Crédit immobilier : quel est votre projet ?

  1. Accueil
  2. Prêt immobilier
  3. Actualités
  4. nouvelle édition de l'Observatoire SeLoger-Empruntis

Primo-accession en solo : découvrez la nouvelle édition de l'Observatoire SeLoger-Empruntis

nouvelle édition de l'Observatoire SeLoger-Empruntis
Primo-accession en solo : découvrez la nouvelle édition de l'Observatoire SeLoger-Empruntis

En 2021, l’immobilier reste une valeur sûre même en solo. Depuis la crise sanitaire, le marché a néanmoins poussé les primo-accédants achetant seuls à doubler leurs efforts pour obtenir un crédit immobilier.

Des critères d’accession à la propriété plus difficiles pour les célibataires

Les célibataires ont plus de difficultés que les couples et obtiennent moins facilement de prêts qu’il y a trois ans, selon une étude de l’Observatoire Mon 1er achat SeLoger/Empruntis. Ainsi, seulement 4 primo-accédants sur 10 ont emprunté seuls, soit une baisse de -7 points par rapport à 2019. Les célibataires qui empruntent sont désavantagés par les critères d’octroi devenus plus restrictifs et des prix toujours plus élevés. Les emprunteurs seuls gagnent en moyenne, 3 873 euros brut par mois contre 5 264 euros pour un couple du même âge. Et, même s’ils empruntent moins à la banque : 185 223 euros contre 253 137 euros pour un couple, l'apport plus conséquent mobilisé est plus conséquent. En moyenne, un emprunteur solo présente plus de 60 000 euros d'apport, toujours selon l’étude. 

« Les banques exigent dans une majorité des cas que l’emprunteur apporte en épargne à minima les frais de garantie du crédit, les frais de dossier et surtout les droits de mutation à titre onéreux (appelés indûment frais de notaire), ce qui constitue en fonction du secteur (et des prix de l’immobilier) une belle enveloppe ! » explique Cécile Roquelaure, Directrice des Études d’Empruntis.

Infographie primo-accession

Un premier achat solo avec l’appui des proches

La crise sanitaire a impacté les primo-solos et a renforcé la vigilance des banques. Pour accéder à un emprunt, 25 % des acheteurs célibataires sollicitent l’aide de leurs proches. Par ailleurs, ils sont plus de la moitié à acheter un appartement et près de 78 % d’entre eux se tournent vers des biens anciens, contre 22 % dans le neuf. D’une manière générale, ils font le choix de concrétiser leur projet immobilier dans des villes moyennes, plus accessibles financièrement, tout en restant à proximité de leur travail. On retrouve des primo-accédants solo en périphérie des grandes agglomérations françaises parmi lesquelles Paris, Lyon, Marseille, Nantes ou encore Toulouse.

Aides au financement pour les primo-solos

La part des emprunteurs célibataires primo-accédants a baissé, pourtant il existe des solutions qui permettent de favoriser l’accès au crédit. D’autant plus que 46 % des primo-solos estiment que le moment est opportun pour acheter un bien immobilier face au risque inflationniste. Les prêts aidés comme le prêt à taux zéro sont des options à ne pas négliger pour un primo-accédant solo. Il est possible d’effectuer une simulation en ligne pour vérifier son éligibilité au PTZ et déterminer son budget en amont pour vérifier la faisabilité de son projet. Enfin, un courtier en crédit immobilier peut accompagner le primo-accédant solo pour optimiser son dossier et augmenter ainsi ses chances d'obtenir un crédit. Ce professionnel s’occupe également de négocier les meilleures conditions d’emprunt.

Profitez de notre expertise au meilleur taux !

à partir de 1,15% sur 15 ans(1)

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider

Besoin d'un prêt immobilier au meilleur taux ?

Nos courtiers sont disponibles pour répondre à vos questionsdu lundi au vendredi de 9h à 19h 😉

Choisissez votre créneau

Lun. 21 févr.

Un courtier expert vous rappelle

Ces données seront utilisées uniquement pour répondre à vos questions.