Comparez facilement !

  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. FAQ
  4. Faut-il emprunter sur 30 ans ?

Faut-il faire un prêt immobilier sur 30 ans ?

L'essentiel en quelques mots

Vous souhaitez vous renseigner sur le prêt immobilier sur 30 ans ? Voici en bref, ce qu'il faut retenir :

- Le taux d’endettement préconisé par le Haut Conseil de Stabilité Financière est désormais de 35% des revenus contre 33% auparavant. Le HCSF recommande par ailleurs une durée d’emprunt maximale de 25 ans
- La capacité d’emprunt, le taux d'intérêt et le taux de l’assurance sont les 3 critères déterminants dans le choix de la durée d’emprunt
- Les banques sont très réticentes à proposer des prêts sur 30 ans compte tenu du risque plus important au niveau de la santé de l’emprunteur
- Un emprunt sur 30 ans sera beaucoup plus coûteux qu’un prêt sur 25 ans car il augmente considérablement le taux d’intérêt et accroît le nombre de mensualités de l’assurance emprunteur
- L’emprunt sur 30 ans est très difficile à obtenir et ne se justifie que pour certains cas très particuliers

Avec des taux d’intérêt toujours plus bas, certains acheteurs peuvent être tentés d’étaler au maximum leurs remboursements de prêt immobilier. Si la plupart des emprunts sont conclus sur 20 ou 25 ans, certains n’hésitent pas à envisager un prêt immobilier sur 30 ans. Si, sur le papier, cette éventualité peut paraître alléchante à plusieurs égards, est-elle pour autant rentable sur le long terme ? Empruntis fait le point sur la pertinence de ce choix et sur la durée d’emprunt optimale pour votre prêt immobilier.

Peut-on toujours souscrire un prêt immobilier sur 30 ans ?

Le prêt sur 30 ans est généralement peu sollicité par les emprunteurs malgré un regain d’intérêt assez récent. Certains profils particuliers peuvent y avoir recours pour diverses raisons : 

💡

Les recommandations du HCSF au sujet du prêt sur 30 ans

Le  Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF), a recommandé aux banques d'éviter un taux d'endettement au-delà des 33% et de ne pas proposer de prêt immobilier impliquant une durée d'emprunt supérieure à 5 ans (27 pour les achats immobiliers dans le neuf ou nécessitant des travaux). Or ces recommandations deviennent contraintes pour les banques à l'été 2021.

Le prêt sur 30 ans ne peut donc plus vraiment être proposé, sauf dans le cadre de l'enveloppe dérogatoire de 20% accordée aux banques. De plus, l’étalement de la période de remboursement, malgré les avantages précédemment cités n’est pas sans comporter des inconvénients majeurs qui peuvent en faire un choix particulièrement hasardeux : 

Quel serait le coût d'un crédit sur 30 ans ?

La durée moyenne des prêts immobiliers était en 2021 de 236 mois soit 19 ans et 8 mois. La tendance semble cependant se porter vers un allongement des durées de prêt du fait notamment de la stagnation des taux d’intérêt toujours aussi bas qui ont fait émerger le concept “d’argent gratuit” pour les emprunteurs. Certains pensent alors à étaler au maximum la durée de remboursement du prêt. Mais est-ce vraiment une bonne solution au niveau du coût total du crédit et jusqu’où placer le curseur ?

Prenons 2 exemples concrets permettant de visualiser le coût global représenté par le prêt selon la durée d’emprunt.

Premier exemple de coût du crédit sur 30 ans 

Un salarié qui souhaite emprunter seul pour acheter sa résidence principale. Il a besoin d’une enveloppe de 200 000€ et ne sait pas s’il doit étaler ses remboursements sur une longue période pour maximiser son taux d’endettement et investir par la suite.

Durée de remboursement  10 ans 15 ans 20 ans 25 ans 30 ans
Montant à emprunter
200 000€
 200 000€
 200 000€
 200 000€
 200 000€
Taux d’intérêt 
 0,75%
 0,95%
 1,10%
 1,30%
 2,10%
Taux d’assurance (taux moyen du marché)
 0,36%
 0,36%
 0,36%
 0,36%
 0,36%
Mensualité 
 1 790€
 1 253€
 989€
 841€
 809€
Dont assurance 
 60€
60€
60€
60€
60€
Nombre de mensualités 
 120
 180
 240
 300
 360
Montant total des Intérêts de l’emprunt 
 7 600€
 14 740€
 22 960€
 34 300€
 69 640€
Montant total de l’assurance 
 7 200€
 10 800€
 14 400€
 18 000€
 21 600€
Coût total de l’emprunt 
 214 800€
 225 540€
 237 360€
 252 300€
 291 240€

(simulation à titre indicatif, juin 2021)

A montant d’emprunt égal, l’étalement des mensualités sur une période de 5 ans (de 25 à 30 ans) coûtera à l’emprunteur 38 940€ supplémentaires alors que le passage de 20 à 25 ans revient à seulement 14 940€. Un gap très important donc. 

Second exemple de coût d'un crédit immobilier sur 30 ans

Un couple de salariés qui souhaitent acheter sa résidence principale hésite sur le montant de l’enveloppe à emprunter et souhaite savoir si l’étalement des mensualités jusqu’à 30 ans peut lui apporter une capacité de financement supplémentaire pour un coût raisonnable.

Durée de remboursement  10 ans 15 ans 20 ans 25 ans 30 ans
Montant à emprunter
250 000€
 300 000€
 350 000€
 400 000€
 450 000€
Taux d’intérêt 
 0,75%
 0,95%
 1,10%
 1,30%
 2,10%
Taux d’assurance (taux moyen du marché)
 0,36%
 0,36%
 0,36%
 0,36%
 0,36%
Mensualité 
 2 238€
 1 879€
 1 730€
1 682€
1 821€
Dont assurance 
 75€
90€
105€
120€
135€
Nombre de mensualités 
 120
 180
 240
 300
 360
Montant total des Intérêts de l’emprunt 
 9 560€
 22 020€
 40 000€
 68 600€
 156 960€
Montant total de l’assurance 
 9 000€
16 200€
 25 200€
 36 000€
 48 600€
Coût total de l’emprunt 
 268  560€
 338 220€
 415 200€
 504 600€
 655 560€

(simulation à titre indicatif, juin 2021)

Dans ce cas de figure, l’obtention de 50 000€ en plus sur le montant de l’emprunt revient au final sur 30 ans à 159 960€ supplémentaires pour le couple là où l’obtention de 50 000€ supplémentaires en passant l’emprunt de 20 ans à 25 ans revient à “seulement” 89 400€ soit un rapport pratiquement du simple au double. Pour le passage de 15 à 20 ans, 50 000€ supplémentaires reviennent à 76 980€. 

Si on tient compte du taux maximum d’endettement conseillé par la Banque de France qui préconise un rapport de 1 à 3 entre le montant de l’emprunt et les revenus du ou des emprunteur(s), ce couple devrait donc cumuler des revenus mensuels autour de 5 700€ pour un crédit sur 30 ans alors qu’ils ont besoin de “seulement” d'environ 5 000€ de revenus mensuels pour un emprunt sur 25 ans. 

Dans les 2 cas, il est aisé de constater que le montant global de l’emprunt s’envole pour un crédit sur 30 ans. L’augmentation du taux d’intérêt indexé sur le risque qui augmente avec l’âge combinée aux mensualités supplémentaires de l’assurance emprunteur avec l’extension de la durée d'un prêt immobilier font du prêt sur 30 ans une formule à éviter, sauf cas exceptionnels évoqués plus haut ou impossibilité de faire autrement.

Quelles banques pour emprunter sur 30 ans ?

Le prêt sur 30 ans constitue un risque plus important pour les banques car le remboursement peut s’étaler jusqu’à une période de la vie où les problèmes de santé deviennent plus courants. Elles ne sont donc pas friandes de ce type de prêt. Dans la pratique, de nombreux établissements financiers refusent tout simplement d’accorder un prêt sur une aussi longue période. D’autres acceptent d’assumer ce risque mais indexent les intérêts à la hauteur du risque couru rendant cette formule totalement prohibitive pour l’emprunteur.

Le prêt immobilier sur 30 ans est d'ailleurs, nous l'avons vu, fortement réduit en raison des directives du HCSF envers les banques. Vous pouvez toujours, à l'aide d'un outil en ligne, n’hésitez pas à effectuer des calculer votre prêt immobilier sur 30 ans

Pour trouver le meilleur plan de financement selon votre projet et votre profil, qui vous permettront d’obtenir une première approche sur la faisabilité de votre projet. Vous pouvez également passer par un courtier qui pourra trouver pour vous la banque ou l’organisme de crédit le plus à même de répondre à votre besoin.

Profitez de notre expertise au meilleur taux !

à partir de 0,55%* sur 15 ans