Pret immobilier

Comparez gratuitement les taux immo

  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. Actualités
  4. Marché immo : ça pulse en petite couronne et dans les grandes agglomérations

Marché immo : ça pulse en petite couronne et dans les grandes agglomérations

Marché immo : ça pulse en petite couronne et dans les grandes agglomérations

Rédigé par Empruntis le 24/06/2019

Les prix de l’immobilier en France n’ont pas profité des ponts de mai pour lever le pied ! Le dernier baromètre MeilleursAgents met l’accent sur le dynamisme de la petite couronne, porté par la frénésie parisienne, mais aussi les performances des grandes agglomérations, où les acquéreurs – nombreux – réduisent les délais de vente.

 Le marché de report bouillonne

En matière de séisme, il y a des répliques. Dans l’immobilier, on parle de marché de report. Quand les prix gonflent sur une zone précise, les territoires voisins sont forcément impactés, et c’est ce qui se produit en région parisienne. Tandis que le prix de l’immobilier à Paris frise les 9 700€/m² – douze sur vingt ont dépassé les 10 000 €/m² –, les acquéreurs qui ne peuvent plus suivre cette surenchère se reportent sur la petite couronne, qui a subi une augmentation de 2,1% depuis le début de l’année. La Seine-Saint-Denis a bondi de 6,7% sur les douze derniers mois, les Hauts-de-Seine de 4,6% et le Val-de-Marne de 2,8% ! Un appartement à Clichy s’affiche ainsi à 6 300€/m² en moyenne, ce qui nécessite désormais un crédit immobilier de 400 000€ pour s’offrir un bien de 65m² hors frais de notaire. Sur 20 ans, cela représente des mensualités inférieures à 2 000€ hors assurance et un taux immobilier de 1,45% d’après une simulation Empruntis, et en respectant le maximum du taux d'endettement de 33% exigé par les banques.

 Temps calme pour les grandes surfaces

Tous les biens parisiens ne connaissent pas la même frénésie. Ce sont en effet les investisseurs et les primo-accédants qui boostent le marché de la capitale, ce qui se ressent pour les grandes surfaces, nettement moins dynamiques (+0,2% en mai). Elles affichent une croissance près de deux fois inférieure à celles des petites surfaces sur les douze derniers mois. Il faut dire que pour faire l’acquisition d’un vaste appartement 5 pièces de 110m² dans le 11e arrondissement, il faut compter sur un prêt immobilier de plus d’un million d’euros et des frais de notaire conséquents. Dans le cas d'un achat de petite ou de grande surface, selon le prix du bien, il est possible d'effectuer facilement le calcul de frais de notaire en utilisant une calculette en ligne.

 En régions, les acheteurs sont au rendez-vous

Et en régions ? Comme toujours, le marché de l’immobilier est dynamique dans les grandes agglomérations, où les délais de vente se contractent : 40 jours à Lyon, 49 à Nantes, 53 à Rennes, deux mois à Bordeaux, Strasbourg et Lille. La progression des prix dans les dix plus grandes agglomérations a été similaire en mai à celle de Paris intra muros (+0,7%). Pourquoi ? Car les acheteurs y sont plus nombreux que les vendeurs. Ces bassins d’emplois dynamiques, favorisés par le dispositif Pinel et des taux de crédit immobilier exceptionnellement bas (1,35% en moyenne d’après l’Observatoire Crédit Logement/CSA) expliquent cette situation. MeilleursAgents évoque ainsi un rapport de treize acheteurs pour dix vendeurs à Lyon, qui a dépassé Bordeaux en matière de prix au-delà de 4 300€/m².

Profitez de notre expertise au meilleur taux, c'est facile et gratuit !

à partir de 0,46%* sur 15 ans

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider