Rachat de credit

Comparez gratuitement les offres et réduisez vos mensualités !

  1. Accueil
  2. Rachat de credit
  3. Actualités
  4. Pouvoir d'achat : la consommation ne profite pas de sa hausse

Pouvoir d'achat : la consommation ne profite pas de sa hausse

Pouvoir d'achat : la consommation ne profite pas de sa hausse

Rédigé par Empruntis le 29/08/2019

Qui dit hausse du pouvoir d’achat ne dit pas forcément augmentation de la consommation ! Cela s’est vérifié au 2e trimestre 2019 : le PIB n’a progressé que de 0,2%, la faute à une consommation en berne dans un climat anxiogène. Dans ce contexte, le regroupement de crédit permet d'alléger ses mensualités afin de donner un peu d'oxygène à son budget.

 Une économie au ralenti

L’OFCE avait annoncé en début une augmentation du pouvoir d’achat de 850€ en moyenne en 2019, sous l’effet notamment des mesures du gouvernement face à la crise des Gilets jaunes. Mais le hic, c’est que la consommation n’a pas profité de ces "vannes ouvertes", la croissance économique ayant encore reculé au 2e trimestre (+0,2%, contre +0,3 % lors du précédent) d’après les chiffres publiés par l’Insee au cœur de l’été.

 Le pouvoir d'achat passe dans... l’épargne

Mais alors, qu’est devenue la hausse du pouvoir d’achat si les sommes ne sont pas dépensées ? Elles vont dans l’épargne, comme l’a constatée la Banque de France en juin dernier. L’institution estime que les deux tiers des gains de pouvoir d’achat sont épargnés. Or avec une inflation à 1,1% sur un an en juillet selon l’Insee, les prix augmentent à un rythme plus soutenu que celui de la rémunération de l’épargne (0,75% pour le le livret A, 1% pour le PEL). En d’autres termes, placer son argent aujourd’hui revient à perdre en pouvoir d’achat. D’après RTL, les Français qui ont placé 360 milliards d’euros sur des livrets A en 2019 ont perdu... 3,6 milliards d’euros de pouvoir d’achat. Ouille.

 Le rachat de crédit face à budget trop serré

Les messages anxiogènes liés à la géopolitique ou à l’environnement pèsent sur le climat actuel, bien que paradoxalement la confiance des ménages progressent depuis sept mois. Les indicateurs de l’Insee concernant leur situation financière et l’opportunité de dépenser sont en hausse ! Les ménages endettés sont en droit de se montrer frileux au moment de sortir leur chéquier, en raison du poids des remboursements mensuels qui entrave leur reste à vivre. Dans cette situation, le rachat de crédit est parfois possible : le regroupement des prêts dans un même contrat va permettre d’étaler les remboursements et donc réduire le montant des mensualités. Simulez un rachat de crédit en quelques clics pour mieux entrevoir vos possibilités de refinancement. Ce mécanisme n’est en rien un dispositif réservé aux foyers surendettés.

Bénéficiez de notre expertise en regroupement de crédit,
c'est sans engagement !

Autres actualités

Guide rachat de crédit

Pour vous aider