Pret immobilier

Comparez facilement les taux immo

  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. Actualités
  4. Marché immobilier : des prix stabilisés… avant le reconfinement

Marché immobilier : des prix stabilisés… avant le reconfinement

Marché immobilier : des prix stabilisés… avant le reconfinement

Rédigé par Empruntis le 06/11/2020

Avec le reconfinement, de quel côté vont pencher les prix de l’immobilier dans l’ancien ? MeilleursAgents a mesuré une totale stabilité en octobre mais s’attend à une fragilisation plus forte encore de la demande désormais, et anticipe un repli des tarifs dans les prochains mois. 

Les grandes métropoles en recul

En temps de crise sanitaire, les tendances et les prévisions sur le front du marché immobilier peuvent rapidement être contredites. Le baromètre MeilleursAgents rend ainsi compte d’une situation pré « reconfinement », car basée sur un mois d’octobre dont la vérité ne sera sans doute pas celle des prochains mois. De quelle situation parle-t-on ? D’une stabilisation des prix dans l’ancien, avec un encéphalogramme plat dans les grandes villes (+0%) et une très légère hausse au plan national (+0,2%). Si les villes moyennes continuent de bénéficier des effets du premier confinement, Paris en paie le prix (-0,6%) tout comme d’autres métropoles comme Lyon et Nice (-0,3%) ou Bordeaux et Toulouse (-0,7%). 

Des effets à venir sur le crédit immobilier

MeilleursAgents projetait une inversion de la courbe à moyen terme de l’ordre de -1% au plan national en raison des conséquences économiques de la crise de la Covid-19 sur les revenus des Français. Mais avec le reconfinement, la hausse du chômage pourrait s’accentuer et la solvabilité des ménages plus ébranlée. De quoi renforcer l’impact de cette crise sanitaire sur le marché immobilier avec un recul plus marqué encore de la demande. Car si l’incertitude règne, les ingrédients sont tout de même réunis pour éloigner toujours plus de ménages du prêt immobilier. Chômage et perte de revenus, font reculer le nombre de dossiers finançables. Les établissements prêteurs, pourtant ouverts à l’octroi de crédits, doivent composer avec les risques liés à la pandémie mais aussi le resserrement des conditions d’octroi imposé par le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) fin 2019. Resserrement réaffirmé en cette rentrée 2020.

Malgré les taux bas de crédit immobilier (1,25% sur 20 ans en moyenne), la menace d’une nouvelle diminution des acceptations de demandes de crédit immobilier pèse et pourrait entraîner avec elle une chute des transactions immobilières... 

A l’approche de la fin d’année, force est de constater toutefois que les prix ont poursuivi leur progression dans l’ancien en 2020 : +1,7% dans toute la France et +2,1% dans les 50 plus grandes villes de France. Si la courbe est en voie d’inversion à Paris, la capitale a encore vu ses tarifs gagner +2% depuis le 1er janvier.

Profitez de notre expertise au meilleur taux !

à partir de 0,58%* sur 15 ans

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider