Votre rachat de crédit rapide, en ligne

Jusqu'à -60% sur vos mensualités*
  1. Accueil
  2. Rachat de credit
  3. Actualités
  4. Budget : revalorisation de l’APL à partir du 1er octobre

Budget : revalorisation de l’APL à partir du 1er octobre

Budget : revalorisation de l’APL à partir du 1er octobre
Budget : revalorisation de l’APL à partir du 1er octobre

À compter du 1er octobre 2021, l’aide personnalisée au logement (APL) augmentera de 0,42 %. Cette légère hausse vise à compenser la progression de l'indice de référence des loyers (IRL), qui augmente lui aussi de 0,42 %. Cette hausse est décidée après plusieurs années de gel, voire de baisse de l’aide dont le point culminant est la chute de 5 € en 2018. 

Une augmentation à la marge 

L’aide pour le logement n'avait pas été revalorisée depuis 3 ans. On peut même constater une baisse du montant de l’aide, comme lorsqu’en 2018 il avait alors été décidé par les pouvoirs publics de baisser de 5 € l’APL de tous les bénéficiaires. 

La hausse de 0,42% annoncée pour le mois d’octobre marque ainsi une légère inversion de la tendance. Cette hausse à la marge fait suite à la réforme de l’APL qui acte des changements sur la distribution et l’évaluation de l'aide apportée aux ménages les plus modestes. Il est notamment prévu d’attribuer l’APL en se basant sur les revenus des 12 derniers mois, et non sur ceux des deux années précédentes comme c’était le cas jusqu’alors. 

L’économie réalisée par l’État grâce à cette nouvelle méthode de calcul est évaluée à un milliard d’euros. Elle permettra au gouvernement de ne plus verser cette aide aux personnes aux revenus supérieurs au plafond légal. Ce changement correspond au principe d’évaluation de revenu “en temps réel”, l’aide étant baissée ou rehaussée en fonction des évolutions de ressources d’un ménage. 

L’APL, une aide importante dans les finances de nombreux ménages 

Avec la réforme de l’APL, en vigueur depuis le premier janvier 2021, les nouveaux bénéficiaires se comptent au nombre de 115 000. À l’inverse, et toujours dans le but de faire économiser un milliard d’euros au trésor public, 394 000 foyers ont été exclus des calculs, perdant ainsi leurs droits à l’allocation. Cette revalorisation à la marge risque donc de ne pas être d’une grande aide pour certains ménages aux revenus en tension. 

Des solutions existent cependant, en cas d’endettement, pour réduire ses mensualités et retrouver une marge de manœuvre sur ses dépenses. Ces mesures peuvent être mises en place que l'on soit bénéficiaire de l’APL ou non. 

Recourir au rachat de crédit peut constituer une solution plus pérenne afin de faire baisser ses mensualités ou la durée d’un prêt. Songer à un regroupement de crédit pourrait ainsi permettre d'alléger les mensualités et gagner en pouvoir d’achat. En sollicitant un établissement de crédit, il est possible de faire racheter l’entièreté de ses prêts et renégocier la durée du prêt, comme le taux d’intérêt.

Bénéficiez de notre expertise en regroupement de crédit,
c'est sans engagement !