Crédit immobilier : quel est votre projet ?

  1. Accueil
  2. Prêt immobilier
  3. Actualités
  4. Plus d'acheteurs qui paient cash

Immobilier : de plus en plus d'acheteurs paient leur logement cash !

Plus d'acheteurs qui paient cash
Immobilier : de plus en plus d'acheteurs paient leur logement cash !

Face à la crise du crédit immobilier, accentuée par un contexte inflationniste persistant, de plus en plus d’acheteurs décident d’acquérir leur logement sans passer par la case emprunt. Une tendance mise en lumière dans un article du Figaro Immobilier, mais également partagée par les notaires du Grand Paris, lors de leur conférence de presse du 7 septembre 2023, à laquelle la rédaction d’Empruntis a assisté.

En clair, l'idée traditionnelle selon laquelle le crédit immobilier était la voie incontournable pourrait bien se fendiller par endroits. Les taux d'intérêt en hausse, atteignant bientôt 5 %, ont amené les aspirants propriétaires à remettre en question la contraction d’un prêt à un coût aussi élevé.

Meilleur taux immobilier

3,35%sur 15 ans(1) Simuler mon taux

Meilleur taux immobilier

3,50%sur 20 ans(1) Simuler mon taux

Meilleur taux immobilier

3,60%sur 25 ans(1) Simuler mon taux

Taux Empruntis relevés le 17/04/2024

Le marché du crédit en crise

Cause principale de ce changement de paradigme, la crise qui frappe de plein fouet le marché du crédit ! La production de crédit connaît une chute de 46 % en seulement un an, la portant à environ 10 milliards d’euros, selon les données de la Banque de France. Une baisse similaire à celle de la crise sanitaire due au Covid en 2019.

De plus, de par l’importante hausse de taux d’intérêt sur les crédits immobiliers, le pouvoir d’achat immobilier des ménages a diminué de plus de 20 % depuis 2021, sans que cela soit compensé par une augmentation des salaires ou une correction équivalente via la baisse des prix des logements. 

Payer son logement « cash » reste un luxe

Cette situation crée un environnement immobilier qui exclut de plus en plus les primo-accédants, car ils sont entravés par le manque d'apport personnel et d'épargne de précaution. Les banques ont renforcé leurs critères d'octroi de prêts, exigeant désormais un apport significatif et analysant avec plus d’attention l’épargne de précaution.

De fait, parmi les profils pouvant bénéficier de cette tendance, on observe principalement les acquéreurs appartenant aux catégories socioprofessionnelles supérieures (CSP +), comme les entrepreneurs et ceux disposant d'un patrimoine financier conséquent. Autre exemple, de nombreux couples n’ayant plus leurs enfants à charge décident de se passer d’un grand bien familial et en achètent un plus petit avec les fonds obtenus via la vente du premier.

Profitez de notre expertise au meilleur taux !

à partir de 3,35% sur 15 ans(1)

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider