1. Accueil
  2. Prêt immobilier
  3. Actualités
  4. Taux régionaux juin 2024

Taux immobiliers : le calme avant la tempête ?

Taux régionaux juin 2024
Taux immobiliers : le calme avant la tempête ?

Tandis que le soir du 7 juillet, la France se choisira une nouvelle Assemblée nationale, notre baromètre mensuel révèle, en juin, des baisses à travers tout le pays. On vous résume la situation à quelques jours du scrutin.

Meilleur taux immobilier

3,30%sur 15 ans(1) Simuler mon taux

Meilleur taux immobilier

3,45%sur 20 ans(1) Simuler mon taux

Meilleur taux immobilier

3,55%sur 25 ans(1) Simuler mon taux

Taux Empruntis relevés le 22/07/2024

Prêts sur 20 ans : la situation s’améliore partout

C’est le principal enseignement du mois de juin : les taux immobiliers moyens pour les prêts souscrits sur 20 ans baissent en France. Même si les variations restent légères (de 0,05 à 0,1 point), toutes les régions de l’Hexagone sont concernées :

Taux moyens sur 20 ans en région – Juin 2024

Région

Taux moyen sur 20 ans

Évolution mensuelle

Auvergne-Rhône-Alpes

3,80 %

- 0,1 point

Bourgogne-Franche-Comté

3,80 %

- 0,05 point

Bretagne

3,75 %

- 0,05 point

Centre-Val de Loire

3,75 %

- 0,1 point

Corse

3,75 %

- 0,05 point

Grand Est

3,75 %

- 0,1 point

Hauts-de-France

3,80 %

- 0,05 point

Île-de-France 

3,80 %

- 0,05 point

Normandie

3,75 %

- 0,1 point

Nouvelle-Aquitaine 

3,75 %

- 0,1 point

Occitanie

3,80 %

- 0,05 point

Pays de la Loire

3,75 %

- 0,05 point

Provence-Alpes-Côte d'Azur

3,75 %

- 0,1 point

La majorité des régions se retrouvent donc avec un taux moyen de 3,75 % pour les crédits immobiliers sur 20 ans. On observe ailleurs une moyenne qui n’est que très légèrement plus haute (3,80 %).

Les banques dans l'expectative

La tendance est sensiblement baissière, notamment du fait de certains acteurs qui continuent d’améliorer leurs propositions depuis le mois dernier. Cependant, dans l’ensemble, c’est bien une forme de stabilité qui est constatée. Le marché, influencé notamment par les incertitudes liées aux législatives anticipées, semble attendre une meilleure visibilité pour avancer sereinement :

« La situation actuelle, arrivée de l’été et élections principalement, justifient une forme de stabilité. Si certains acteurs en profitent pour se repositionner, ils sont moins nombreux et pourraient encore voir leur nombre baisser en attendant d’y voir clair quant à la situation économique et financière » observe Cécile Roquelaure, directrice des études d’Empruntis.

Il faudra donc patienter pour réellement entrevoir la tendance à venir. Sans connaître la nouvelle composition de la chambre basse, difficile de savoir comment vont se positionner les établissements dans les semaines à venir.

Profitez du meilleur taux en quelques clics !

à partir de 3,30% sur 15 ans(1)

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider