Rachat de credit

Comparez gratuitement les offres et réduisez vos mensualités !

  1. Accueil
  2. Rachat de credit
  3. Actualités
  4. Pouvoir d’achat : les entreprises ont versé 19 milliards d’euros cette année

Pouvoir d’achat : les entreprises ont versé 19 milliards d’euros cette année

Pouvoir d’achat : les entreprises ont versé 19 milliards d’euros cette année

Rédigé par Empruntis le 22/10/2019

Les entreprises privées participent grandement à la hausse du pouvoir d’achat en 2019 avec une hausse des revenus pour les salariés de 19 milliards d’euros d’après le Medef. Un vrai plus pour les bénéficiaires, qui peuvent davantage consommer ou épargner.

 L’OFCE et l’Insee l’avaient prédit

Dès le début de l’année, l’OFCE annonçait une hausse de pouvoir d’achat de 850€ par ménage en 2019. Une nouvelle qui avait été accueillie avec circonspection en plein contexte des Gilets jaunes. L’Observatoire français des conjonctures économiques s’appuyait notamment sur une hausse du salaire réel de 1,9% contre seulement +0,3% en 2018. L’Insee est venu appuyer ces données en évoquant une augmentation du pouvoir d’achat de 2,3% sur l’année, la plus forte depuis dix ans grâce entre autres aux baisses d’impôts. Mais ce sont bien les entreprises privées qui contribuent le plus fortement à ce bond, comme le revendique le Medef dans un communiqué publié le 8 octobre.

 250 000 créations d’emplois

Le Mouvement des entreprises de France bombe le torse : il affirme que les employeurs ont versé 19 milliards d’euros en plus en 2019 ! Sous la forme d’augmentations de salaires ou de primes exceptionnelles notamment, soit une hausse de 1,7% par rapport à 2018. Supérieur donc à l’inflation (0,9% d’après l’Insee en septembre 2019). Le Medef annonce une hausse de la masse salariale des entreprises privées de 3% entre le premier semestre 2018 et la même période en 2019, ainsi que la création de 250 000 emplois sur un an, ce qui devrait conduire le taux de chômage à 8,3% en fin d’année, au plus bas depuis dix ans.

 L’épargne progresse

Néanmoins, cela ne signifie pas 19 milliards d’euros en plus dans la consommation. D’abord parce qu’il s’agit de sommes brutes, mais aussi parce que le taux d’épargne des Français augmente (15% d’après une étude Odoxa, +1 point). Le manque de confiance en l’avenir entrave en effet la sacro-sainte consommation. Sans compter que tous les Français ne bénéficient pas de ces 19 milliards d’euros, qui concernent les 25 millions de salariés – et pas tous dans les mêmes proportions évidemment.

 Le rachat de crédit reste pertinent

Pour beaucoup de ménages, la fin du mois demeure source d’inquiétude en raison d’un budget serré. Particulièrement pour ceux qui remboursent plusieurs emprunts afin de financer leur maison, leur voiture ou divers projets. Lorsque ces familles ne peuvent pas s’appuyer sur une hausse de leurs revenus et que leur endettement est trop élevé, elles peuvent faire la démarche de regrouper leurs prêts pour diminuer le poids de leurs échéances mensuelles. Avec un rachat de crédit consommation ou hypothécaire, il est en effet possible d’allonger la durée de remboursement pour payer moins chaque mois. On ne peut pas parler d’une hausse de pouvoir d’achat, mais le regroupement de crédits conforte le reste à vivre et réduit le risque de découvert bancaire.

Bénéficiez de notre expertise en regroupement de crédit,
c'est sans engagement !

Autres actualités

Guide rachat de crédit

Pour vous aider