1. Accueil
  2. Assurance prêt immobilier
  3. Actualités
  4. Crise immobilière

Baisse des constructions neuves : Vinci Immobilier réduit ses effectifs de manière volontaire

Crise immobilière
Baisse des constructions neuves : Vinci Immobilier réduit ses effectifs de manière volontaire

Subissant une baisse des constructions neuves, Vinci Immobilier prévoit un vaste plan social qui devrait toucher au moins 150 salariés. Le promoteur avait été le premier à annoncer un plan social début 2024, sans en préciser l'ampleur. Selon les informations de BFM Business, Vinci Immobilier va se séparer de 20 % de ses effectifs, conséquence directe de la crise qui frappe le secteur.

Meilleur taux immobilier

3,30%sur 15 ans(1) Simuler mon taux

Meilleur taux immobilier

3,45%sur 20 ans(1) Simuler mon taux

Meilleur taux immobilier

3,55%sur 25 ans(1) Simuler mon taux

Taux Empruntis relevés le 22/07/2024

La situation actuelle du neuf

Lors de la conférence de presse du Pôle Habitat FFB (Fédération Française du Bâtiment) le 22 février, la crise de l’immobilier neuf est qualifiée de « cataclysme », avec seulement 8 mises en chantier prévues pour 1 000 ménages en 2024, un niveau comparable aux années 1950.

En 2023, les ventes de maisons neuves ont chuté de manière dramatique à 123 000 unités, soit une baisse de 38 % par rapport à l'année précédente et moins de la moitié de la moyenne annuelle depuis 2007.

Cette crise est le résultat de plusieurs facteurs : une hausse des coûts du foncier (+9,5 % entre 2019 et 2022), des matériaux (+30 % à 40 % depuis 2019), et du prix moyen de construction (+23,7 % depuis 2020), selon les chiffres de FFB.

La hausse continue des taux d'intérêt a aggravé la difficulté des acheteurs à obtenir des prêts, entraînant une baisse de 40,3 % de l'octroi de crédits pour l'achat de biens immobiliers neufs en 2023, d’après FFB.

Les conséquences socio-économiques sont graves, avec une perte de 30 % des emplois dans la filière depuis deux ans.

Vinci Immobilier finalise son plan de sauvegarde de l'emploi

Le 10 janvier dernier, Xavier Huillard, PDG de Vinci, avait annoncé l'examen d'un plan de sauvegarde pour l'emploi pour une partie des collaborateurs de Vinci Immobilier, en réponse à la crise du secteur. Quelques mois plus tard, au 25 juin 2024, ce plan a été mis en place et arrive désormais à son terme.

Vinci Immobilier avait annoncé son intention de licencier en réponse aux difficultés du marché immobilier neuf. L'entreprise avait alors précisé que « le volontariat et le reclassement interne » seraient privilégiés, selon BFM Business.

Si aucun chiffre n'avait été avancé à l'époque, Vinci Immobilier a récemment confirmé s'être séparé de 20 % de ses effectifs, ajoutant à BFM Business que « la quasi-totalité des départs s'est faite sur la base du volontariat, avec très peu de licenciements ».

Face à la crise, Vinci Immobilier s'adapte en interne

Le promoteur a tenu ses engagements en optimisant les mobilités internes, conformément aux affirmations de son PDG, Xavier Huillard. Vinci Immobilier a été suivi par Nexity en février et Bouygues Immobilier en avril, ce dernier annonçant la suppression de 225 emplois.

Comme ses concurrents, l’entreprise a souffert de la hausse des coûts des matières premières et de la baisse de la demande de logements neufs due notamment aux difficultés d'accès au crédit.

Profitez de notre expertise au meilleur taux !

à partir de 3,30% sur 15 ans(1)

Autres actualités