Assurance pret immobilier

Comparaison gratuite et sans engagement

  1. Accueil
  2. Assurance pret immobilier
  3. Actualités
  4. Acheter un bien après 60 ans : quelle assurance de prêt ?

Acheter un bien après 60 ans : quelle assurance de prêt ?

Acheter un bien après 60 ans : quelle assurance de prêt ?

Rédigé par Empruntis le 10/05/2019

Même s’il est plus compliqué de contracter un crédit immobilier au-delà de 60 ans, cela reste encore possible tant au niveau du crédit que de l’assurance de prêt. Cette dernière constitue souvent le frein principal pour les seniors, mais faire jouer la concurrence permet d’avoir de bonnes surprises.

 Difficile d’emprunter quand on est à la retraite

Revenus en baisse, risques de santé plus élevés : les plus de 60 ans – notamment les retraités – ont beaucoup de difficultés à souscrire un prêt immobilier s’ils ne sont pas déjà propriétaires. L’âge limite d’un emprunt étant en général de 75 ou 80 ans, la durée du crédit va être limitée à 15 ans ou moins selon l’âge auquel on emprunte. Ce qui peut être pénalisant au vu du montant des mensualités.

Mais souvent, le principal obstacle reste l’assurance de prêt immobilier. Avec son coût élevé (généralement entre 0,4% et 1% du montant total du crédit) elle a encore augmenté depuis janvier dernier, en raison de la taxe spéciale qui a été étendue à la garantie décès qui touche tous les emprunteurs et plus particulièrement les seniors qui pouvaient s’affranchir des taxes sur les autres garanties comme la perte d’emploi. Une autre étape, parfois rédhibitoire, est celle du questionnaire médical qui permet à l’assurance d’évaluer les risques. Et plus l’on est âgé plus le coût de l’assurance sera élevé en raison des risques plus importants.

 L’assurance emprunteur : des solutions existent

Pourtant il existe des solutions pour trouver une assurance au-delà de 60 ans. Faire appel à un courtier qui saura dénicher la bonne assurance adaptée à votre situation est une possibilité. D’autres solutions existent comme le prêt hypothécaire qui apporte le bien acheté en garantie ou bien le nantissement qui consiste à gager une assurance vie par exemple.

Faire jouer la concurrence et faire appel à un assureur différent de celui de la banque permet aussi parfois d’être couvert plus tardivement (80 voire 85 ans) et donc de pouvoir allonger la durée du prêt. Depuis la loi Hamon de 2014 et le récent amendement Bourquin, il est aussi possible de renégocier ou de changer son assurance de prêt dans l’année qui suit sa souscription et tous les ans ensuite à la date du renouvellement du contrat.

Trouvez la meilleure assurance de prêt, c'est facile et gratuit !

Autres actualités