Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

À partir de 0,60 % sur 15 ans*
  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. Actualités
  4. Immo : devenir propriétaire en 2021 coûte 12 % de plus par mois qu’en 2015

Immo : devenir propriétaire en 2021 coûte 12 % de plus par mois qu’en 2015

Immo : devenir propriétaire en 2021 coûte 12 % de plus par mois qu’en 2015
Immo : devenir propriétaire en 2021 coûte 12 % de plus par mois qu’en 2015

Se Loger & Empruntis viennent de publier la 2ème Edition de "l’Immobilier Tout Compris" (ITC*), le 1er indicateur qui permet d’avoir une vision complète du pouvoir d’achat immobilier. L’étude, menée dans 34 villes françaises, révèle que le budget mensuel des ménages pour acheter un bien a bondi de 12 % entre 2015 et 2021. Une hausse engendrée par la nette augmentation des prix de l’immobilier dans la grande majorité des villes, toutefois atténuée par la forte baisse des taux de crédit et d’assurance.

Une augmentation massive des prix dans (presque) toute la France

L’indicateur Se Loger / Empruntis révèle qu’en juillet 2015, le prix moyen du m2 signé, dans l’ancien, s’élevait à 3 260 €, contre 3 634 € en septembre 2021. En 6 ans, on observe une hausse des prix des appartements anciens de 2 % à 56 % dans 97 % des 34 villes étudiées de plus de 100 000 habitants. 29 % d’entre elles enregistrent des augmentations de prix supérieures à 35 % : Paris (+ 36 %), Rennes (+ 46 %), Reims (+ 38 %) ou encore Angers (+ 56 %). Des villes plébiscitées pour leur attractivité, qui subissent une inflation des prix jamais vue, particulièrement dans l’Ouest de la France. Et la crise sanitaire des deux dernières années n’y est pas étrangère.

Perpignan : l’exception française ?

Alors que la très grande majorité des villes voient les prix de leurs logements flamber, Perpignan nage à contre-sens. En effet, la cité catalane affiche des prix de l’immobilier en très nette baisse : - 14 % depuis 2015. Un constat qui ne manque pas d’interroger, alors que la ville bénéficie de nombreux axes routiers et d’un environnement entre mer et montagne, susceptible de séduire nombre de jeunes acquéreurs. Le Havre et Toulon font elles-aussi figures d’exception, enregistrant respectivement des baisses de 5 % et 7 % des prix de l’immobilier.  

Taux de crédit et d’assurance : deux amortisseurs clés dans la hausse des prix

La forte baisse des taux de crédit et d’assurance a joué un rôle d’amortisseur dans l’augmentation de l’ITC.  Divisés par 2 en 6 ans, les taux de crédit immobilier atteignent des records : 1 % sur 20 ans en 2021, alors qu’ils étaient, en moyenne, de 2,55 % en 2015. Même constat du côté de l’assurance emprunteur, entrainée par la forte concurrence du marché. A titre d’exemple, un couple de 40 ans a vu passé son taux de 0,29 % à 0,19 % sur cette même période.

Et les frais annexes ?

Dans la même lignée que les prix des logements, celui de la taxe foncière ne cesse d’augmenter, passant de 14,63 % à 17,44 %. Pour autant, cette hausse ne concerne pas toutes les villes étudiées, à l’image de Marseille, Caen ou Paris pour lesquelles son prix est en baisse. D’autres frais, étroitement liés aux prix de l’immobilier, continuent, eux-aussi, leur ascension : les frais de notaire et les frais de garantie du crédit. Conséquence directe de cette augmentation, les Français peinent à mobiliser l’épargne nécessaire à leur achat immobilier. Comme le précise Cécile Roquelaure, Directrice des études chez Empruntis : « Emprunter sans apport issu de l’épargne reste possible mais il faudra montrer patte blanche. Parmi ceux qui achètent pour la première fois, moins d’un emprunteur sur 10 y accédera. »

*L’ITC prend en compte : le prix du logement, la fiscalité locale, les droits de mutation à titre onéreux et les frais liés au prêt immobilier (taux d’emprunt et d’assurance, frais de garantie et de banque)

Profitez de notre expertise au meilleur taux !

à partir de 0,60%* sur 15 ans

Besoin d'un prêt immobilier au meilleur taux ?

Un courtier expert vous rappelle

Quand souhaitez-vous être rappelé ?