Votre rachat de crédit rapide, en ligne

Jusqu'à -60 % sur vos mensualités(4)
  1. Accueil
  2. Rachat de credit
  3. Actualités
  4. Marseille la taxe foncière pousse des propriétaires dans la précarité

Marseille : la taxe foncière pousse des propriétaires dans la précarité

Marseille la taxe foncière pousse des propriétaires dans la précarité
Marseille : la taxe foncière pousse des propriétaires dans la précarité

L’augmentation record de la taxe foncière à Marseille pourrait précipiter certains propriétaires dans la précarité. Avec une hausse de 14 % de la taxe foncière, l’équilibre budgétaire des propriétaires marseillais est brutalement frappé. 

Hausse record de la taxe foncière dans la cité phocéenne 

Avec une hausse de la taxe foncière de 14 %, le conseil municipal de Marseille espère faire le plein de recettes supplémentaires pour répondre à la tension inflationniste. Dans la cité phocéenne, cette décision est contestée, d’autant qu’elle vient s’ajouter à la réévaluation légale de 3,4 %. Pour les propriétaires à Marseille, c’est donc une augmentation totale de 17,4 % de taxe foncière qu’ils doivent payer en plus en 2022. Avec une telle hausse, certains propriétaires plus modestes, bailleurs ou non, peuvent se retrouver dans la précarité, selon leur avocat, Jacques Gobert. C’est la raison pour laquelle plus de 200 propriétaires ont décidé de déposer un recours en justice pour demander l’annulation de cette hausse de la taxe foncière à Marseille. 

L’impôt foncier qui conduit à la précarité

Selon les informations de La Provence, confirmée par l’AFP, ce sont 238 propriétaires qui disposent d’un bien dans la cité phocéenne qui attaquent cette décision d’augmentation de 14 % de la taxe foncière. Comme l’explique leur avocat, cette hausse brutale de l’impôt  foncier pousse certains propriétaires de biens dans une situation précaire. Jacques Gobert, leur avocat, s’appuie d’ailleurs sur les chiffres de l’Insee pour dénoncer cette hausse en précisant que 8 % des propriétaires marseillais vivaient sous le seuil de pauvreté en 2019, soit avec un revenu mensuel inférieur à 1 100 euros pour une personne seule. Par conséquent « vous avez des propriétaires qui ne sont pas imposables, mais qui, malgré tout, vont devoir payer cet impôt majoré », alerte l’avocat des propriétaires.

Le rachat de crédit pour équilibrer son budget

Pour rappel, la taxe foncière ne dépend pas des revenus. En effet, cet impôt s’applique sur la valeur locative du bien détenu. Aussi, cette mesure risque d’être particulièrement brutale pour les retraités aux pensions modestes ou pour les primo-accédants disposant de faibles revenus. Pour faire face à une baisse du pouvoir d’achat, le rachat de crédit peut être une solution. Les contribuables peuvent opter pour cette alternative afin de regrouper leurs crédits en cours et souscrire un nouveau prêt plus adapté à leur situation. En effet, le rachat de crédits permet de diminuer le montant des mensualités qui pèsent sur le foyer par l’allongement de la durée de remboursement. Cela permet de retrouver des finances plus saines et augmenter son reste à vivre. À noter que le rachat de crédits entraîne un coût global du crédit plus élevé.

Bénéficiez de notre expertise en regroupement de crédit,
c'est sans engagement !

Autres actualités

Guide rachat de crédit

Pour vous aider

Un courtier expert vous rappelle pour répondre à vos questions.

Nos courtiers sont disponibles pour répondre à vos questionsdu lundi au vendredi de 9h à 19h 😉

Choisissez votre créneau

Lun. 21 févr.

Un courtier expert vous rappelle

Ces données seront utilisées uniquement pour répondre à vos questions.