Pret immobilier

Comparez facilement les taux immo

  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. Actualités
  4. Immo : 3 conseils pour réussir la construction de votre maison

Immo : 3 conseils pour réussir la construction de votre maison

Immo : 3 conseils pour réussir la construction de votre maison

Rédigé par Empruntis le 01/10/2020

La construction d’une maison neuve peut parfois s’avérer plus économique que l’achat dans l’ancien, d’autant qu’un crédit immobilier à taux bas peut se cumuler avec des prêts aidés comme le PTZ. La réussite du projet dépend cependant du choix du terrain et du type de maison qu’on y construit… dans la limite de ses moyens. 

1. Établir son budget avec minutie

C’est un basique mais il est important de le rappeler : il s’agit de financer l’achat du terrain et la construction de la maison. Le foncier va évidemment dépendre fortement de la localisation, ainsi que de sa taille et s’il est viabilisé ou non. Une parcelle dans un lotissement sera sans mauvaise surprise déjà viabilisé et le constructeur s’occupera des raccordements. Ce n’est pas le cas d’un terrain isolé. Si le prix est de 30% moins cher environ, les frais de viabilisation rattrapent le plus souvent l’économie réalisée ! Il faudra en tout compter entre 6 000 et 15 000€ de raccordement selon la configuration du terrain. A cela s’ajoutent les frais de notaire. Ils sont calculés selon le prix de vente : jusqu’à 6 500€, ils s’élèveront à 4%, entre 6 500 et 17 000€ à 1,65%, jusqu’à 60 000 € à 1,1% et au-delà à 0,825%. Pour la construction de la maison elle-même avec des matériaux et des aménagements en entrée de gamme, le budget s’établira en moyenne à 1 000€/m2, pour la gamme intermédiaire, entre 1 200 et 1 500€/m2 et 2 000€/m2 pour du sur-mesure. 

2. Bien choisir son terrain

Le choix du terrain est primordial : bien plat avec un sous-sol sain, il n’entraînera aucun surcoût. Attention en revanche aux terrains en pente et aux sols argileux ou humides, les fondations devront s’adapter. Une petite surface exigera un étage donc sera plus chère à la construction qu’une maison de plain-pied. Avant de signer, il faudra encore vérifier sa constructibilité et connaître les règles applicables au terrain en demandant le certificat d’urbanisme à la mairie. S’il est situé en zone protégée, le propriétaire sera tenu de se plier à un certain nombre de contraintes. Le document informe également sur le montant des taxes qui seront dues (taxe foncière, taxe d’habitation, etc.). Enfin, le certificat d’urbanisme opérationnel donne des informations précieuses pour les raccordements aux réseaux publics (électricité, eau potable, internet, tout à l’égout, etc.). 

3. Optimiser son financement

Un prêt à taux zéro, réservé aux primo-accédants qui achètent dans le neuf, peut être souscrit sous conditions. Il vient dans tous les cas en complément d’un prêt immobilier classique, qui a l’avantage actuellement de proposer des taux bas (1,24% en moyenne d’après l’Observatoire Crédit Logement/CSA). Pour connaître sa capacité d’emprunt, mieux vaut partir du taux d’endettement de 33%, une règle désormais strictement respectée par les organismes financiers suite aux recommandations du HCSF. Avec des revenus de 3 300 € mensuels nets par exemple, l’emprunteur peut rembourser 1 000€/mois, ce qui correspond à un capital légèrement supérieur à 200 000€ au taux hors assurance de 1,50% pour un crédit immobilier sur 20 ans. Avec un PTZ de 30 000 €, le budget sera rehaussé et pourra prendre en compte les « risques » du chantier, en général qui peuvent alourdir la note de 5 à 10%. Le recours à un courtier en crédit immobilier vous sera précieux : il vous accompagnera pour trouver le meilleur taux en fonction de votre profil, auprès des organismes prêteurs, puis assurera le suivi de votre dossier jusqu'au déblocage des fonds pour votre acquisition dans immobilier neuf.

Profitez de notre expertise au meilleur taux !

à partir de 0,73%* sur 15 ans

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider