1. Accueil
  2. Prêt immobilier
  3. Actualités
  4. La BCE conserve des taux stables, qu'attendre pour la suite ?

La BCE conserve des taux stables, qu'attendre pour la suite ?

La BCE conserve des taux stables, qu'attendre pour la suite ?
La BCE conserve des taux stables, qu'attendre pour la suite ?

Une fois de plus, comme nous vous l’annoncions le 28 octobre dernier, le conseil des gouverneurs de la BCE a décidé de maintenir les trois taux d'intérêts directeurs de la BCE ce mois-ci. Un choix grandement influencé par les projections établies par les services de l’Eurosystème, prévoyant une inflation qui devrait graduellement reculer jusqu'à se rapprocher de l’objectif de 2 % en 2025. À titre de comparaison, l'inflation en 2023 est estimée à 4.2 % en France. 

Le taux d'intérêt des opérations principales de refinancement, ainsi que ceux de la facilité de prêt marginal et la facilité de dépôt sont donc toujours respectivement maintenus aux taux historiquement hauts atteints en septembre dernier : 4,50 %, 4,75 % et 4,00 %.

Meilleur taux immobilier

3,35%sur 15 ans(1) Simuler mon taux

Meilleur taux immobilier

3,50%sur 20 ans(1) Simuler mon taux

Meilleur taux immobilier

3,60%sur 25 ans(1) Simuler mon taux

Taux Empruntis relevés le 22/05/2024

Différentes lectures de la situation

En effet, tous les acteurs du monde économique ne s’accordent pas forcément sur la lecture à donner à ce maintien. Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, semble plutôt confiant sur la suite. Il annonce que "sauf surprise, la prochaine décision de la BCE sera une baisse des taux". Il rajoute “Nous voyons aujourd'hui un mouvement de désinflation général, y compris sur l'inflation sous-jacente, c'est-à-dire hors énergie et alimentation”.

De l'autre côté, Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne, assume une vision moins optimiste “Le conseil des gouverneurs n’a pas discuté du tout de baisse de taux ” assène-t-elle. En effet, pour la BCE, certains risques inflationnistes demeurent, notamment liés à l'évolution des salaires, à l’instabilité géopolitique, ou même aux événements météorologiques extrêmes, qui peuvent tirer vers le haut les prix des denrées alimentaires.

L’impact sur le marché de l’immobilier

Les changements ordonnés par la BCE se répercutent directement sur les taux d’emprunts du marché de l’immobilier. Sur ce dernier,  on observe une stabilisation des taux à la suite de plusieurs mois d’inflation importante. Une évolution faisant clairement écho aux choix de la BCE. On peut donc en conclure, que malgré une volonté de ne pas s’emballer sur une reprise, les indicateurs invitent à l'optimisme quant à une baisse des taux dans les prochains mois.

Profitez de notre expertise au meilleur taux !

à partir de 3,35% sur 15 ans(1)

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider