Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

À partir de 0,60 % sur 15 ans*
  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. Actualités
  4. Marché immobilier : à Paris, les prix chutent

Marché immobilier : à Paris, les prix chutent

Marché immobilier : à Paris, les prix chutent
Marché immobilier : à Paris, les prix chutent

En un an, les prix du marché immobilier parisien ont baissé de 1,3%. Cette baisse favorise naturellement l’achat de nouveaux biens à des prix plus attractifs. Cela est amplifié par l’érosion des taux d’emprunt qui se poursuit.

Une pression immobilière moindre à Paris intra-muros 

Au second semestre 2021, la pression immobilière sur le marché immobilier parisien se relâche, avec seulement 8% d’acheteurs de plus que de vendeurs. Les offres sont également plus nombreuses, ce qui permet aux acquéreurs de se laisser un temps de réflexion supplémentaire. Ainsi, les délais de vente sont à la hausse, avec une attente de 2 mois en moyenne pour vendre un bien à Paris alors qu’il n’en fallait qu’un en février 2021. 

Cette tension moindre sur le marché permet aussi plus de marge de négociation, les acheteurs pouvant ainsi faire baisser le prix à l’achat. C’est notamment le cas dans le 15e arrondissement. Le Sud-ouest parisien est en effet sujet à une baisse de la demande. Cela se traduit par une chute des prix comprise entre 2 et 3% dans les quartiers de Necker, Grenelle et Saint-Lambert, c’est même un marché à deux vitesses qui se dessine. 

En effet, dans les arrondissements du sud de Paris, les biens désavantagés par une absence d'ascenseur par exemple restent en vente plus longtemps et se vendent difficilement, souvent pour un prix plus bas que celui envisagé par leur propriétaire. 

La partie nord de la ville plébiscitée 

Le 19e arrondissement, est, en revanche, de plus en plus prisé par d'éventuels acheteurs. Ses quartiers populaires et animés enregistrent, en effet, une augmentation des prix avoisinant les 8% pour certains biens. La moyenne basse se situe à 3% de hausse. 

Plus haut de gamme, le 5e arrondissement voit ses prix grimper, à raison d’une hausse comprise entre 0,7% et 3,3% en un an. C’est également le cas du 4e, où il est observé une augmentation des prix de l’ordre de 3 à 8%. Les 9e et 8e ne sont pas épargnés, avec des hausses moyennes de 1% à Faubourg-du-Roule et à Rochechouart et de 5,4% à Saint-Georges. 

Les augmentations de prix les plus importantes se situent donc dans les quartiers où le prix moyen de l’immobilier est le moins élevé. A contrario, les quartiers où le mètre carré est déjà très cher sont particulièrement pénalisés. En effet, dans la mesure où le prix du mètre carré est inaccessible à la plupart des ménages, ces derniers préfèrent s’orienter vers d’autres quartiers moins onéreux pour l’achat d’un logement.

Un courtier en crédit immobilier peut aider les futurs acquéreurs à trouver le meilleur crédit immobilier sur le marché. Ainsi, l’emprunteur optimise son financement pour compenser la hausse des prix enregistrée dans certains arrondissements de Paris.

Profitez de notre expertise au meilleur taux !

à partir de 0,60%* sur 15 ans

Besoin d'un prêt immobilier au meilleur taux ?

Un courtier expert vous rappelle

Quand souhaitez-vous être rappelé ?