Rachat de credit

Comparez facilement les offres et réduisez vos mensualités !

  1. Accueil
  2. Rachat de credit
  3. Actualités
  4. Crise sanitaire : l’UFC-Que Choisir redoute une vague d’impayés en 2021

Crise sanitaire : l’UFC-Que Choisir redoute une vague d’impayés en 2021

Crise sanitaire : l’UFC-Que Choisir redoute une vague d’impayés en 2021
Crise sanitaire : l’UFC-Que Choisir redoute une vague d’impayés en 2021

Rédigé par Empruntis le 04/01/2021

Selon l’UFC-Que choisir, 2,7% des crédits à la consommation risquent de se retrouver en défaut de paiement en 2021 en raison du contexte économique et sanitaire qui pèse sur le budget des ménages endettés. Pour éviter cela, le rachat de crédit va adapter le montant des remboursements à la situation financière de l’emprunteur lorsqu’il compile plusieurs prêts, et repousser ainsi le risque du surendettement. 

Un risque croissant d’impayés

UFC-Que choisir souligne dans sa dernière enquête la crainte d’un niveau d’endettement plus élevé avec la crise sanitaire. Le budget des ménages a en effet été fortement impacté par les confinements successifs. Selon une étude réalisée par Algoan, fintech française, la baisse globale des revenus est évaluée à environ 10,4% pour les deuxièmes et troisièmes trimestres de l’année 2020. La Banque de France souligne à son tour qu’une augmentation importante du chômage en 2021 serait susceptible d’augmenter le poids du remboursement des échéances de crédits. D’ores et déjà, le nombre de demandes de report des mensualités représente une situation inédite qui pourrait mener vers davantage de dossiers de surendettement. 

Le rachat de crédit : une solution plus pérenne

Les ménages ayant déjà contracté plusieurs crédits avant la crise et ayant subi depuis une perte de revenus sont les plus exposés au risque de surendettement. Une restructuration peut alors être mise en place pour leur permettre de retrouver un équilibre financier. Le rachat de crédit est un levier efficace pour retrouver du reste à vivre. Les crédits souscrits sont soldés et réunis dans un seul et même contrat. Le nouveau prêt a pour effet de ramener le taux d’endettement en dessous des 33% recommandés. La mensualité est réduite par l’allongement de la durée de remboursement et la baisse du taux d’intérêt. Elle est donc plus adaptée au budget du foyer impacté par la Covid-19. Il aura même la possibilité d’inclure au rachat de crédit aussi d’autres types de dettes comme un découvert bancaire, un loyer impayé ou un retard d’impôts. 

Une plus grande vigilance dans l’acceptation des crédits

Depuis, la crise sanitaire du coronavirus les banques s’attardent davantage sur les risques encourus à prêter de l’argent. Elles analysent notamment les revenus de l'emprunteur, leur régularité et leur pérennité mais aussi l’emploi ainsi que l’employeur. Pour augmenter ses chances d'être financé, l'emprunteur peut présenter un apport. Celui-ci prouve sa la bonne gestion de ses ressources et sa capacité d'épargne. 

Bénéficiez de notre expertise en regroupement de crédit,
c'est sans engagement !

Autres actualités

Guide rachat de crédit

Pour vous aider