Pret immobilier

Comparez gratuitement les taux immo

  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. Actualités
  4. Marché Immo : en Ile-de-France, plusieurs mondes coexistent

Marché Immo : en Ile-de-France, plusieurs mondes coexistent

Marché Immo :  en Ile-de-France, plusieurs mondes coexistent

Rédigé par Empruntis le 26/07/2019

Notre tour de France des régions débute par le marché immobilier de l’Ile-de-France ! Un secteur difficile à lire tant les différences de prix sont abyssales d’un quartier à l’autre, selon que l’on soit "intra-muros" ou de l’autre côté du périph… La certitude, c’est qu’on est proche des grands acteurs économiques et de la plus vaste offre de loisirs de l’Hexagone !

 Paris : records sur records

La capitale concentre tous les pouvoirs (institutionnels, économiques), mais aussi toute la lumière (touristique, culturelle)... et toute l’attention des acquéreurs les plus fortunés ! À Paris, la majorité des arrondissements ont dépassé les 10 000€/m² d’après MeilleursAgents. Les biens haussmanniens les plus remarquables peuvent dépasser les 20 000€/m² sur la rive gauche, des Champs de Mars au Jardin du Luxembourg, voire même approcher les 30 000€/m² autour des Champs-Élysées.

Il faut s’excentrer vers le nord-est de la capitale pour trouver des biens plus abordables, de la Goutte d’Or à Belleville. Dans ces secteurs évidemment moins cotés, on peut trouver des biens à rénover à partir de 6 000€/m². Avec un crédit immobilier de 200 000€, c’est l’opportunité de s’offrir un 30 m² dans Paris sur 25 ans avec des mensualités hors assurance de 800€ d’après une simulation Empruntis (taux immo de 1,50%).

 Ouest parisien : si cossu, si tranquille

L’ouest parisien abrite les Franciliens qui ont les moyens et le désir de vivre à l’écart de la frénésie de la Ville Lumière. Les Hauts-de-Seine, qui abritent le poumon économique de l’Ile-de-France – le quartier d’affaires de La Défense – ressemblent davantage à un prolongement de la capitale, alors que les Yvelines proposent des secteurs cossus et préservés de l’agitation. À Versailles, Saint-Germain-en-Laye, Le Chesnay ou encore Montigny-le-Bretonneux, on trouve des demeures bourgeoises et des appartements huppés aux prix parisiens. Les tarifs fondent lorsqu’on se rapproche de la forêt de Rambouillet ou de secteurs moins attractifs comme Mantes-la-Jolie, avec un prix moyen qui plonge sous les 3 000€/m². Idem dans le département voisin du Val d’Oise, où l’agglomération de Cergy-Pontoise affiche des tarifs similaires. Des lieux de vie certes connectés à Paris par les transports, mais largement entourés de verdure ! Un studio près de l’université de Cergy-Pontoise, c’est possible avec un prêt immobilier de 75 000 € pour couvrir un achat dans l’ancien.

 De fortes disparités entre la petite et la grande couronne

La nature, elle est aussi omniprésente dans le Val-de-Marne et plus encore en Seine-et-Marne ! Le 94 possède quelques communes très coûteuses comme Vincennes ou Saint-Mandé – le 77 a Fontainebleau dans le même registre –, mais les budgets deviennent plus abordables en s’enfonçant dans la Brie, sous les 4 000€/m² et même sous les 2 000€/m2 aux portes de la Champagne. La Seine-Saint-Denis au nord et l’Essonne au sud offrent en revanche une autre ambiance : moins champêtre, plus urbaine. Bien qu’en voie de gentrification, la Seine-Saint-Denis traîne une mauvaise réputation qui influe sur les prix à l’image de Sevran, sous les 2 500€/m² – un niveau similaire à Evry dans le 91. Mais un secteur comme Saint-Denis, au bénéfice d’opérations ambitieuses, change d’image et de standing avec des biens dépassant parfois 5 000€/m². Un crédit immobilier de 300 000€ permet toutefois d’espérer s’offrir un vaste loft de 100 m² près du Stade de France !

Profitez de notre expertise au meilleur taux, c'est facile et gratuit !

à partir de 0,72%* sur 15 ans

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider