Crédit immobilier : quel est votre projet ?

  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. Guide du credit immobilier
  4. Pret in fine
  5. Amortissement prêt in fine

L'amortissement in fine

L'essentiel en quelques mots

Dans le cadre d’un projet d’achat immobilier, deux possibilités de financement s’offrent généralement à l’acquéreur en matière de crédit : l’amortissement in fine ou le crédit amortissable, chacun ayant ses propres avantages. Empruntis vous donne les clés pour mieux comprendre les spécificités relatives au prêt in fine.

  • A la différence du crédit amortissable, le montant des échéances du crédit in fine est fixe tous les mois. Les mensualités sont donc moins élevées que pour un prêt amortissable.
  • Pour ce type de prêt, l'acquittement du capital restant dû ne s’effectue qu’à l’issue du prêt, lors du règlement de la dernière mensualité.
  • Le prêt in fine est plutôt conseillé dans les cas d’investissements locatifs ou pour l'achat d'une résidence secondaire.
  • Pour contracter un crédit in fine, l'emprunteur dispose souvent d'un taux d'imposition supérieur à 30 %. En effet, ce type de prêt permet de bénéficier d'une fiscalité optimisée.
Amortissement prêt in fine
L'amortissement in fine

Quelle est la différence entre le prêt in fine et le prêt amortissable ?

Le crédit amortissable permet à l’emprunteur de rembourser chaque mois une partie du capital emprunté. Le paiement des intérêts est dégressif au fil des échéances et s’étale dans la durée du prêt. D’après la loi en vigueur, chaque mensualité doit être indiquée dans un tableau d’amortissement fournit par l’établissement de crédit. Ainsi, il est possible de calculer le montant du remboursement de chacune de ses mensualités en comparant les taux immobiliers.

Le remboursement in fine (à la fin), prévoit le remboursement mensuel des intérêts (et/ou assurance). Le montant est donc fixe à chaque échéance et l’acquittement du capital restant dû ne s’effectue qu’à l’issue du prêt lors de la dernière mensualité. Plus coûteux au niveau des intérêts, le crédit in fine permet néanmoins d’obtenir des remboursements mensuels moins importants. Ce type de crédit est privilégié pour des investissements locatifs ou pour l’achat d’une résidence secondaire.

Profitez du meilleur taux en quelques clics !

à partir de 0,90% sur 15 ans(1)

Comparateur pret immobilier

Quelles sont les spécificités de l’amortissement in fine ?

En général, les banques accordent un prêt in fine dans les cas suivants :

Le placement privilégié est celui d’une assurance-vie qui sert de nantissement auprès de la banque. Un moyen de constituer une épargne sécurisante permettant le remboursement final du capital. Dans le cas où le créditeur décède, les héritiers deviendront les bénéficiaires du bien immobilier en question.

Prenons l'exemple d’un prêt immobilier à hauteur de 150 000 euros sur 10 ans à un taux de 1,5 % pour le prêt in fine et 1,2 % pour le crédit amortissable (majoration de 20 à 30 % entre les deux taux).

Tableau d'amortissement prêt in fine et crédit amortissable
Mensualités + coût total Prêt in fine Crédit amortissable
Mensualités (+ assurance de prêt)
119 mensualités fixées à 125 € d’intérêts
120 mensualités échelonnées dans le temps avec une part du capital et des intérêts de l’emprunt
Coût total 120ème mois
environ 101 375 €
environ 883,87 €

Prêt in fine : un crédit avantageux pour quels profils ?

Pour contracter ce type de prêt, l’emprunteur présente souvent un taux d’imposition supérieur à 30 % avec des propriétés foncières. Le remboursement in fine est complexe dans le montage financier à mettre en place, mais, si le montant à rembourser lors de la dernière échéance est bien amorti, il peut se révéler très rentable.

Avantages d’un amortissement in fine

  1. Une fiscalité optimisée car les intérêts sont déductibles des impôts dans le cas d’un certain niveau de revenu ;
  2. Le rendement de l’épargne à l’issue du prêt ;
  3. Des mensualités plus faibles que pour un crédit amortissable ;
  4. Un niveau d’imposition sur la fortune immobilière qui diminue.
💡

Bon à savoir

La loi de finances 2019 corrige les contournements de la règle du prêt in fine en matière d’impôt sur la fortune immobilière (anciennement ISF). Dès 2020, pour un crédit sur 10 ans, la valeur déduite du prêt sera de 10 % chaque année pour un contribuable concerné par cette imposition. Pour les prêts sans échéance de remboursement, la valeur déductible diminuera d’un vingtième par an soit l’équivalent d’un prêt in fine sur 20 ans.

Profitez du meilleur taux en quelques clics !

à partir de 0,90% sur 15 ans(1)

Prêt in fine

Pour vous aider

Besoin d'un prêt immobilier au meilleur taux ?

Nos courtiers sont disponibles pour répondre à vos questionsdu lundi au vendredi de 9h à 19h,
le samedi de 10h à 18h 😉

Choisissez votre créneau

Lun. 21 févr.

Un courtier expert vous rappelle

Ces données seront utilisées uniquement pour répondre à vos questions.