Pret immobilier

Comparez gratuitement les taux immo

  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. Actualités
  4. Marché immobilier : une reprise avant la crise ?

Marché immobilier : une reprise avant la crise ?

Marché immobilier : une reprise avant la crise ?

Rédigé par Empruntis le 08/06/2020

Le Covid-19 devait transformer le marché immobilier, le plonger dans la crise, freiner les transactions et tirer les prix vers le bas. Et pourtant, c’est comme si rien ne s’était passé. Le baromètre MeilleursAgents publié fin mai indique que le niveau d’activité depuis le déconfinement est quasi-identique à celui de l’année dernière à la même époque. S’est-on leurré ? 

Un premier constat et des questions

D’après le comptage de MeilleursAgents, 160 000 ventes n’ont pas pu être conclues en raison du confinement. Mais les craintes des observateurs du marché immobilier allaient bien au-delà de la perte liée à ces 55 jours de mise en sommeil de l’activité. Y aura-t-il encore des acheteurs lorsque les conséquences économiques de la crise sanitaire plongeront un nombre croissant d’actifs au chômage et réduiront les revenus des ménages ? Quel comportement adopteront les banques en termes de financement ? Le baromètre publié fin mai n’apporte pas toutes les réponses, car il se fonde sur des données issues de transactions initiées avant le confinement et finalisées ces dernières semaines. 

Une reprise prometteuse

La météo de l’immobilier ancien telle qu’elle est présentée par MeilleursAgents est très positive : les promesses de ventes sont quatre fois supérieures depuis le 11 mai en comparaison au plus bas niveau enregistré le mois précédent. Les estimations de biens ont également retrouvé un rythme élevé. En clair, les projets de ventes débutés avant la pandémie coronavirus semblent toujours d’actualité dans la majorité des cas, et d’autres vendeurs se sont manifestés depuis ! Et malgré la crise sanitaire, la tension immobilière persiste puisque la demande est toujours supérieure à l’offre d’après l’indice de MeilleursAgents, bien que certaines villes voient leurs bataillons d’acquéreurs se clairsemer comme à Rennes. Pendant ce temps, l’évolution des prix connaît davantage un ralentissement qu’un brutal changement de cap (+0,1 % en moyenne sur le territoire) : -0,1% à Paris, Bordeaux, Nantes et Nice, -0,2% à Montpellier… et même des hausses à Lille (+0,4%) et Lyon ou Toulouse (+0,6%). 

Le crédit immobilier, pas un obstacle

Le leader de l’estimation immobilière ne crie pas victoire pour autant et rappelle que les effets à long terme de la crise sanitaire pourraient impacter durement le marché. L’autre inconnue, c’est l’accès au crédit immobilier, dans un contexte d’incertitudes économiques dans lequel les banques peuvent être tentées de relever les taux de prêt immobilier et de refuser les dossiers les moins solides. MeilleursAgents rappelle néanmoins que la politique monétaire européenne et la concurrence entre établissements donnent à penser que « les taux d’emprunt ne devraient pas augmenter significativement ». D’ailleurs, les futurs emprunteurs peuvent toujours compter sur un taux moyen de crédit immobilier sur 20 ans à 1,50%. Des valeurs quasi-identiques à celles enregistrées un an plus tôt. Pour mettre toutes les chances de leur côté, les futurs emprunteurs peuvent faire appel à un courtier immobilier. Ce professionnel étudie la faisabilité de leur projet en vérifiant notamment s’ils remplissent les conditions imposées par le Haut Conseil de stabilité financière. Le courtier compare ensuite les offres de crédit pour orienter les emprunteurs vers le financement le plus adapté et au meilleur taux.

Profitez de notre expertise au meilleur taux, c'est facile et gratuit !

à partir de 0,75%* sur 15 ans

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider