Votre assurance de prêt moins chère

jusqu'à -65% sur votre assurance de prêt(2)
  1. Accueil
  2. Assurance prêt immobilier
  3. Risque medical
  4. Assurance pret immobilier et affections psychologiques
  5. assurance emprunteur schizophrénie

Comment obtenir une assurance emprunteur lorsqu'on souffre de schizophrénie ?

L'essentiel en quelques mots

Vous avez jeté votre dévolu sur une maison ou un appartement et vous entamez les démarches pour trouver le financement. L’assurance de crédit immobilier est exigée par la banque en contrepartie des sommes avancées. Elle sert de protection puisqu’elle prend le relais du remboursement du crédit en cas d’accident de la vie. Or les personnes qui souffrent de schizophrénie se demandent si les assureurs vont accepter de les couvrir, et sous quelles conditions.

La schizophrénie est un trouble mental chronique, qui est en effet considéré comme un risque aggravé de santé par les assureurs. Car elle nécessite une prise en charge particulière tout au long de la vie.

Il existe cependant des solutions pour bénéficier d’une assurance de prêt immobilier tenant compte de la schizophrénie. Il est recommandé :

  • de démarcher plusieurs acteurs pour étudier des offres variées et choisir la plus intéressante ;
  • de mentionner votre maladie dans le questionnaire médical et de fournir tous les renseignements demandés pour profiter d’une protection adaptée ;
  • de faire appel à un courtier en assurance pour avancer sereinement.
assurance emprunteur schizophrénie
Comment obtenir une assurance emprunteur lorsqu'on souffre de schizophrénie ?

Que faut-il savoir sur la schizophrénie ?

La schizophrénie est une affection mentale chronique, qui fait partie des troubles psychotiques. Elle se caractérise par une perte de contact avec la réalité et par une distorsion de la pensée et de la perception.

Les symptômes sont variables d’un patient à l’autre. Les plus fréquents et les plus marquants sont les hallucinations et les idées délirantes, accompagnées ou non de troubles du comportement, de difficultés cognitives et/ou d’un retrait social.

Le plus souvent, les symptômes se manifestent entre 15 et 25 ans et perdurent tout au long de la vie. Ils se révèlent lors de phases aiguës durant les premières années de la maladie puis se stabilisent.

On en distingue trois types :

Les causes précises de cette maladie restent encore inconnues aujourd’hui, même si certains facteurs déclencheurs ont été identifiés, comme la consommation de drogues (particulièrement le cannabis) durant l’adolescence et un excès de stress. L’interaction entre des prédispositions génétiques et des risques environnementaux aboutirait au développement de la maladie.

Il existe plusieurs formes de schizophrénie et un patient peut passer d’un type à l’autre, à savoir :

💡

Bon à savoir

Selon l’Inserm (institut national de la santé et de la recherche médicale), la schizophrénie toucherait environ 1% de la population mondiale et environ 600 000 personnes en France.

Quel est le diagnostic ?

Compte tenu de la diversité des symptômes, la schizophrénie est une pathologie difficile à diagnostiquer. Très souvent, lorsque le diagnostic est posé, elle est présente depuis plusieurs années déjà.

Certains symptômes peuvent en effet se confondre avec les manifestations de la dépression, d’un trouble anxieux ou bipolaire.

Certains signes chez les adolescents notamment peuvent alerter et conduire à une prise de rendez-vous auprès du médecin traitant ou d’un spécialiste, comme une baisse des résultats scolaires, un isolement et une indifférence à tout.

Le diagnostic résulte d’une évaluation précise et multidisciplinaire du comportement du patient. Il est généralement établi à la suite d’un premier épisode psychotique ou délirant associant une distorsion de la réalité, une atteinte affective et une désorganisation de la pensée.

Le traitement

La prise en charge de la schizophrénie dépend des troubles que présente le patient, de leur intensité et leur impact sur la vie personnelle, familiale, sociale et professionnelle. Elle est essentiellement symptomatique, c’est-à-dire qu’elle vise non pas à traiter la pathologie, mais à limiter ses différentes manifestations dans le but d’améliorer la vie du malade.

Pour un tiers des patients, le traitement incluant la prise de médicaments et une thérapie psychosociale aboutit à une rémission durable.

Parmi les traitements récurrents, figurent :

La prise en charge va dépendre aussi de l’engagement du patient. Si celui-ci reconnaît souffrir de troubles, s’il souhaite se soigner et s’il observe son traitement à la lettre, l’évolution de la maladie est plutôt favorable.

La déclaration d’une schizophrénie dans le questionnaire de santé

Lorsque vous démarchez des assureurs dans l’optique d’obtenir des propositions d’assurance emprunteur, ceux-ci vous remettent un questionnaire médical. Ce document est destiné à évaluer votre état de santé pour ajuster précisément le contrat d’assurance.

Quelles sont les informations à fournir ?

En remplissant le questionnaire de santé, vous abordez non seulement votre pathologie chronique (date de diagnostic, traitement, suivi psychosocial…), mais aussi vos antécédents médicaux (maladies héréditaires ou graves…) et votre situation générale (fumeur ou non…).

Le document complété est ensuite examiné par un médecin-conseil. Ce professionnel peut réclamer des pièces complémentaires comme un certificat médical ou un compte-rendu de votre psychiatre ou bien des examens supplémentaires afin de mesurer la sévérité de la pathologie et son impact sur les aspects sociaux, familiaux…

 

Avec la loi Lemoine, le questionnaire médical n’est plus obligatoire pour les candidats à l’assurance remplissant les deux conditions suivantes :

-       le montant du prêt assuré est inférieur à 200 000 € ;

-       le crédit se clôture avant les 60 ans de l’emprunteur.

Décisions de l’assurance emprunteur : les différents cas de figures

En raison de ces symptômes variables et nombreux, la schizophrénie est considérée généralement par les organismes d’assurance comme un risque aggravé de santé.

Ceux-ci peuvent prendre les décisions suivantes :

Cependant tout dépend de la forme de schizophrénie dont vous êtes atteint, de votre situation et de la stabilisation de la maladie. 

💡

Bon à savoir

Intégrer la schizophrénie à votre assurance emprunteur est primordial pour bénéficier d’un contrat sur mesure et d’une protection optimale. Durant les phases aiguës, vous pouvez être amené à ne pas exercer votre profession, ce qui peut impacter votre salaire et indirectement vos remboursements de crédit immobilier.

Certaines formes de la maladie peuvent aussi se traduire par des symptômes plus ou moins invalidants qui nécessitent des prises en charge spécifiques.

L’assurance de prêt immobilier intervient également lors d’accidents de vie majeurs, non liés à la schizophrénie, pouvant entraîner une incapacité de travail ou une invalidité. Elle peut notamment prendre en charge les échéances du crédit en partie ou en totalité selon les modalités du contrat.

Comment trouver une assurance de prêt immobilier lorsqu’on souffre de schizophrénie ?

Pour concrétiser votre projet d’achat vous devez disposer d’une assurance de prêt couvrant la schizophrénie. Pour ce faire, nous vous suggérons de démarcher plusieurs compagnies.

Cela vous permet d’étudier des offres différentes, de comparer les garanties et les services proposés et de sélectionner le contrat le plus adapté. Cela permet aussi de faire face à un éventuel refus d’assurance. Il est rare que tous les assureurs rejettent une demande. Car ils n’ont pas les mêmes critères d’adhésion. Ils ne s’appuient pas non plus sur les mêmes grilles tarifaires. D’où l’intérêt d’obtenir plusieurs propositions.

Vous manquez de temps ou vous ne savez pas comment procéder dans vos recherches d’assurance emprunteur ? Adressez-vous à un courtier spécialisé. Cet expert vous épaule et vous guide dans l’ensemble de vos démarches. Il sait quels éléments mettre en avant dans votre dossier, quels organismes contacter en priorité et quels points examiner en détail pour bénéficier d’un contrat intéressant.

Maxence Corolleur

Mis à jour le 24 octobre 2022

par Maxence Corolleur - Manager Pôle Assurances

Trouvez la meilleure assurance de prêt

Comparateur assurance prêt immobilier

Affections psychologiques

Assurance de prêt immobilier en cas de burn out

La dépression dans le cadre d'une assurance de prêt

Obtenir une assurance emprunteur lorsqu'on souffre d'anorexie

Assurance emprunteur en cas de suicide

Chatbot
Besoin d'aide ?

Besoin d'une assurance de prêt au meilleur tarif ?

Nos courtiers sont disponibles pour répondre à vos questionsdu lundi au vendredi de 9h à 19h,
le samedi de 10h à 18h 😉

Choisissez votre créneau

Lun. 21 févr.

Un courtier expert vous rappelle

Ces données seront utilisées uniquement pour répondre à vos questions.