Votre assurance de prêt moins chère

jusqu'à -65% sur votre assurance de prêt(2)
  1. Accueil
  2. Assurance prêt immobilier
  3. Risque medical
  4. Assurance pret immobilier et trouble bipolaire

Assurance de prêt immobilier et trouble bipolaire

L'essentiel en quelques mots

Parmi les nombreuses pathologies existantes, la bipolarité (autrement appelée psychose maniaco-dépressive) représente un risque aggravé de santé dans le cadre de la souscription d'une assurance prêt immobilier.

Dans ce guide, nous vous présentons :

  • comment le risque lié à cette maladie est évalué par l’assureur ;
  • l’influence de celle-ci sur les conditions de votre contrat ;
  • la marche à suivre pour déclarer un trouble bipolaire lors de votre souscription ;
  • et enfin, les solutions qui s’offrent à vous pour bénéficier de la meilleure assurance disponible.
Assurance pret immobilier et trouble bipolaire
Assurance de prêt immobilier et trouble bipolaire

Comment un trouble bipolaire est-il évalué par l’assurance de prêt immobilier ?

La bipolarité est un trouble psychologique potentiellement sévère pouvant mener à des conduites à risque, voire à des atteintes à la personne. Elle se manifeste par des troubles de l'humeur alternant entre vague d'euphorie et profonde dépression. Il est nécessaire pour les compagnies d'apprécier de manière très précise le trouble de chaque emprunteur. Cette évaluation passe d'abord par le remplissage du questionnaire de santé, comme c'est le cas pour toute assurance emprunteur. En fonction des réponses et troubles déclaré, le médecin conseil pourra demander un examen médical et de plus amples renseignements :

Il est ainsi possible de faire établir un certificat par le médecin qui suit la pathologie dans le but de faire préciser ces différents éléments.

Quelles sont les conséquences du trouble bipolaire sur l’assurance de prêt ?

Selon le résultat du questionnaire de santé et l'appréciation exacte du médecin conseil, il peut y avoir plusieurs possibilités.

Assurance emprunteur et bipolarité : comment le déclarer dans le questionnaire de santé ?

Comme toute maladie chronique, un trouble bipolaire doit être déclaré par l’emprunteur lors de sa demande d’assurance de prêt immobilier. Il faut donc communiquer cette pathologie à votre assureur dès le questionnaire de santé simplifié, dans la partie où ce dernier vous interroge sur d’éventuelles antécédents médicaux datant de moins de dix ans.

Suite à cela, l’organisme d’assurance, s’il le juge nécessaire, vous demandera de plus amples détails sur votre état de santé. Vous pourrez alors être amené à réaliser des formalités médicales supplémentaires. Celles-ci permettront à l’assureur d’évaluer, avec précision, le risque que votre trouble bipolaire fait peser sur votre capacité à rembourser votre prêt sans incident.

Comment souscrire une assurance prêt immobilier avec un trouble bipolaire ?

Dans le cadre d'un changement via la loi Hamon ou l'amendement Bourquin, comparer les assurances de prêt est important dans le cadre d'un trouble bipolaire : en effet, les critères d'appréciation et les grilles varient d'un organisme à l'autre et les tarifs aussi. Un courtier en assurance de prêt peut également accompagner l'emprunteur en le guidant vers la délégation d'assurance de prêt sur-mesure et au meilleur tarif.

Enfin, il est également possible de se renseigner concernant la convention AERAS (s'Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé). Il peut être possible dans certains cas, dans le cadre de cette convention, d'assurer son prêt en ayant au plus 70 ans à la fin du remboursement du prêt, et en ne dépassant pas un montant total emprunté de 320 000 €.

Trouvez la meilleure assurance de prêt

Assurer son prêt immobilier avec un risque médical

Chatbot
Besoin d'aide ?

Besoin d'une assurance de prêt au meilleur tarif ?

Nos courtiers sont disponibles pour répondre à vos questionsdu lundi au vendredi de 9h à 19h 😉

Choisissez votre créneau

Lun. 21 févr.

Un courtier expert vous rappelle

Ces données seront utilisées uniquement pour répondre à vos questions.