Pret immobilier

Comparez gratuitement les taux immo

  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. Actualités
  4. Marché immobilier : le recul des transactions est antérieur au confinement

Marché immobilier : le recul des transactions est antérieur au confinement

Marché immobilier : le recul des transactions est antérieur au confinement

Rédigé par Empruntis le 12/08/2020

La dernière note de conjoncture des Notaires de France, qui dresse le bilan du premier semestre 2020 du marché immobilier, révèle que la tendance à la baisse des transactions était déjà observable début mars. La crise sanitaire n’a donc fait qu’accélérer la décrue d’un marché ayant atteint son plafond fin 2019, grâce notamment aux taux bas du crédit immobilier. 

Le pic a été atteint avant la crise sanitaire

« Une tendance générale d’atterrissage de la hausse du nombre de transactions » : c’est le constat fait par les Notaires de France après avoir observé l’évolution du marché immobilier au cours du premier semestre 2020. Une période forcément marquée par deux mois d’inactivité environ en raison du confinement. Mais même en prenant en compte les temps difficiles qui s’annoncent avec les conséquences économiques de la crise sanitaire, l’année 2020 avait déjà montré les signes d’un essoufflement de la courbe exponentielle des transactions immobilières. En mars 2020, le volume sur douze mois était certes encore supérieur au million, mais déjà inférieur au bilan de l’année 2019 (28 000 signatures en moins dans l’ancien). 

Le HCSF avait déjà impacté l’immobilier avant la Covid-19

On peut ainsi associer le pic du marché immobilier aux recommandations du Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) en décembre dernier. Cet organe rattaché à Bercy incitait en effet les établissements prêteurs à limiter la durée des nouveaux prêts immobiliers à 25 ans et à plafonner leur taux d’endettement à 33%. Dans la foulée, le volume des crédits immobiliers a amorcé une baisse au premier semestre 2020. Parmi les plus touchés, les ménages modestes, les plus jeunes ou les primo-accédants qui avaient contribué à la dynamique exceptionnelle des transactions ces dernières années. Elles ont en effet presque doublé entre août 2009 et janvier 2020 au fil de la baisse des taux du crédit immobilier et de la mise en place des différents dispositifs d’aide à l’accession (PTZ, prêt PAS...). 

Les taux devraient rester sous les 2%

En se fondant sur les données de la Banque de France justement, les Notaires de France se montrent confiants quant à l’évolution des taux pour les emprunteurs. « Haussière en mai, la tendance s’oriente à la détente en juin », ce que l’Observatoire Crédit Logement/CSA est venu corroborer mi-juillet avec un premier recul de son indicateur moyen (1,26%) après un premier semestre 2020 en hausse constante (de 1,13 à 1,29%). Il existe certes une possibilité de voir les taux du prêt immobilier repartir à la hausse ces prochains mois surtout en cas de deuxième vague et si les banques décident de faire payer aux particuliers les risques qu’elles prennent dans ce contexte de crise économique. Mais les Notaires de France tablent néanmoins sur des taux de prêt immobilier durablement inférieurs à 2%. Un baromètre est mis à disposition pour rester informé en temps réel  de l’évolution des taux de crédit immobilier.

 

Profitez de notre expertise au meilleur taux, c'est facile et gratuit !

à partir de 0,75%* sur 15 ans

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider