Pret immobilier

Comparez facilement les taux immo

  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. Actualités
  4. Crédit immobilier : les 3 assouplissements du HCSF en détail

Crédit immobilier : les 3 assouplissements du HCSF en détail

Crédit immobilier : les 3 assouplissements du HCSF en détail

Rédigé par Empruntis le 02/02/2021

Le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) a apporté des précisions sur les assouplissements annoncés le 17 décembre dernier par le ministre de l’Economie Bruno Le Maire. Des informations importantes pour tout emprunteur qui a un projet d’acquisition en vue.

1. Le taux d’endettement comprend l’assurance de prêt

La notice du HCSF confirme que le taux d’effort passe de 33 à 35%, mais elle précise également que l’assurance de prêt doit être comprise dans le calcul afin d’harmoniser les pratiques bancaires. Pour avoir d’ores-et-déjà une idée sur son taux d’effort, il est possible de recourir au simulateur de taux d’endettement afin de préparer son budget. Celui-ci prend en compte les revenus nets mensuels, auxquels sont retranchés les charges (crédits en cours, pension alimentaire, etc.). Mais pour une simulation plus poussée, il est recommandé de faire appel à un courtier. Ce spécialiste du financement va non seulement simuler le taux d’endettement pour vérifier la faisabilité du projet, mais il va également rechercher les taux de crédit immobilier et d’assurance de prêt les plus compétitifs pour faire en sorte de bien respecter la limite des 35% fixée par le HCSF.

2. Le différé d’amortissement s’applique dans le neuf et l’ancien avec travaux

Alors que les recommandations du HCSF énoncées fin 2019 avaient fixé la durée maximale pour un crédit immobilier à 25 ans, les ajustements du 17 décembre 2020 ont allongé la durée d’emprunt de 2 ans pour prendre en compte le différé de remboursement. Ce qui permet notamment de déverrouiller l’achat en VEFA ou en CCMI, plus cher et donc plus impacté par les mesures de Bercy et de la Banque de France. Mais l’achat dans l’ancien à rénover est également concerné par l’assouplissement. Les précisions du HCSF indiquent en effet que ce différé de remboursement de 24 mois peut s’appliquer lorsque le coût des travaux de rénovation représente au moins 25% du montant total de l’opération. 

3. Priorité aux primo-accédants et aux résidences principales pour les dérogations

L’assouplissement des conditions d’octroi tient aussi à la plus grande flexibilité accordée par le HCSF aux établissements prêteurs en 2021. Elles étaient déjà autorisées à déroger aux recommandations de décembre 2019 pour 15% de la production de crédit immobilier, cette proportion a été portée à 20% fin 2020. Concrètement, cette souplesse doit profiter pour 80% aux acquéreurs de leur résidence principale et pour 30% aux primo-accédants, la catégorie d’emprunteurs la plus lésée par le resserrement des conditions d’octroi et de la crise sanitaire en 2020.

Profitez de notre expertise au meilleur taux !

à partir de 0,58%* sur 15 ans

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider