Rachat de credit

Comparez facilement les offres et réduisez vos mensualités !

  1. Accueil
  2. Rachat de credit
  3. Actualités
  4. Revenus : des augmentations de salaire moins importantes

Revenus : des augmentations de salaire moins importantes

Revenus : des augmentations de salaire moins importantes

Rédigé par Empruntis le 23/09/2020

C’est aussi une conséquence de la crise sanitaire, et elle touche directement au porte-monnaie des Français. L’année 2020 marque un coup d’arrêt aux augmentations salariales comme le rapporte une étude du cabinet Deloitte. Pour les actifs ayant souscrit plusieurs crédits, le reste à vivre pourrait s’en retrouver affecté… Le rachat de crédit pourrait alors être un moyen de rééquilibrer leur budget. 

La prime Macron a reculé en 2020

+2% pour les employés et +2,3% pour les cadres : voilà les augmentations du salaire de base pour 2020 d’après le cabinet Deloitte. C’est moins qu’en 2019 (respectivement -0,4 et -0,5 point), en raison du gel des augmentations dans les entreprises touchées par la crise sanitaire. Cette cure d’austérité est compensée en partie par la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat (PEPA), versée par près d’une entreprise sur quatre et dont 23% des salariés et 6% des cadres ont bénéficié pour un montant médian de 327€. Son ampleur est toutefois moins importante qu’en 2019, où 60% des entreprises l’avaient distribué pour une somme moyenne de 456€. Par ailleurs, l’enquête indique que moins de la moitié des salariés ont perçu une rémunération variable en 2020, alors qu’ils étaient 65% en 2019. Les cadres aussi ont connu un recul sur ce point puisqu’ils sont 67% à en avoir bénéficié en 2020 contre 79% l’année précédente, avec un recul du montant moyen de 6,2%. 

Moins de rémunération variable

Et en 2021 encore, la crise sanitaire tire vers le bas les prévisions d’augmentations de revenus pour les actifs. Deloitte estime qu’elles seront de l’ordre de 1,5% pour les salariés et 1,7% pour les cadres, la preuve d’une prudence marquée dans les entreprises où règne l’incertitude quant à l’évolution de la situation sanitaire et donc de l’activité économique en France et dans le monde. Cette stagnation impacte inévitablement les projets des actifs, qui comptent sur une hausse de leurs revenus pour financer de gros achats comme un logement, des travaux, un véhicule ou un mariage par exemple. S’ils ont déjà contracté plusieurs emprunts (crédit immobilier, prêt auto, prêt personnel) en misant sur la hausse de leurs revenus afin de retrouver un reste à vivre confortable, les prévisions de Deloitte ne sont pas de nature à les rassurer... 

Un rachat de crédit pour éviter le découvert bancaire

Lorsque le taux d’endettement est proche du plafond, le rachat de crédit apparaît comme un levier efficace pour redonner de l’oxygène à son budget. Le regroupement de prêts est une démarche à effectuer en amont d’une situation financière qui pourrait mener vers un surendettement. Avec le rachat de crédit, le foyer se retrouve avec un seul contrat, un taux unique et une mensualité réduite via l’allongement de la durée de remboursement. Conséquence : la pression des emprunts sur le budget mensuel est moins forte et le ménage retrouve du reste à vivre. Un courtier en rachat de crédit peut aider à trouver le meilleur taux de refinancement, et vous accompagner jusqu'à la finalisation du rachat.

Bénéficiez de notre expertise en regroupement de crédit,
c'est sans engagement !

Autres actualités

Guide rachat de crédit

Pour vous aider