assurances de prêt grâce à notre comparateur et profiter de l'accompagnement d'un courtier.

Voici la marche à suivre :

  1. Entrez dans le formulaire la nature de votre projet : nouvel achat immobilier ? Renégociation d'un prêt ? Changement d'assurance ?
  2. Indiquez les détails du prêt : durée, montant... et votre profil d'emprunteur (fumeur ou non, âge, etc.).
  3. Choisissez votre formule : minimum, premium...

Trouvez la meilleure assurance de prêt

Comparateur assurance prêt immobilier

Les meilleures offres apparaissent directement. Votre courtier vous rappelle alors pour vous conseiller dans le choix de l'assurance de prêt au meilleur tarif et aux meilleures garanties selon votre profil, et s'assure également que votre contrat respecte le principe d'équivalence des garanties. Si vous changez d'assurance en cours de prêt, le courtier peut aussi s'occuper de la résiliation de votre ancien contrat, pour plus de tranquillité !

Que faire en cas de refus d’assurance de prêt immobilier ?

Un organisme assureur peut en effet refuser d’assurer votre prêt. Les motifs peuvent être un risque aggravé de santé, une activité professionnelle à risque ou la pratique d’un sport jugé dangereux, mais aussi un âge avancé ou encore un lieu de résidence à l’étranger. L’assureur peut aussi justifier son refus avec plusieurs de ces motifs. Selon le motif, plusieurs options se présentent à vous, afin d’obtenir une assurance de prêt.

Le risque aggravé de santé

Dans le cas d’un état de santé jugé à risque, il existe la convention AERAS (s'Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé). Cette convention est destinée aux personnes dont l’état de santé ne permet pas d’accéder à une assurance aux conditions standard du contrat. Son rôle est de faciliter l’accès à une assurance pour les personnes souffrant ou ayant souffert d’un problème de santé. Dans le cadre de cette convention, une surprime et/ou des exclusions peuvent être appliquées.

A noter que pour accéder à la convention AERAS, votre dossier est automatiquement transféré à un groupe d’assureurs qui va définir si vous êtes éligible à cette convention. Vous n’avez pas de démarche à faire.

Les autres motifs de refus

Le refus est lié à une pratique sportive, une profession ou votre âge, par exemple ? Voici les solutions possibles :

Motif du refus d’assurance

Solution à envisager

Activité professionnelle

Vous adresser à un assureur spécialisé dans la couverture des métiers à risques

Activité sportive

Vous adresser à un assureur spécialisé dans la couverture des sports à risques

Age de l’emprunteur

Vous tourner vers une assurance emprunteur senior

Lieu de résidence de l’emprunteur

Vous tourner vers une assurance pour expatriés

Si vous ne trouvez pas de solution satisfaisante, sachez que des alternatives existent. 

💡

Les alternatives à l’assurance emprunteur

Si ces solutions ne vous permettent pas d’assurer votre crédit, sachez qu’il existe également des alternatives comme l’hypothèque ou le nantissement (d’une assurance vie, par exemple).

Écrit par Abdelkader Diarra

10 janvier 2024 -  36 min. de lecture 

Découvrez nos dernières actualités

Questions / Réponses
Assurance emprunteur : quel est le coût moyen ?

Le coût d’une assurance de prêt dépend de plusieurs facteurs : garanties choisies, quotité, type de prêt, montant et taux d’intérêt du crédit, âge de l’emprunteur ainsi que son état de santé, sa profession et ses loisirs (par exemple, pratique d’un sport à risque) ou encore le type d’organisme d’assurance choisi. En 2022, les écarts peuvent aller par exemple d’un taux d’assurance de prêt standard à 0,260 % pour un emprunteur cadre de 30 ans en bonne santé avec toutes les garanties, à 0,07 % pour ce même profil dans un autre établissement. Il est donc très important de comparer l’ensemble des solutions du marché. Notre comparateur peut vous être utile en ce sens.

Quel est le fonctionnement de l’assurance de prêt immobilier ?

L’assurance de prêt couvre la banque et l’emprunteur en cas de défaillance de remboursement dû à un accident de la vie, grâce aux différentes garanties souscrites : décès, invalidité, incapacité... En cas de sinistre, l’organisme assureur prend en charge le remboursement des échéances du prêt ou du capital restant dû selon la garantie mise en œuvre et les termes du contrat.

L'assurance prêt immobilier est-elle obligatoire ?

L'assurance emprunteur n'est pas une obligation légale en tant que telle. Néanmoins elle est exigée par la banque prêteuse, qui se prémunit ainsi de tout risque de non-paiement des mensualités lié à un accident de la vie de l'emprunteur, et couvert par les garanties du contrat d'assurance. En revanche, vous n'êtes pas obligé d'opter pour l'assurance groupe de la banque. La loi Lagarde vous permet de choisir librement votre assurance, tandis que la loi Lemoine vous permet de changer d'assurance de prêt immobilier à tout moment en cours de crédit.

Comment comparer les assurances prêt immobilier ?

Comparer les assurances de prêt immobilier nécessite d'interroger un à un les organismes pour découvrir les offres qu'ils proposent, ce qui est chronophage. Pour simplifier cette démarche, vous pouvez utiliser notre comparateur d'assurances de prêt immobilier. Il vous suffit d'entrer dans notre formulaire :

  • Le type de votre projet : (acquisition, renégociation de crédit, changement d'assurance…)
  • Les détails du projet : durée et montant du crédit, profil d'emprunteur…

Vous choisissez alors votre formule d'assurance-crédit et voyez apparaître les meilleures offres directement en ligne.

Comment obtenir le meilleur taux d'assurance prêt immobilier ?

Pour obtenir le meilleur taux d'assurance emprunteur, il faut comparer ! L'indicateur qui vous permet de distinguer le meilleur taux est le TAEA (taux annuel effectif d'assurance), équivalent, côté assurance, du TAEG (Taux Annuel Effectif Global) utilisé pour les crédits. Il permet donc une comparaison efficace. Pour rechercher le meilleur taux d'assurance de prêt, vous pouvez utiliser notre comparateur. Grâce à lui, vous obtenez en quelques clics les meilleures offres du marché selon votre profil et bénéficiez de l'accompagnement d'un courtier en assurance de prêt qui vous accompagne dans la souscription de la meilleure offre.

Pour vous aider

Guide de l'assurance prêt immobilier

S'informer sur l'assurance emprunteur

FAQ de l'assurance prêt immobilier

Vos questions, nos réponses.

Chatbot
Besoin d'aide ?

Besoin d'une assurance de prêt au meilleur tarif ?

Nos courtiers sont disponibles pour répondre à vos questionsdu lundi au vendredi de 9h à 19h,
le samedi de 10h à 14h 😉

Choisissez votre créneau

Lun. 21 févr.

Un courtier expert vous rappelle

Ces données seront utilisées uniquement pour répondre à vos questions.