Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

À partir de 0,53 % sur 15 ans*
  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. Actualités
  4. Vendre pour acheter : quelques conseils pour une opération réussie

Vendre pour acheter : quelques conseils pour une opération réussie

Vendre pour acheter : quelques conseils pour une opération réussie
Vendre pour acheter : quelques conseils pour une opération réussie

Acquérir son futur logement juste après avoir vendu sa maison ou son appartement est la solution idéale pour tous les propriétaires qui aspirent à un changement de résidence. Comment réussir à vendre et acheter dans un court laps de temps ? Nos conseils pour une opération réussie.

Optimiser les délais pour faire coïncider vente et achat immobilier

Les délais de prêt immobilier ne sont pas encadrés par des textes de loi. En général, il s’établit entre 2 et 4 mois, mais rien ne vous interdit de négocier sa durée avec l’acheteur. Sachez qu’il est donc tout à fait envisageable de coordonner la signature de l’achat et de la vente le même jour. La meilleure solution est de prévoir la signature de la vente de votre résidence actuelle le matin et l’achat de votre nouveau logement l’après-midi. 

Faire jouer une clause suspensive

Cette solution à la vente pour l’achat est contractuelle. Elle permet de conditionner l’achat de l’appartement ou de la maison à la vente de votre bien. Cette clause suspensive à son projet immobilier doit être négociée avec le propriétaire de l’appartement ou de la maison que vous souhaitez acquérir. Le vendeur n’a aucune obligation d’accepter une telle option, c’est pourquoi il est compliqué de la mettre en place dans un marché tendu. 

Souscrire un prêt relais pour acheter avant de vendre 

Accordé sur 12 à 24 mois, le prêt relais est un prêt de transition. Ce crédit permet de bénéficier d’une solution pour financer l’achat du bien de vos rêves avant la vente de votre résidence actuelle. L’avantage du crédit-relais est de combler le manque de trésorerie entre l’achat du nouveau bien et la vente de l’ancien, surtout lorsque le laps de temps est réduit. Concrètement, la banque vous avance les fonds pour l’achat du nouveau logement. Cette somme représente généralement entre 60 et 80% du prix du bien dont vous souhaitez vous séparer. Si le prêt relais ne permet pas de couvrir l’achat du nouveau bien, un prêt complémentaire est adossé au prêt relais. Ensuite, lorsque votre ancien bien est vendu, le fruit de la vente doit servir à rembourser le prêt relais.    

Le prêt achat-revente : une alternative au prêt relais 

Une alternative au prêt relais qui fait appel au rachat du prêt existant. Ainsi, dans le cadre du prêt achat-revente, tous les crédits (le prêt sur l’ancien bien, le relais ainsi que le crédit complémentaire si le relais ne suffit pas à financer l’achat du nouveau logement) sont regroupés ce qui vous permet de n’avoir qu’une seule ligne de crédit.  

Négocier une vente en longue pour acheter 

Cette solution consiste à allonger le délai entre le compromis et la signature de la vente sur 6 mois minimum. Cet accord doit être conclu en amont du compromis de vente. Il peut se négocier avec des compensations financières comme un abaissement du séquestre. Attention, il n’est pas conseillé d’envisager ce type de vente dans un marché en recul.

Profitez de notre expertise au meilleur taux !

à partir de 0,53%* sur 15 ans

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider