Votre assurance de prêt moins chère

jusqu'à -65% sur votre assurance de prêt**
  1. Accueil
  2. Assurance pret immobilier
  3. Actualités
  4. Assurance prêt immo : 3 raisons de préférer une assurance sur le capital initial

Assurance prêt immo : 3 raisons de préférer une assurance sur le capital initial

Assurance prêt immo : 3 raisons de préférer une assurance sur le capital initial
Assurance prêt immo : 3 raisons de préférer une assurance sur le capital initial

Plus de 10 ans après la loi Lagarde de 2010, les emprunteurs profitent toujours de l'ouverture à la concurrence pour l'assurance de prêt immobilier. Une ouverture qui offre plus de possibilités mais qui apporte une certaine difficulté : le choix de l'assurance crédit la plus adaptée. Exemple de difficulté qui peut se poser : souscrire une assurance emprunteur calculée sur le capital emprunté ou sur le capital restant dû. Les banques proposent souvent la première solution, les assurances privées la deuxième dans le cadre d’une délégation d’assurance. L’assurance à primes fixes mérite d’être privilégiée dans certains cas. Et voici pourquoi : 

1. Ne pas surpayer lors du premier semestre

L’assurance de prêt immobilier dégressive permet de payer des cotisations bien moins élevées au fil des mois. Mais ce schéma suit-il réellement le rythme de l’évolution des revenus d’un emprunteur ? Généralement, c’est plutôt l’inverse qui serait à privilégier : un acquéreur a davantage de chances de voir ses revenus augmenter que décliner au fil des années grâce à l’évolution de carrière. Et ses charges sont plus importantes dans la trentaine avec l’arrivée d’enfants dans le foyer par exemple. Ainsi, avec des mensualités fixes, il s’évite a minima de payer des cotisations plus élevées lors des six premiers mois

2. Un choix cohérent en vue d’une revente avant l’échéance 

L’intérêt d’opter pour les primes dégressives est de pouvoir profiter de leur baisse le moment venu. Ce qui n’est pas le cas si l’emprunteur envisage de revendre son bien avant le terme initialement prévu dans le contrat. En effet, si l’emprunteur souscrit un crédit sur 20 ans et qu’il décide après 10 ans de remboursement de solder totalement le capital restant dû. Il n’aura pas eu le temps de profiter de la baisse de la prime d’assurance du crédit immobilier. Il est donc conseillé aux emprunteurs qui envisagent de revendre leur bien avant la fin du crédit d’opter pour les primes fixes, dont le montant est calculé sur le capital initial et non sur le capital restant dû. 

3. Diminuer les pertes lors d’un rachat de crédit

Il arrive de plus en plus qu’un emprunteur renégocie son contrat de prêt ou le rachète au moyen d’un nouvel emprunt pour profiter d’un taux plus bas. L’avantage est de baisser le montant de sa mensualité ou de réduire la durée de remboursement. Pour cela, il va procéder au remboursement anticipé de l’ancien crédit immobilier. Or, il est plus intéressant de mettre en œuvre cette opération quand le montant des intérêts est élevé, soit en début de crédit. Les primes d’assurance de prêt calculées sur le capital restant dû sont elles aussi plus élevées au cours des premières années de la vie du crédit. L’assurance emprunteur à primes dégressives perd ainsi de son intérêt, puisque les cotisations payées en début de crédit sont les plus importantes.

Trouvez la meilleure assurance de prêt