Placement et Épargne : Comparez les offres !

Je compare
  1. Accueil
  2. Banques et Epargne
  3. Actualités
  4. Energies renouvelables : le financement participatif, pourquoi s'y intéresser ?

Energies renouvelables : le financement participatif, pourquoi s'y intéresser ?

Energies renouvelables : le financement participatif, pourquoi s'y intéresser ?
Energies renouvelables : le financement participatif, pourquoi s'y intéresser ?

Rédigé par Empruntis le 21/06/2021

Le dernier Baromètre du financement participatif des énergies renouvelables de GreenUnivers recense un montant total collecté pour les énergies renouvelables en forte croissance. L’ensemble des plateformes de financement participatif a, en 2020, passé la barre des 100 millions d’euros collectés. L’engouement se comprend : l’enjeu est multiple pour les investisseurs, aussi bien les particuliers que les personnes morales. Il s’agit à la fois de percevoir des intérêts tout en contribuant à la transition énergétique.

Le financement participatif continue d’observer une forte croissance annuelle, rien qu’en 2020, plus d’1 milliard d’euros a été collecté en France tous secteurs confondus. Ce montant représente une croissance de 62% par rapport à 2019, et promet de continuer sa croissance dans les années à venir. 

Le financement participatif, ou crowdfunding, permet à tout un chacun de financer des projets en échange de contrepartie financière ou matérielle. Dans le secteur des énergies renouvelables, le financement peut prendre la forme de crowdlending (prêt participatif) ou de crowdequity (financement par le biais d’actions/titres). 

En tant que particulier, découvrez dans cet article pourquoi il peut être intéressant d’y placer une partie de votre épargne.

Diversifier vos investissements

Une des règles d’or de l’investissement est de diversifier, autrement dit, de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Concernant l’investissement, pour faire simple cela se traduit en investissant sur différents types de placements, dans différents secteurs, et à intervalles décalés. Investir comporte des risques et il est important de définir son profil de risque en fonction de sa situation personnelle (salarié, retraité, etc.) et de la finalité souhaitée (prévoir sa retraite, prévoir un achat immobilier). Ainsi un jeune salarié pourra objectivement investir sur un avenir assez lointain, tandis qu’un retraité privilégiera des placements plus court-termistes ou liquides.

Il convient aussi pour chacun de se constituer une épargne dite “de précaution”. Cette épargne servira à pallier des dépenses inattendues ou un coup dur. En général il faut compter a minima 3 à 4 mois de dépenses, ou plus simplement 3 mois de salaire. Attention, il ne faut pas non plus s’enfermer sur les placements dits sécurisés, de type Livret A, qui aujourd’hui ne suffisent plus à compenser l’inflation. La diversification est un moyen clé de “mitiger” le risque de ses investissements sans pour autant dire adieu à des rendements intéressants. 

Le financement participatif dans les énergies renouvelables est un placement considéré comme moyen-terme, avec des maturités de projets entre 18 et 60 mois. Avant maturité, il est impossible de récupérer le capital engagé. Le financement participatif dans les énergies renouvelables peut s’inscrire dans une logique de diversification de votre portefeuille et peut venir accompagner vos autres placements. À noter qu’à ce jour, les projets d’énergies renouvelables proposés sur les plateformes de financement participatif n’ont connu aucun défaut, en faisant un placement attractif avec un niveau de risque identifié et maîtrisé.

Une volonté de participer à la transition énergétique

Financer un projet dans les énergies renouvelables c’est aussi traduire concrètement son souhait de participer à la transition énergétique. L’investisseur, via sa participation financière à ces projets, produit un impact tangible sur la transition énergétique. Cet impact est d’ailleurs souvent mesuré sur les plateformes par le biais d’indicateurs du type “rejet de CO2 évité” (généralement exprimé en tonne) grâce aux investissements du prêteur.

Grâce à ce placement, l’investisseur choisit lui-même le type de projets qu’il souhaite soutenir, que cela soit des projets dans sa région ou à l’international, des projets dans l’énergie solaire ou l’énergie éolienne et plus. Il s’agit ici d’une alternative intéressante pour celles et ceux qui ne peuvent pas eux-mêmes s’équiper de panneaux solaires pour leur propre logement.

Doublez votre impact

Un sondage de l’IFOP montrait déjà en 2018 l’intérêt des Français à placer leurs économies pour des projets à impact. La création et démocratisation du label ISR en est un autre exemple.

La plateforme Lendopolis, spécialisée sur l’investissement participatif dans les énergies renouvelables (et filiale de La Banque Postale par ailleurs), propose par exemple de nombreux projets chaque semaine qui sont accessibles à tous. L’investissement y est sans frais et accessible dès 20€. Les rendements quant à eux varient entre 3,5% et 6% brut/annuel.

Le financement participatif permet ainsi de concilier un placement qui propose un rendement intéressant, avec un impact concret sur la transition énergétique. Il s’agit somme toute d’un bon complément dans une stratégie d’investissement diversifiée.

Un financement labellisé et des plateformes agrémentés

Le financement participatif est un secteur très encadré en France. Les plateformes doivent êtres agrémentés par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) et le financement participatif est reconnu par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire (MTES).

Rappelons qu’investir présente toujours des risques, toutefois il semblerait que ces derniers soient assez bien maîtrisés sur ce secteur. Depuis le lancement des premières opérations en 2014, aucun défaut de paiement ou de remboursement n’a été observé sur les plateformes labellisées “Financement Participatif pour la Croissance Verte”, label également régulé par l’AMF.

Le label “Financement Participatif pour la Croissance Verte” a notamment été créé afin d’encourager la participation des citoyens sur ces projets de centrales photovoltaïques, centrales éoliennes, etc. 

Investissez pour le futur

La crise sanitaire nous l'a prouvé, le secteur des énergies renouvelables a fait preuve d’une résilience remarquable durant cette période compliquée. Le secteur fait partie de ceux les moins touchés et a même eu tendance à se renforcer notamment sur les marchés boursiers.

Les énergies renouvelables n’en sont plus à leurs débuts et le modèle économique a eu l’occasion de faire ses preuves à de multiples reprises. L’objectif de neutralité carbone visé pour 2050 par l’UE s’est traduit par de nombreux investissements de la part des développeurs d’énergies. Total a notamment communiqué publiquement sur ses ambitions d’atteindre la neutralité carbone en 2050.

La transition énergétique est un sujet de longue haleine et qui se joue sur de nombreux plans. Investir dans les énergies renouvelables aujourd’hui, signifie pour un investisseur, de nombreuses années à venir de rendement attractif.

Trouvez la solution d'épargne qui vous convient le mieux

Autres actualités

Guide de l'épargne

Pour vous aider