Pret immobilier

Comparez gratuitement les taux immo

  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. Actualités
  4. Prix immobiliers : peu de marge de négociation selon les villes

Prix immobiliers : peu de marge de négociation selon les villes

Rédigé par Empruntis le 13/09/2016

Prix immobiliers : peu de marge de négociation selon les villes

Le marché immobilier français est dynamique. En atteste, le volume des ventes publié par les Notaires de France qui s'établit à 830 000 biens vendus à fin avril 2016. Ce qui représente une hausse de +19% sur un an. Les ventes sont en augmentation grâce à la baisse des taux immobiliers.  

« L'effet de la chute des taux représente une baisse moyenne des prix de l'immobilier de l'ordre de 6% », analyse Bernard Cadeau Président du réseau ORPI. Une situation idéale pour vendeurs et acquéreurs puisque le pouvoir d'achat immobilier de ces derniers s'est nettement amélioré. 

Les prix immobiliers remontent dans certaines villes

Les ventes repartent en flêche et la courbe des taux de prêt immobilier ne semble pas s'inverser... Néanmoins, la marge de négociation des acquéreurs s'amoindrit, selon le dernier baromètre Orpi/ Explorimmo/ Le Figaro. 

L'écart entre le prix affiché et le prix de vente est plutôt « raisonnable ». Etat des lieux. 

Dans quelles villes l'écart de prix immobilier est-il le plus important ?

L'écart constaté dans toute la France entre le prix de mise en vente et le prix négocié est de -4,50% en moyenne (maisons ou appartement, du studio au 5 pièces). Un écart stable par rapport à l'année passée.

Par exemple, un bien mis en vente à 210 937 euros en agence sera vendu 201 447 euros, soit une baisse de prix de -4,50%. Pour un bien de 5 pièces et plus, l'écart au moment de la vente est plus important (-4,91%).

Les marges de négociation varient d'une ville à l'autre. Ainsi, selon les données collectées par le réseau d'agences immobilières pour ses ventes entre le mois d'août 2015 et le mois d'août 2016, il devient plus difficile de négocier dans les grandes agglomérations.

A Bordeaux, la marge de manoeuvre des acquéreurs a diminué passant de -4,19% en 2015 à -2,39% en 2016, à Paris (-2,94%), Lyon (-1,99%), Lille (-3,64%), Marseille (-3,79%), Toulouse (-4,16%), Montpellier (-3,58%). 

« Pour l'instant, les prix ne repartent pas en flèche à la hausse, il n'y a pas de remontée brutale. Nous avons fait beaucoup de pédagogie auprès des vendeurs. Ces derniers  souhaitent conserver une certaine agilité. Mais mécaniquement, si l'on ne construit pas assez de logements et si l'on ne rénove pas suffisamment, face à une forte demande, on peut redouter une tension sur les prix », précise Bernard Cadeau.

La baisse de taux immobilier se poursuit dans toute la France

En septembre 2016, les taux régionaux reçus affichent de nouvelles baisses, concernant à la fois les taux moyens et les taux mini. Pour les excellents dossiers, les banques prêtent à un taux de 0,9% sur 15 ans. Vous souhaitez profiter du niveau des taux de prêt pour réaliser votre projet ? Faites la comparaison des taux immobiliers gratuitement sur Empruntis. 

Profitez de notre expertise au meilleur taux, c'est facile et gratuit !

à partir de 0,72%* sur 15 ans

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider