Crédit immobilier : quel est votre projet ?

  1. Accueil
  2. Prêt immobilier
  3. Primo accedant
  4. Premier achat immobilier

Réussir son premier achat immobilier

L'essentiel en quelques mots

Se lancer dans un premier achat immobilier est un défi de taille. Il s’agit d’un projet à long terme qui nécessite une longue réflexion et un investissement conséquent pour être mené à bien. Les possibilités de financement sont nombreuses pour un primo-accédant, et il est parfois difficile de tirer les choses au clair. Voici ce qu’il faut retenir pour réussir son premier achat immobilier :

  • vous devez justifier d’une situation stable ;
  • le financement diffère fortement entre l’achat d’un appartement ou d’une maison, dans le neuf ou l’ancien ;
  • l’investissement locatif est une alternative envisageable à l’achat d’une résidence principale ;
  • il existe des aides et prêts spécialement conçus pour les primo-accédants ;
  • passer par une agence immobilière est un gage de sérénité, mais se répercute sur le prix final ;
  • solliciter un courtier immobilier est un excellent moyen de faire baisser le taux d’intérêt de votre prêt et de bâtir un dossier solide.
Premier achat immobilier
Réussir son premier achat immobilier

Tout pour réussir votre premier achat immobilier

Téléchargez notre e-book gratuitement !

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Quand faire son premier achat immobilier ? Les questions à se poser

Réaliser un premier achat immobilier ne s’improvise pas du jour au lendemain. Il existe une multitude de facteurs à prendre en considération tels que :

À partir de quel âge peut-on faire son premier achat immobilier ?

L’obtention d’un prêt immobilier pour un particulier qui cherche à acheter son premier logement est soumise à plusieurs conditions. Parmi elles, son âge peut être un facteur important. Si dans la théorie, rien ne vous empêche d’effectuer un premier achat immobilier à 18 ou 20 ans, dans les faits, la réalité est souvent tout autre.

En effet, pour obtenir un prêt immobilier en tant que jeune actif, mieux vaut justifier d’une situation financière et professionnelle stable. En cela, l’âge d’un primo-accédant se situe davantage entre 25 et 35 ans. En France, il est estimé que l’âge moyen du premier achat immobilier se situe aux alentours de 32 ans.

Profitez de notre expertise au meilleur taux !

à partir de 3,30% sur 15 ans(1)

Comparateur prêt immobilier

Ai-je les moyens d’acheter ?

Vouloir acheter son premier logement est une chose. Le pouvoir en est une autre ! Plusieurs études indiquent qu’en France, le coût moyen d’un logement oscille autour de 250 000 euros. Bien évidemment, ce prix varie en fonction de plusieurs facteurs :

Afin de savoir si vous avez les moyens d’acheter, le plus simple reste encore de faire un point précis sur votre situation. Pour cela, vous devez notamment penser à :

En bref, vous devez vous assurer que l’achat d’un premier bien immobilier ne constitue pas un poids trop lourd au quotidien. Vous devez veiller à avoir un matelas suffisamment confortable pour subvenir à vos besoins prioritaires (alimentation, loyer, frais médicaux, etc.) tout en remboursant votre emprunt.

Ma situation est-elle suffisamment stable ?

Avant de vous accorder un emprunt, la banque s’assure de votre solvabilité et de la stabilité de vos finances, de votre carrière professionnelle ou plus largement de votre situation personnelle. Ainsi, vous devez notamment vous demander :

Profitez de notre expertise au meilleur taux !

à partir de 3,30% sur 15 ans(1)

Comparateur prêt immobilier

Combien de temps je pense garder mon logement ?

Globalement, on peut faire état de trois projets immobiliers suite à l’acquisition d’un bien :

En fonction du projet que vous avez en tête, la période au cours de laquelle vous restez propriétaire fluctue énormément. Toutefois, vous devez savoir qu’un projet d’achat-revente effectué dans un délai trop court peut vous nuire financièrement.

Vendre votre premier bien pour financer l’acquisition d’un nouveau logement est une opération courante. Mais elle peut s’avérer périlleuse, notamment si vous n’avez pas encore remboursé l’intégralité du prêt octroyé par la banque. En effet, celle-ci peut exiger des IRA (indemnités de remboursement anticipé) de votre part. De la même manière, gardez à l’esprit que vous pouvez rencontrer des difficultés à effectuer une plus-value sur la revente de votre bien

Comment trouver mon premier bien immobilier ?

Maintenant que vous êtes certain d’avoir une situation suffisamment stable pour engager le projet d’un premier achat immobilier, il vous reste à savoir quel type de logement acquérir et comment le trouver.

Choisir entre un appartement et une maison

L’emplacement géographique où vous souhaitez vous installer a une grande influence sur le type de logement à acquérir. Si vous aspirez à une vie urbaine, à proximité immédiate d’un centre-ville et des transports en commun, l’appartement s’impose naturellement à vous. En revanche, si vous êtes davantage attiré par la tranquillité et la possibilité de profiter d’un jardin et d’espaces verts à proximité, mieux vaut miser sur l’achat d’une maison.

En matière de coût, sachez qu’acheter son premier appartement peut s’avérer plus intéressant. D’une part, la superficie d’un appartement est généralement inférieure à celle d’une maison (prix au m²). De l’autre, les charges y sont généralement beaucoup moins importantes. En effet, les professionnels estiment qu’en moyenne, les coûts d’entretien d’un appartement sont deux fois moins élevés que pour une maison.

En contrepartie, notez que la copropriété implique plus de contraintes dans la gestion de votre logement (participation à des assemblées générales, besoin de l’accord de la majorité des copropriétaires pour effectuer des travaux communs, etc.).

Comprendre la différence entre un logement neuf et ancien

Choisir entre un logement neuf ou ancien implique une mûre réflexion. Chaque investissement présente des avantages et des défauts.

Comparatif premier achat dans le neuf ou dans l’ancien 

 

Premier achat dans le neuf

Premier achat dans l’ancien

Avantages

  • une fiscalité avantageuse (exonération de taxe foncière durant deux ans et frais de notaire moins importants) ;
  • l’assurance de bénéficier d’un logement à votre goût et aux normes énergétiques en vigueur;
  • des aides financières intéressantes (prêt à taux zéro notamment).
  • un emménagement immédiat ;
  • un prix au m² plus avantageux ;
  • l’accès à des aides financières multiples en cas de réhabilitation énergétique du logement.

Inconvénients

  • un prix au m² plus élevé ;
  • l’impossibilité d’emménager immédiatement (les travaux de construction peuvent prendre du retard, devoir assumer votre loyer actuel ainsi que le début du remboursement du prêt, etc.).

 

  • une fiscalité moins intéressante (frais de notaire plus élevés) ;
  • un état du logement qui implique la réalisation de travaux de rénovation ou d’entretien (changement de la toiture, du chauffe-eau, etc.).

Acheter ma résidence principale ou un investissement locatif ?

Si la plupart des primo-accédants ont pour objectif l’achat d’un logement pour y vivre, d’autres font le choix de l’investissement locatif. Ce choix dépend bien entendu de la nature de votre projet et de vos attentes.

Comparatif achat d’une résidence principale et investissement locatif

 

Achat d’une résidence principale

Investissement locatif

Avantages

  • vous n'êtes plus soumis à un loyer à fonds perdus ;
  • vous vivez au sein d’un logement qui correspond à vos goûts et à vos envies ;
  • vous pouvez revendre le bien quand vous le souhaitez et dégager une éventuelle plus-value.
  • vous remboursez votre achat à travers la perception de loyers récurrents ;
  • vous pouvez dégager des revenus supplémentaires une fois le logement entièrement remboursé ;
  • vous pouvez récupérer la jouissance du logement après son remboursement ;
  • vous êtes éligible à certains avantages fiscaux comme la loi Pinel (réduction sur vos impôts).

Inconvénients

  • les avantages fiscaux sont moins intéressants par rapport à un investissement locatif ;
  • vous êtes soumis à certains aléas de la vie dans votre capacité de remboursement (perte d’emploi, divorce, etc.).

 

  • un logement vacant est une source de perte financière ;
  • la gestion d’une location peut s’avérer contraignante;
  • vous pouvez faire face à des difficultés auprès de votre locataire (retards de paiement, dégradation du bien, etc.) ;
  • vous ne vivez pas dans votre logement, ce qui implique de payer le loyer de votre résidence principale en attendant d’avoir les fonds nécessaires pour pouvoir effectuer un nouvel achat immobilier.

Faut-il passer par une agence immobilière ?

Trouver un appartement ou une maison est généralement plus facile si vous passez par le biais d’une agence immobilière. Parmi les avantages principaux, on peut mentionner :

Toutefois, passer par une agence immobilière implique inévitablement une augmentation du montant de la transaction. En moyenne, on estime que les frais d’agence sont compris entre 5 et 10 % du coût du bien.

Profitez de notre expertise au meilleur taux !

à partir de 3,30% sur 15 ans(1)

Comparateur prêt immobilier

Comment financer un premier achat ? Les aides et prêts immobiliers

Réaliser un premier achat immobilier représente un coût important. Pour vous soulager financièrement, vous pouvez prétendre à certaines aides et à des prêts spécialement conçus pour les primo-accédants.

Quelles sont les aides pour un premier achat immobilier ?

Pour acheter son premier appartement ou sa première maison, vous pouvez tout d’abord vous référer aux aides des collectivités locales et territoriales. Selon la ville et le quartier où vous vous implantez, vous pouvez par exemple bénéficier d’un prêt très avantageux ou d’une subvention de plusieurs milliers d’euros. Pour savoir si vous y avez le droit, le plus simple est encore de vous rapprocher directement de la mairie.

Notez aussi que vous pouvez bénéficier d’une TVA à un taux réduit de 5,5 %. Pour ce faire, vous devez néanmoins respecter certaines conditions :

Quels sont les prêts immobiliers spécifiques à un premier achat ?

On peut faire état de deux prêts spécifiques lorsqu’il est question d’un premier achat immobilier.

Le prêt à taux zéro (PTZ)

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un crédit immobilier qui se distingue par son absence d’intérêt. Il permet de financer jusqu’à 40 % du coût total de la transaction et s’étale sur une durée maximale de 25 ans. Outre la nécessité de financer un premier achat immobilier, sachez que l'éligibilité au PTZ dépend aussi de vos conditions de ressources et de l’emplacement du logement.

Le prêt à taux zéro peut financer un appartement ou une maison. Il peut s'agir d'un logement neuf ou ancien, si et seulement si vous vous engagez à réaliser des travaux de rénovation d’un montant supérieur à 25 % du coût total d’acquisition.

Profitez de notre expertise au meilleur taux !

à partir de 3,30% sur 15 ans(1)

Comparateur prêt immobilier

Le prêt d'accession sociale (PAS)

Ce crédit s’adresse aux foyers aux revenus modestes. Il a pour vocation de faciliter l'accès à la propriété. Dans les faits, le PAS peut financer l’intégralité de l’acquisition du logement. Toutefois, sachez qu’il peut être cumulé avec d’autres crédits, comme le PTZ, le prêt action logement ou encore l’aide personnalisée au logement.

La durée du prêt d’accession sociale est fixée entre 5 et 25 ans. Son montant dépend de votre niveau de revenus ainsi que de la composition du foyer. Notez également que le taux maximum d’un PAS est de 3,20 %.

Enfin, concernant le type d’habitation à acquérir, le prêt d’accession sociale permet l’achat d’un logement neuf ou ancien, ainsi que le financement d’un terrain pour construction.

10 conseils pour acheter un premier bien sereinement

Avant de vous lancer dans votre projet, mieux vaut être sûr d’être totalement prêt. Ici, retrouvez plusieurs conseils destinés à un premier achat immobilier.

1.Bien définir son projet immobilier

Financer l’achat d’un logement représente un investissement conséquent. Pour éviter les mauvaises surprises, prenez le temps de définir avec rigueur votre projet immobilier. De la même manière, réfléchissez bien à toutes les options qui s’offrent à vous. Appartement ou maison, logement neuf ou ancien, c’est à vous de peser le pour et le contre et d’adapter votre projet au mode de vie auquel vous aspirez.

2.Se constituer un apport personnel

D’une manière générale, on estime qu’il est nécessaire de présenter un apport personnel d’au moins 10 % de la valeur totale du bien pour obtenir un accord auprès des banques. Au cours de périodes plus compliquées, ce montant tend à sensiblement augmenter. En clair, il est impératif de pouvoir justifier d’un apport conséquent avant de commencer à démarcher les établissements bancaires, sous peine de voir vos demandes de crédits immobiliers refusées.

3.Préparer un dossier solide

Un dossier bien ficelé permet de convaincre plus facilement les établissements prêteurs. Il doit montrer votre sérieux et votre fiabilité. À titre d’exemple, un dossier d’emprunt doit notamment comporter :

💡

Bon à savoir

il est conseillé de se faire aider par un courtier afin de constituer le dossier le plus solide possible.

