Comparez facilement les assurances !

Je compare
  1. Accueil
  2. Assurances
  3. Guide de l'assurance
  4. assurer résidence secondaire

Faut-il assurer sa résidence secondaire ?

Faut-il assurer sa résidence secondaire ?

Vous êtes l'heureux propriétaire de votre toute première résidence secondaire ? Des milliers de questions doivent vous venir à l'esprit : Dois-je assurer mon logement ? Comment assurer ma résidence secondaire ? Ai-je besoin d'avoir une assurance particulière pour mettre mon bien en location ? etc. Pas de panique, on vous explique tout en détail dans cet article !

L'assurance est-elle obligatoire pour une résidence secondaire ?

Même si l'assurance habitation est plus que recommandée, aucun texte de loi ne vous oblige à assurer votre résidence secondaire sauf si celle-ci se situe dans une copropriété.

Seule exception donc : si votre résidence secondaire se trouve être en copropriété, alors en vertu de la loi ALUR du 24 mars 2014 vous êtes dans l'obligation de souscrire, en tant que propriétaire, une assurance couvrant à minima votre responsabilité civile. Cette garantie va couvrir les dommages causés à des tiers, notamment les dégâts causés aux parties communes de la copropriété. Par exemple, si vous avez une fuite qui cause un dégât des eaux chez vos voisins, la garantie Responsabilité Civile de votre contrat entrera en jeu pour indemniser les tiers.

Pourquoi s'assurer ?

Villa en bord de mer, refuge à la campagne, mobil-home, appartement ou encore chalet à la montagne, l'assurance de la résidence secondaire peut vous éviter de nombreux coûts. Occupée uniquement les week-ends ou pendant les vacances, votre résidence secondaire peut en effet  être dégradée ou endommagée suite à un sinistre.

En cas de vol, de vandalisme, d'incendie ou même de dégât des eaux, cela chiffre très vite. Sans assurance pour vous couvrir et en tant que propriétaire, les réparations seront alors à votre charge…

Une couverture différente de celle de la résidence principale

Selon la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989, la résidence principale est définie comme étant "le logement occupé au moins huit mois par an." De ce fait, votre résidence secondaire concerne le(s) bien(s) où vous n'habitez pas habituellement. Votre bien étant inoccupé une bonne partie de l'année, cela engendre des risques plus élevés que pour une résidence principale.

Voici les principales différences entre les deux types de résidences en matière de risque :

A risque différent, couverture différente. Le contrat d'assurance d'une résidence secondaire est donc différent de celui d’une résidence principale ou d'un logement mis en location. Il garantit ainsi le logement lors du séjour de l'assuré mais aussi lorsqu'il est inoccupé pendant plusieurs semaines voire plusieurs mois.

Le niveau de risque étant plus élevé que pour une résidence principale, les primes d’assurance sont généralement légèrement plus élevées.

Quelle assurance choisir ?

Faire le tri dans les garanties nécessaires

Afin de vous couvrir au mieux, il est important de vous poser 4 questions clés :

Dans tous les cas, vous devez adapter votre contrat selon vos besoins. Il est important de bien s'assurer et de protéger correctement votre bien mais il est inutile de souscrire des garanties qui ne vous correspondent pas.

Extension de votre assurance habitation ou couverture à part ?

Pour assurer votre résidence secondaire, 2 choix s'offrent à vous :

Comparer les offres

Sur le marché, de nombreux assureurs proposent actuellement des contrats d'assurance spécifiques aux résidences secondaires. Qu’il s’agisse d’acteurs traditionnels ou d’assurances en ligne, chacun offre des garanties sur mesure pour protéger tous types de logements secondaires.

A noter : la néo-assurance Luko a lancé récemment une offre assurance résidence secondaire.

En cas de mise en location saisonnière

Vérifier la couverture

Si vous souhaitez rentabiliser votre résidence secondaire et la mettre en location en saison, pensez bien à vérifier vos options. En effet, la plupart des contrats d'assurance excluent toutes les garanties pendant la location !

Si besoin, vous devrez alors souscrire une extension de garantie ou une option de location saisonnière souvent proposée.

Pensez également à regarder si vous êtes couvert en cas de vol ou de casse par les locataires indélicats.

La garantie villégiature des locataires

Souvent incluse dans tous les contrats d'assurance habitation, nous vous conseillons de demander une attestation d'assurance villégiature à vos locataires.

Couvrant les dommages causés à un tiers mais aussi à un logement occupé provisoirement au titre de la responsabilité civile, elle n'est pas à négliger. Même si elle n'est pas obligatoire, elle permet de vérifier que vos locataires seront bien couverts en cas de problème pendant leurs vacances chez vous.

Pour activer sa garantie villégiature, le locataire doit en faire la demande à son assureur en précisant l'adresse du logement, les dates du séjour, la surface totale, le nombre de pièces, mais aussi la présence d’une piscine et d’un barbecue, etc. Par la suite, il recevra une attestation de garantie villégiature qu'il pourra vous fournir.

Trouvez la meilleure assurance habitation en quelques clics

Les dossiers habitation

Pour vous aider