Rachat de credit

Comparez gratuitement les offres et réduisez vos mensualités !

  1. Accueil
  2. Rachat de credit
  3. Actualités
  4. Salaires : travailler plus pour gagner plus, est-ce que ça marche encore ?

Salaires : travailler plus pour gagner plus, est-ce que ça marche encore ?

Salaires : travailler plus pour gagner plus, est-ce que ça marche encore ?

Rédigé par Empruntis le 24/09/2019

Les heures supplémentaires n’ont pas progressé lors des six premiers mois de l’année 2019 malgré les mesures incitatives du gouvernement. Est-ce un désaveu pour les tenants du "travailler plus pour gagner plus" ? Le débat est plus complexe qu’il n’y paraît. Dans le même temps, les ménages ayant contracté plusieurs crédits peuvent voir leur reste à vivre réduit par les diverses mensualités. Selon les cas, on peut fusionner plusieurs prêts en un seul pour diminuer le poids de ces échéances dans un budget mensuel.

 Des incitations gouvernementales sans effet

Ni cotisations salariales, ni impôt sur le revenu : les heures supplémentaires sont défiscalisées et désocialisées. La mesure fait partie du package Gilets jaunes, puisqu’elle avait été avancée au 1er janvier 2019 pour faire face à l’urgence et satisfaire les revendications liées au pouvoir d’achat. Est-ce que cela a incité les entreprises à actionner davantage le levier des heures sup’ ? Non à en croire les chiffres de l’Agence centrale des organismes de Sécurité sociale (Acoss), qui en a mesuré 475 millions au premier semestre 2019, soit le même ordre de grandeur que pour la même période en 2018.

 Pas forcément la solution pour les employeurs

À la vue des chiffres du chômage en baisse, les entreprises ont davantage préféré embaucher que surcharger leurs équipes. D’autant que si les heures supplémentaires sont avantageuses pour les salariés, elles sont majorées pour les employeurs. En définitive, ce sont 7,2 millions de salariés qui ont profité d’un gain de pouvoir d’achat de 60€ au deuxième trimestre 2019. Du beurre dans les épinards, mais pas de quoi troquer sa citadine contre une berline !

 Penser à d’autres solutions

Et si la rengaine "travailler plus pour gagner plus" n’était tout simplement plus d’actualité ? Cette petite phrase, qui avait contribué à ouvrir le chemin vers l’Elysée à Nicolas Sarkozy en 2007, ne serait plus une recette viable en 2019 pour Slate, qui pointe le changement d’époque et balaie l’efficacité des méthodes qui consistent à appliquer la même recette à tout le monde. Plutôt que les heures sup, le magazine prône le modèle allemand des mini-jobs, ces activités annexes exonérées de cotisations et d’impôts sous un plafond de 450€ par mois. Contrairement aux heures supplémentaires dictées par l’employeur, un mini-job n’obéit qu’à la volonté de l’employé.

 Réduire ses charges en regroupant ses crédits

La problématique du pouvoir d’achat est particulièrement sensible pour les foyers ayant contracté plusieurs emprunts pour financer des achats comme leur résidence principale, leur véhicule, leurs appareils électroménagers ou encore leur mariage. S’ils peuvent faire face avec des heures supplémentaires ou une activité annexe en mode "auto-entrepreneur", ils ont aussi la possibilité de réduire la charge mensuelle liée aux divers prêts via un rachat de crédit. Le principe est le suivant : rassembler les prêts dans un même contrat pour ne plus avoir à rembourser qu’une seule échéance mensuelle, avec un taux unique. C’est plus lisible, mais c’est aussi un moyen de réduire ses mensualités en allongeant la durée totale du contrat (coût total plus élevé). Le rachat de crédit permet ainsi de dégager un reste à vivre plus important au mois le mois.

Bénéficiez de notre expertise en regroupement de crédit,
c'est sans engagement !

Autres actualités

Guide rachat de crédit

Pour vous aider