Rachat de credit

Comparez gratuitement les offres et réduisez vos mensualités !

  1. Accueil
  2. Rachat de credit
  3. Actualités
  4. Gilets jaunes : 4 mesures pour apaiser les tensions

Gilets jaunes : 4 mesures pour apaiser les tensions

Gilets jaunes : 4 mesures pour apaiser les tensions

Rédigé par Empruntis le 11/12/2018

Mesurant la colère qui anime les Gilets jaunes depuis quelques semaines, le président de la République a pris la parole ce lundi 10 décembre et a décrété « l’état d’urgence économique et sociale ». La priorité est donc de « faire le nécessaire pour que l’on vive mieux de son travail dès le début de l’année prochaine ». Emmanuel Macron a annoncé vouloir déployer une série de mesures en faveur de l’augmentation du pouvoir d’achat.

Les mesures directes 

Une augmentation de 100€

Emmanuel Macron avait annoncé sa décision d'augmenter le salaire des travailleurs au Smic de 100€ par mois sans impacter pour autant l’employeur. Néanmoins, cette mesure ne concerne pas les salaires minimum. En effet, le Smic conservera comme chaque année l’augmentation de 1,8%, qui représente 20€. S’ajoute à cela une baisse de 20€ des charges salariales, ce qui pourra laisser plus de marge pour le reste à vivre des salaires peu élevés. Les 60€ de hausse restants représentent eux l’augmentation prévue par le président durant sa campagne présidentielle concernant la prime d’activité. Compte tenu des événements, les allocataires de la prime d’activité se verront accorder l’augmentation en une fois, dès janvier 2019 et non progressivement tout au long du quinquennat.

Une hausse du Smic qui a été précisée par la suite : elle ne concernera pas l'ensemble des salariés au SMIC mais une grande majorité d'entre eux. La prime d'activité touchera 5 millions de foyers fiscaux (contre 3,8 millions actuellement) : ainsi, des foyers ayant un salaire supérieur aux SMIC seront également concernés, comme les fonctionnaires et indépendants avec des salaires proches du SMIC, les mères célibataires avec 2 000 euros de revenus et les célibataires sans enfant avec 1 560 euro de revenus.

Défiscalisation des heures supplémentaires

Toujours dans le but d'augmenter le reste à vivre, Emmanuel Macron a annoncé « que les heures supplémentaires seront versées sans impôts et sans charges dès 2019 » en plus de leur exonération des charges sociales et patronales avancée au 1er janvier 2019. Une exonération d'impôt sur le revenus limitée à 5 000 euros par an.

Annulation de la hausse de la CSG

Après l’annonce de la hausse de la CSG, le chef de l’Etat s’est finalement rétracté car « l’effort qui a été demandé était trop important et pas juste » concernant les retraités. C’est à ce titre qu’Emmanuel Macron a annoncé la suppression de la hausse de la CSG pour les retraites de moins de 2 000€. Selon les précisions apportées par la suite, les retraités touchant moins de 2 000 euros pour une personne seule se verront appliquer un taux de CSG de 6,6%. Le taux le plus élevé, de 8,3% concernera quant à lui 30% des retraités.

Mise en place d’une prime de fin d’année

Le président de la République invite les employeurs qui le peuvent à verser une prime de fin d’année « sans impôts ni charges » à leurs salariés et participer ainsi à augmenter le pouvoir d'achat de ces derniers. Une prime qui pourra être versée entre me 10 décembre 2018 et le 31 mars 2019.

Les mesures à long terme

Mettre fin à l’évasion fiscale et réaffirmer la souveraineté du peuple

Le gouvernement a décidé de soutenir le combat de la taxation des Gafam (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft) au niveau européen. L’allocution du chef de l’Etat s’inscrit dans cette optique puisqu’il assure que « le gouvernement et le Parlement devront aller plus loin pour mettre fin aux avantages indus de l’évasion fiscale ».

S’il condamne fermement les violences perpétrées durant les mouvements de protestation, Emmanuel Macron soutient néanmoins la liberté d’expression des Gilets jaunes il a indiqué souhaiter une « loi électorale plus juste » et envisager que les « citoyens qui n’appartiennent (à aucun) parti » puissent participer au débat public sur « toutes les questions essentielles à la Nation » (fiscalité, institution, écologie…).

Comment se dégager du budget grâce au rachat de crédit ?

La question du pouvoir d’achat est plus que centrale. En complément des dispositifs mis en place par l’Etat pour dégager plus de pouvoir d’achat, il est également possible de dégager une part de reste à vivre plus importante dans le cas où le ménage a contracté plusieurs prêts. Le rachat de crédits, en regroupant les différentes créances, permet par exemple de baisser le montant total de ses mensualités en étalant le crédit dans la durée.

Bénéficiez de notre expertise en regroupement de crédit,
c'est sans engagement !

Autres actualités

Guide rachat de crédit

Pour vous aider