Pret immobilier

Comparez gratuitement les taux immo

  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. Actualités
  4. Prêt immobilier : Comment acheter un bien à l’étranger ?

Prêt immobilier : Comment acheter un bien à l’étranger ?

Prêt immobilier : Comment acheter un bien à l’étranger ?

Rédigé par Empruntis le 20/04/2018

En France, les prix de l’immobilier augmentent et la tentation est grande d’envisager l’achat d’un bien à l’étranger, soit comme résidence secondaire, soit comme investissement locatif. Si cela peut se révéler intéressant compte-tenu des taux bas du crédit immobilier, il y a toutefois des règles à respecter.

 Acheter à l’étranger : quelques mesures de prudence

La première chose à faire si l’on désire acquérir un logement à l’étranger, c’est se rendre sur place. D’une part, pour voir le bien, d’autre part, pour vérifier son emplacement et se faire une idée de visu. Les promesses alléchantes des catalogues ne remplaceront jamais une visite. Autre précaution, vérifier la législation en vigueur dans le pays en matière d’immobilier.

Surtout, si l’on désire louer le bien, il faut s’informer de la fiscalité. Certains pays ont passé des conventions bilatérales avec la France, de sorte que l’acquéreur est imposé dans son pays d’origine, mais ce n’est pas systématiquement le cas. Il est fortement recommandé de prendre conseil auprès d’un notaire.

 Le financement d’un bien acheté à l’étranger

Il est possible d’obtenir un crédit immobilier auprès d’une banque étrangère, mais il faut pouvoir se renseigner sur les subtilités juridiques, car la protection d’un emprunteur n’est pas forcément la même qu’en France. Il peut ainsi y avoir de mauvaises surprises, comme un taux variable plutôt qu’un taux fixe, des frais additionnels.... Dans tous les cas, il faudra également disposer d’un apport conséquent.

Si l’on s’adresse à une banque française pour contracter un prêt immobilier, par exemple en ayant fait ses calculs au préalable à l'aide d'un simulateur prêt immobilier, toute la difficulté sera de fournir une garantie suffisante. La banque, en effet, n’acceptera pas une garantie sur un bien à l’étranger. En revanche, si vous possédez déjà un bien intégralement payé, c’est tout à fait possible d’envisager un crédit immobilier pour un achat à l’étranger.

Dans le cas contraire, reste la solution du nantissement, c’est-à-dire la mise en gage de biens de valeur : bijoux, tableaux ou d’un placement comme une assurance-vie.

Profitez de notre expertise au meilleur taux, c'est facile et gratuit !

à partir de 0,46%* sur 15 ans

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider