Rachat de credit

Comparez gratuitement les offres et réduisez vos mensualités !

  1. Accueil
  2. Rachat de credit
  3. Actualités
  4. Dépenses de Noël : pas de hausse du pouvoir d'achat

Dépenses de Noël : pas de hausse du pouvoir d'achat

Dépenses de Noël : pas de hausse du pouvoir d'achat

Rédigé par Empruntis le 13/12/2019

Moins de cadeaux, plus de promos et un comportement toujours plus omnicanal : voici les tendances des achats de cadeaux pour Noël ! Une enquête CSA Research pour Cofidis/Rakuten fait le point sur le budget des Français à l’approche des fêtes de fin d’année, et elle est révélatrice des arbitrages dictés par un pouvoir d’achat mis à mal.

Un budget en léger recul

C’est une tradition qui résiste à toutes les crises. Mais même les fêtes de Noël n’échappent pas aux problématiques du pouvoir d’achat ! Alors si les Français n’entendent pas faire l’impasse sur le cérémonial du sapin et de la dinde de Noël, ils font néanmoins en fonction de leurs moyens dans un contexte où "tout augmente". Selon l’enquête réalisée par CSA Research pour Cofidis et Rakuten, le budget global pour Noël 2019 est en recul (549€, -22€ par rapport à 2018), avec une variable d’ajustement : le nombre de cadeaux. Les Français en déposeront sept sous le sapin cette année, contre 8,5 en moyenne en 2018.

La quête des bons plans

Ce poste de dépenses, pour lequel plus des deux tiers des sondés puisent dans leur budget dédié aux dépenses courantes (68%), impose de plus en plus le sens de l’anticipation et de la débrouille. Près de six Français sur dix zappent entre points de vente physiques et en ligne, et 55% des répondants plébiscitent l’achat en ligne en raison des prix qu’on y trouve. Ils sont par ailleurs 36% à préparer les cadeaux lors des périodes promotionnelles, comme en témoigne le succès récent du Black Friday. Et pour le repas, une majorité (59%) préfère assurer le travail en cuisine pour ménager son budget Noël !

Offrir malgré les difficultés financières

Que nous dit cette enquête ? Que les Français ne veulent pas renoncer à consommer, mais qu’ils sont de plus en plus contraints en termes de budget. Les ménages rencontrant des problèmes d’argent sont les plus impactés évidemment, notamment lorsqu’ils supportent le remboursement de plusieurs créditspour l’achat d’un logement ou d’un véhicule par exemple. Pour ces foyers endettés, le fêtes de fin d’année sont une épreuve qui met à jour la difficulté de composer avec un reste à vivre réduit.

Regrouper ses crédits pour retrouver de la marge

Pour ces familles dont le budget du quotidien est contraint, le rachat de crédit peut constituer une voie permettant de retrouver un équilibre budgétaire. Il est ainsi possible de recourir à un rachat de crédit hypothécaire, lorsqu'un crédit immobilier entre en jeu et représente plus de 60% du montant total à regrouper : dans ce cas, l'emprunteur se voit appliquer le taux du rachat de crédit immobilier. Lorsque la part de crédit immobilier est inférieure à 60%, c'est alors le taux du rachat de crédit consommation qui s'applique. Regrouper ses prêts en un seul contrat va permettre de réduire le montant des remboursements mensuels, par le moyen d'un allongement de la durée du prêt, dans le but de retrouver de l’oxygène à la fin du mois.

Bénéficiez de notre expertise en regroupement de crédit,
c'est sans engagement !

Autres actualités

Guide rachat de crédit

Pour vous aider