Pret immobilier

Comparez gratuitement les taux immo

  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. Lexique du credit immobilier
  4. Intérêts - définition

Intérêts - définition

Les intérêts d’un prêt immobilier servent à rémunérer la banque ou l’organisme de crédit qui prête de l’argent à un emprunteur. Ils correspondent à un pourcentage de la somme prêtée, appelée le capital. Par exemple, si le taux du prêt immobilier est de 2 % pour 100 000 euros empruntés, le créancier perçoit 2 600€ euros d’intérêts de crédit immobilier par année d’emprunt. Le taux d’intérêt est le plus souvent annuel, mais il peut également être mensuel. Sa période doit être précisée sur le contrat de crédit (offre de prêt acceptée par l’emprunteur).

Pourquoi les taux d’intérêt varient ?

Le taux d’intérêt a un enjeu macro-économique. S’il est bas, les emprunteurs seront plus nombreux. Il influence donc la croissance du marché. Plus il y a de ventes immobilières, mieux se porte le secteur. C’est pourquoi les taux sont plafonnés par le taux d’usure décidé par la Banque de France. Ce taux est calculé pour chaque type de prêt (immobilier, personnel, auto, etc.) à partir du TAEG (Taux annuel effectif global).

Quelle est la différence entre le taux nominal et le taux d’intérêt réel ?

Le taux nominal est le taux seul du prêt immobilier, excluant tout autre type de coût, donc sans les frais de dossier, de cautionnement, ou d’assurance. Le taux d’intérêt réel est calculé en fonction du taux d’inflation prévisible tout au long de la durée du crédit. Son objectif est de corriger le taux nominal qui aura tendance à diminuer la valeur du capital remboursé au fil des années.

Qu’est-ce qu’un taux d’intérêt fixe et un taux d’intérêt variable ?

Le taux fixe n’évolue pas, les échéances du prêt sont identiques pour toute la durée d’un prêt immobilier. En revanche, le taux variable de crédit immobilier évoluera à la hausse comme à la baisse. Mais comme il est actualisé tous les ans, il évite les mauvaises surprises. Le prêt à taux capé est une sécurité supplémentaire, il limite l’augmentation du taux variable à un certain plafond, par exemple à + ou -1%. Le taux mixte propose une période à taux fixe et une autre à un taux variable capé sur la base du taux fixe. Par exemple, une période fixe à 2,2% et une période à taux variable capé de + ou -1% donc à 3.2% maximum.

Profitez de notre expertise au meilleur taux, c'est facile et gratuit !

à partir de 1,05%* sur 15 ans

Actualités du crédit immobilier

"Notaires Digital Days" : le premier hackathon des notaires s'ouvre début mars (20-02-2019)

Les 8 et 9 mars prochains se tiendront les "Notaires Digital Days", toute première édition d’un événement sous forme de hackathon des notaires. Compagnie ...
Marché immobilier : la FNAIM annonce un coup de froid en 2019

Marché immobilier : la FNAIM annonce un coup de froid en 2019 (19-02-2019)

La Fédération nationale de l’immobilier (FNAIM), premier syndicat des professionnels de ce secteur, a une voix qui porte lorsqu’il s’agit d’évoquer la ...

Pour vous aider