Pret immobilier

Comparez facilement les taux immo

  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. Actualités
  4. Immo : 5 critères pour décrocher la meilleure offre de prêt immobilier !

Immo : 5 critères pour décrocher la meilleure offre de prêt immobilier !

Immo : 5 critères pour décrocher la meilleure offre de prêt immobilier !
Immo : 5 critères pour décrocher la meilleure offre de prêt immobilier !

Un projet immobilier en vue ? Pour mettre toutes les chances de son côté pour obtenir le meilleur crédit immobilier, il faut soigner son dossier. Revenus, apport personnel (minimum 10% du montant du bien), relevés de compte et autres critères déterminants sont pris en compte par la banque dans l’étude de votre demande de financement. Voici 5 conseils pour décrocher la meilleure offre de prêt immobilier sur le marché. 

1- Préparer son projet

Avant de solliciter un crédit immobilier, il est nécessaire de préparer son projet en amont. Et pour cela, il faut commencer par vérifier sa faisabilité. Notre outil de simulation de prêt immobilier permet de calculer sa capacité d’emprunt de manière rapide et gratuite. Cela permet d’avoir une première idée sur la somme que la banque peut octroyer en fonction des informations renseignées.

Pour une simulation plus poussée, un courtier en crédit immobilier peut se charger du calcul de la capacité d’emprunt. L’expert en financement vérifiera des éléments comme le reste à vivre ou encore le saut de charge. Par ailleurs, plus l’emprunteur dispose de garanties (épargne, patrimoine, etc.), plus la banque est encline à lui proposer les meilleures conditions de financement. 

2- Comparer les taux…

Lorsqu’un emprunteur souscrit un crédit immobilier, il doit rembourser le capital emprunté mais aussi les intérêts immobiliers. Les intérêts sont représentés sous forme de pourcentage que l’on appelle également taux nominal ou taux d’intérêt immobilier. Ils désignent la rémunération de la banque

Les taux d’intérêts diffèrent d’une banque à une autre, il convient donc de les comparer pour être certain de souscrire l’offre la plus avantageuse. Et pour savoir si c’est le bon moment d’emprunter, il est possible de suivre l’évolution des taux de crédit immobilier grâce à notre baromètre des taux. 

3-… mais pas que !

D’autres types de frais viennent s’ajouter aux intérêts bancaires et peuvent faire pencher la balance, notamment : les frais de dossier, les frais de garantie mais aussi l’assurance emprunteur. Pour permettre de comparer efficacement les offres de financement, le TAEG (taux annuel effectif global) a été mis en place. Ce dernier regroupe l’ensemble des frais inhérents au crédit immobilier.

Pour information, l’assurance emprunteur n’est comprise dans le TAEG que lorsque l’emprunteur décide de souscrire l’assurance groupe proposée par la banque prêteuse. En cas de délégation, le coût total du crédit est calculé en additionnant le TAEA du contrat individuel au TAEG (sans assurance). Par ailleurs, certaines garanties facultatives peuvent être facturées sans être comptabilisées dans le TAEG. 

4. Se projeter sur la durée réelle du prêt

La durée moyenne de remboursement à la souscription est de 20 à 25 ans. Dans les faits, elle ne dure que 8 ans en moyenne. Or l’assurance de prêt impacte fortement le coût du crédit. Si l’emprunteur pense revendre son bien à moyen terme, surtout s’il est jeune, il a intérêt à opter pour une assurance de prêt calculée sur le capital initial, les mensualités resteront identiques tout au long du contrat. À l’inverse, lorsque l’assurance de prêt porte sur le capital restant dû, certes les mensualités seront dégressives au fil du temps mais l’emprunteur paiera plus cher les premières années. 

4. Comparer les offres d’assurance de prêt

Si l’assurance emprunteur n’est pas obligatoire, elle est systématiquement exigée par les banques. Pour être certain de souscrire la meilleure couverture, le seul mot d’ordre c’est comparer !

Hormis le coût de l’assurance de prêt, il faut vérifier l’âge de fin des garanties, les délais de carence et de franchise en cas de sinistre ainsi que la couverture des maladies psychiques ou liées aux affections du dos. La question des conditions d’indemnisation au titre de l’incapacité temporaire de travail ou de l’invalidité permanente totale est également essentielle. 

5. Négocier les modalités du crédit

Certaines modalités de remboursement permettent un crédit plus souple, comme le report d’échéance ou encore la modularité du prêt (à la hausse ou à la baisse) en cas de changement de situation de l’emprunteur.

Les indemnités de remboursement anticipé (IRA) total ou partiel ont également un coût. Il est important de veiller à ce point, certains contrats n’en facturent pas, d’autres les éliminent au bout de 5 ou 10 ans.

Pour un projet réussi, il est recommandé de faire appel à un courtier spécialisé dans le crédit immobilier. Cet expert du financement aide l’emprunteur à trouver le meilleur crédit immobilier pour son projet. Il négocie le meilleur taux mais aussi les meilleures conditions de financement. Il s'assure par ailleurs que l'offre retenue par l'emprunteur corresponde bien à son profil et à son projet. L’accompagnement du courtier se poursuit jusqu’au déblocage des fonds.

Profitez de notre expertise au meilleur taux !

à partir de 0,60%* sur 15 ans

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider