Pret immobilier

Comparez gratuitement les taux immo

  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. Actualités
  4. Logement : nouvelle hausse des prix immobiliers en France avec 3 402 euros/m²

Logement : nouvelle hausse des prix immobiliers en France avec 3 402 euros/m²

Rédigé par Empruntis le 02/05/2017

Logement : nouvelle hausse des prix immobiliers en France avec 3 402 euros/m²

Vous êtes en quête d'un logement ? La hausse des taux d'emprunt semble booster la demande des acquéreurs et faire grimper les prix... En atteste les derniers chiffres du baromètre LPI-SeLoger des prix immobiliers à fin mars. Empruntis détaille pour vous les tendances du marché. 

Des prix en hausse

Hausse toute. Les prix dans l'ancien affichent une nouvelle augmentation « soutenue » avec un prix moyen de 3 402 euros/m², soit une hausse de +3,6% sur un an (+0,6% sur 3 mois). Ce qui montre la tendance haussière des prix à laquelle nous assistons actuellement en France. Pour mémoire, le prix moyen s'établissait à 3 277 euros/m² en avril 2016... 

Dans le détail, une maison se vend en moyenne 2 962 euros/m², soit une augmentation de +3,8% en un an. Pour les appartements, il faut compter 3 771 euros/m², soit une progression de +3,5% sur un an. 

Dans le neuf, les prix affichent également une croissance de +2,5% en un an, s'élevant à 3 804 euros/m². Pour une maison, comptez 2 404 euros/m² (+4,2% en un an) et pour un appartement 4 399 euros (+2,1% en un an).

La progression semble néanmoins ralentir dans les grandes villes. Mais la demande des acheteurs restant forte, « les prix se maintiennent donc à haut niveau »

Des marges de négociation en baisse

De ce fait, les acquéreurs ont moins de pouvoir de négociation. Les vendeurs se retrouvent face à une forte demande, atténuant le risque de ne pas vendre au meilleur prix...

En moyenne, il est possible de négocier 4% du prix de vente. Une marge qui se réduit comme peau de chagrin. Pour rappel, elle était de 4,5% en février 2017 et de 4,8% en avril 2016... Preuve que l'étau se resserre.

Néanmoins, il est possible de négocier le prix de vente à la baisse pour un appartement en Poitou-Charentes de 8%, de 15,5% en Champagne-Ardenne, de 7,3% en Auvergne... Pour une maison, un acquéreur peut obtenir une ristourne de 6,8% en Bretagne, de 8,8% dans le Centre ou de 5,6% dans le Nord-Pas-de-Calais. 

Des ventes en progression

Le rythme des ventes immobilières est bon avec +9,9% en mars, soit une « période de très haute conjoncture ». Les conditions de prêt avec des taux immobiliers exceptionnels continuent de dynamiser le marché malgré des hausses à répétition. Encore une fois, on observe des inégalités territoriales en termes de volumes de transactions. 

« Dans certaines régions, la demande hésite et n'a pas conservé sa vigueur de l'automne 2016 : tel est le cas en Bourgogne, en Ile-de-France et en Midi-Pyrénées où les ventes de logements anciens n'ont que très faiblement progressé au cours des 3 derniers mois ». L'activité accélère en région PACA, dans le Nord-Pas-de-Calais, dans les Pays-de-la-Loire et en Poitou-Charentes. 

Profitez de notre expertise au meilleur taux, c'est facile et gratuit !

à partir de 0,46%* sur 15 ans

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider