Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

À partir de 0,60 % sur 15 ans*
  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. Actualités
  4. Immobilier en France : une situation contrastée, voici pourquoi :

Immobilier en France : une situation contrastée, voici pourquoi :

Immobilier en France : une situation contrastée, voici pourquoi :
Immobilier en France : une situation contrastée, voici pourquoi :

Multiplication des acquisitions et des investissements dans de nombreuses régions françaises, relative fuite des grandes métropoles en direction des villes moyennes et des zones rurales... Le baromètre MeilleursAgents propose un tour d’horizon des mouvements qui structurent le marché immobilier français.

La grande remontée des zones rurales 

Les prix des biens ruraux explosent. On enregistre, en effet, une hausse de plus de 6 % depuis janvier 2021.

Sans grande surprise, le désamour des zones urbaines à forte densité coïncide avec les évolutions liées au contexte sanitaire. Cela est reflété par une quasi-stagnation des prix en région parisienne, à savoir une hausse de seulement 0,1 % depuis janvier. 

À l’inverse, depuis le début de l’année 2021, les espaces ruraux à faible densité de population sont très sollicités par les acheteurs et enregistrent en moyenne une hausse des prix de 6,6 %. Cela représente plus du double des chiffres enregistrés par les dix plus grandes métropoles de France.

Un vivier d’acheteurs réduit en zone urbaine 

Paris intra-muros résume clairement cette évolution, avec une progression des prix quasi nulle, voire une baisse sur les derniers mois. La Ville Lumière ne semble pas séduire les nouveaux acquéreurs et affiche, ainsi, une baisse générale des prix de -0,3%. 

Dans les villes moyennes également, un certain ralentissement des transactions immobilières est observé par les agences locales. Le baromètre MeilleursAgents observe, ainsi, à Strasbourg la baisse la plus importante avec un indice de tension immobilière qui passe de 6 à 11 en un mois, entre août et septembre. 

Toutes les métropoles françaises sont néanmoins touchées par un nombre d’acheteurs en recul. On compte, en effet, 11 % d’acheteurs de plus que de vendeurs à Marseille, Toulouse, Bordeaux ou encore Lille. Il s’agit d’une baisse relative, puisque l’écart entre l’offre et la demande atteignait 14 % en juin 2021. 

En cause, notamment, le durcissement des règles à l’emprunt comme la hausse de l’apport demandé par les banques, ou les nouvelles consignes du Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) qui limitent le taux d’endettement des ménages. Néanmoins, grâce aux taux d’emprunt bas pratiqués en ce moment par les banques, ces directives laissent encore une marge de manœuvre conséquente pour les futurs acheteurs.

Profitez de notre expertise au meilleur taux !

à partir de 0,60%* sur 15 ans

Besoin d'un prêt immobilier au meilleur taux ?

Un courtier expert vous rappelle

Quand souhaitez-vous être rappelé ?