Rachat de credit

Comparez gratuitement les offres et réduisez vos mensualités !

  1. Accueil
  2. Rachat de credit
  3. Guide du rachat de credits
  4. Je definis mon projet
  5. Quel est le bon rachat de credits pour moi ?
  6. Dois-je racheter tous mes credits ou seulement une partie ?

Dois-je racheter tous mes crédits ou seulement une partie ?

Dois-je racheter tous mes credits ou seulement une partie ?

Tout dépend des taux, de la durée et de la répartition de vos emprunts. Si l'un d'entre eux s'étale sur une durée trois fois supérieure à celles des autres, il n'est pas toujours intéressant de le faire racheter avec les autres.

Illustration d'un rachat de crédits :

Un couple avec trois enfants gagnent 4 800 € de revenus. Chaque mois, ils versent 1 336 € pour leur crédit immobilier et 1 750 € pour leurs différents prêts à la consommation. Le premier s'étale encore sur 16 ans et les deuxièmes sur 2 ans.

Aujourd'hui leurs mensualités s'élèvent à 3 086 € et une fois leurs crédits payés, ils commencent leur mois avec 1 714 € pour vivre à 5. Ils souhaitent donc faire racheter l'ensemble de leurs crédits pour avoir plus de marge à la fin du mois.

Cas 1 : je fais racheter tous mes crédits

Une banque accepte de leur accorder une nouvelle trésorerie de 10 000 € pour leurs nouveaux travaux et de racheter ce qui leur reste à rembourser soit 208 548 € via un nouvel emprunt à 3,65% sur 16 ans. Leurs nouvelles mensualités s'élèvent donc désormais à 1 639,51 € et ils peuvent commencer leurs mois à 3 160,49 €.

Ici l'opération est intéressante car le couple réduit de près de moitié ses mensualités. Cependant, on s'aperçoit que la réduction n'est effective que pendant deux ans au bout desquels les mensualités du rachat de crédits sont plus élevées que celles du crédit immobilier initial. Les versements augmentent donc de 303,51 € par mois soit 50 989,68 € de plus sur 14 ans.

Récapitulatif de l'exemple. Montant total du rachat de crédits : 238 161 €. Montant total dû par l'emprunteur : 314 785,92 €. Durée de l'emprunt : 16 ans. Taux débiteur fixe : 3,65%. TAEG fixe : 4,25%. Assurance-crédit facultative : 59,54 € par mois soit 11 431,68 € sur 16 ans. TAEA (Taux annuel de l'assurance facultative) : 0,30%.

Cas 2 : je ne fais racheter qu'une partie de mes crédits

Le couple demande toujours une trésorerie de 10 000 € mais souhaite cette fois ne regrouper que ses crédits à la consommation. Ne voulant pas mettre son bien comme garantie de l'opération, le taux s'en trouve plus élevé. La banque leur propose de racheter leurs 37 237 € de prêts à la consommation à 4,95% sur 6 ans. Leurs nouvelles mensualités s'élèvent donc à 771,05 € soit 2 107,05 € avec celles du prêt immobilier.

Ici le couple réduit un peu moins ses mensualités à court terme mais sa réduction reste très avantageuse. Au bout de 6 ans, il n'aura plus que ses mensualités de crédit immobilier à rembourser.

Récapitulatif de l'exemple. Montant total du rachat de crédits : 47 946 €. Montant total dû par l'emprunteur : 55 516,60 €. Durée de l'emprunt : 6 ans. Taux débiteur fixe : 4,95%. TAEG fixe : 5,47%. Assurance-crédit facultative : 11,99 € par mois soit 863,28 € sur 6 ans. TAEA (Taux annuel de l'assurance facultative) : 0,30%.

Comparaison des deux solutions de rachat de crédits

Pour résumer, voici les deux solutions qui s'offrent au couple :

Rachat de crédit Avant/Après

Il est aussi possible de ne faire racheter que son crédit immobilier en bénéficiant des taux actuels afin de réduire ses mensualités ou sa durée d'emprunt. Dans ce cas, l'opération diffère du regroupement de prêts, pour en savoir plus, consultez notre guide sur le rachat de crédit immobilier.

Bénéficiez de notre expertise en regroupement de crédit,
c'est sans engagement !

Je définis mon projet

Actualités du rachat de crédit
Pouvoir d'achat : hausse confirmée pour l'Insee !

Pouvoir d'achat : hausse confirmée pour l'Insee ! (11-09-2019)

L’OFCE l’avait annoncée, l’Insee l’a validée ! Le pouvoir d’achat a progressé au premier semestre 2019 (+1,5%), à un rythme deux fois ...
Pouvoir d'achat : la consommation ne profite pas de sa hausse

Pouvoir d'achat : la consommation ne profite pas de sa hausse (29-08-2019)

Qui dit hausse du pouvoir d’achat ne dit pas forcément augmentation de la consommation ! Cela s’est vérifié au 2e trimestre 2019 : le PIB n’a ...

Pour vous aider