                                           

4.Définir sa capacité d’emprunt

Qui dit achat immobilier dit remboursement de prêt. En ce sens, il est essentiel de définir votre capacité d’emprunt. Le but de cette opération est de connaître le montant maximal du logement auquel vous pouvez prétendre. Pour rappel, il est communément admis que vos mensualités ne doivent pas excéder 35 % de vos revenus. Bien évidemment, votre capacité d’emprunt dépend de plusieurs facteurs tels que l’apport personnel, la durée du prêt, son taux d’intérêt, etc.

5.Faire une contre-visite

Vous venez d’effectuer la visite d’une maison et c’est le coup de cœur. L’offre proposée est conforme à votre budget et la banque indique que tous les signaux sont au vert pour lancer l’opération. Mais avant de foncer, pensez toujours à effectuer une contre-visite accompagné d’un proche ayant de l’expérience ou d’un professionnel. Il est possible que vous soyez passé à côté d’éléments importants, de vices cachés ou plus simplement que vous n’ayez pas pris conscience du coût des travaux potentiels à réaliser.

6.Se renseigner sur ce que doit inclure un compromis de vente

Lorsqu'il est question d’effectuer son premier achat immobilier, il ne faut pas confondre vitesse et précipitation. Êtes-vous sûr de connaître les différences entre un compromis et un acte de vente ? Êtes-vous en droit de vous rétracter si vous souhaitez jeter votre dévolu sur un autre logement après signature du compromis ? À quelles pénalités financières vous exposez-vous si le propriétaire se retourne contre vous ? Voilà autant d'éléments à connaître avant d'apposer votre signature sur un contrat immobilier.

7.Bien lire tous les documents et les diagnostics immobiliers

La lecture des conditions générales de vente d’un contrat et autres notices d’information est rarement associée à une partie de plaisir. Pourtant, il est essentiel que vous soyez pleinement conscient des tenants et aboutissants de tout document qui nécessite votre approbation. Si vous rencontrez des difficultés à comprendre certaines subtilités d’un contrat, prenez le temps de vous renseigner ou demandez l’éclairage d’un professionnel avant de signer quoi que ce soit.

8.Négocier le prix du logement

Cela peut sembler surprenant, mais négocier le prix d’un logement, même pour une première acquisition, est monnaie courante. D’une manière générale, les professionnels de l’immobilier estiment qu’il est possible de négocier une réduction aux alentours de 5 % par rapport au prix de vente initial. Bien sûr, cette marge de manœuvre dépend de plusieurs critères tels que :

9.Se faire accompagner par un courtier immobilier pour avoir le meilleur taux

Pour un jeune qui fait son premier achat immobilier, il est parfois difficile de négocier un prêt à un taux d’intérêt intéressant. Pour prétendre à un crédit au taux favorable, solliciter les services d’un courtier immobilier est un bon moyen de baisser le montant total de votre acquisition. Outre le montant du taux d’intérêt, il peut également négocier l’exonération des frais de dossier ou tout autre avantage financier pour vous faciliter l’accès à la propriété. Il pourra aussi vous accompagner pour toutes vos démarches.

Profitez de notre expertise au meilleur taux !

à partir de 3,30% sur 15 ans(1)

Comparateur prêt immobilier

10.Faire une dernière visite avant la signature chez le notaire

Ça y est. La signature de l’acte de vente définitif approche à grands pas. Mais avant d’apposer votre signature définitive, n’hésitez pas à demander à réaliser une dernière visite avant l'officialisation chez le notaire. Depuis votre dernière venue, le logement en phase d’acquisition a pu subir un dégât des eaux ou tout autre type de dégradations. C’est également votre dernière opportunité de repérer d’éventuels défauts qui auraient pu vous échapper, alors autant en profiter !

Profitez de notre expertise au meilleur taux !

à partir de 3,30% sur 15 ans(1)

Primo-accédant

Pour vous aider

Besoin d'un prêt immobilier au meilleur taux ?

Nos courtiers sont disponibles pour répondre à vos questionsdu lundi au vendredi de 9h à 19h,
le samedi de 10h à 14h 😉

Choisissez votre créneau

Lun. 21 févr.

Un courtier expert vous rappelle

Ces données seront utilisées uniquement pour répondre à vos questions.