Crédit immobilier : quel est votre projet ?

  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. Actualités
  4. Taux immobiliers : ils stagnent en cette fin d’hiver 2020

Taux immobiliers : ils stagnent en cette fin d’hiver 2020

Taux immobiliers : ils stagnent en cette fin d’hiver 2020
Taux immobiliers : ils stagnent en cette fin d’hiver 2020

Les taux immobiliers affichent des valeurs toujours aussi exceptionnellement basses malgré les légères hausses constatées entre la fin 2019 et le début d’année 2020, pour le plus grand bonheur des emprunteurs. En effet, selon les barèmes communiqués par les établissements bancaires, les taux du crédit immobilier stagnent. Ainsi, il est toujours possible d’emprunter à partir de 0,40% sur 10 ans, 0,64% sur 15 ans et 0,77% sur 20 ans.

Des taux immobiliers stables sauf pour les durées longues

Globalement, les taux immobiliers stagnent à des valeurs très intéressantes pour les emprunteurs. Du côté des taux de prêt immobiliers moyens, il est possible d’emprunter en mars 2020 à 1,20% sur 20 ans. A la même période de l’année, mais 4 ans plus tôt, le taux immo moyen pour un prêt sur 20 ans s’élevait à 2,15%. Cet écart de taux immobilier permet de réaliser de belles économies sur le coût total du crédit. Voici un exemple pour mieux comprendre :

Vous empruntez 300 000€ sur 20 ans en 2016 à un taux qui s’établit à 2,15% (hors assurance). Vous obtenez :

Vous empruntez aujourd’hui 300 000€ sur 20 ans à un taux de 1,20% (hors assurance), vous obtenez :

L’écart dans le coût total du crédit souscrit en 2016 et crédit souscrit en 2020 est de 31 785€.

Ainsi, même si les taux immobiliers ont très légèrement augmenté en début d’année, ils se stabilisent en ce mois de mars à des valeurs toujours aussi intéressantes pour les emprunteurs.

Une tendance inverse est néanmoins constatée : la hausse des taux d’intérêts pour les durées les plus longues. En effet, les banques augmentent légèrement leurs taux de 5, voire 10 centimes pour les crédits souscrits  à partir de 20 ans.

L’avenir des taux immobiliers

Aucun élément ne semble indiquer une remontée des taux immobiliers (les OAT 10 ans sont d'ailleurs retombés en territoire négatif le 2 mars à -0,31%). Les légères augmentations s’expliquent par plusieurs facteurs. Tout d’abord, "Les banques souhaitent conserver un équilibre entre encours prêtés et collecte d’épargne pour respecter les réglementations Bâle II, III et IV", explique Ulrich Maurel, porte-parole d’Empruntis.

Ensuite, les banques sont contraintes de respecter les recommandations des hautes autorités financières qui souhaitent limiter la production de crédits immobiliers en imposant notamment le respect des 33% de taux d’endettement. Toutefois des exceptions peuvent être accordées pour certains profils, comme les investisseurs par exemple. Le haut conseil de sécurité financière (HCSF) recommande également la suppression des financements à 110%. C’est la raison pour laquelle certaines banques imposent dorénavant la présentation d’un apport personnel pour pouvoir accéder au prêt immobilier. Le HCSF recommande également de réduire le nombre de crédits de longues durées, d’où les hausses observées sur les taux de prêt immobiliers.

Malgré toutes ces restrictions, la moitié des emprunteurs a réussi à obtenir un prêt immobilier, toutes durées confondues, inférieur à 1% selon le baromètre de l’observatoire Crédit Logement/CSA.

Profitez de notre expertise au meilleur taux !

à partir de 0,90% sur 15 ans(1)

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider

Besoin d'un prêt immobilier au meilleur taux ?

Nos courtiers sont disponibles pour répondre à vos questionsdu lundi au vendredi de 9h à 19h,
le samedi de 10h à 18h 😉

Choisissez votre créneau

Lun. 21 févr.

Un courtier expert vous rappelle

Ces données seront utilisées uniquement pour répondre à vos questions.