Pret immobilier

Comparez facilement les taux immo

  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. Actualités
  4. Les prix de l’immobilier en 2021 : une baisse en vue ?

Les prix de l’immobilier en 2021 : une baisse en vue ?

Les prix de l’immobilier en 2021 : une baisse en vue ?

Rédigé par Empruntis le 28/12/2020

Si personne n’avait vu venir la Covid-19 au moment d’anticiper l’évolution du marché immobilier cette année, il paraît plus difficile encore d’envisager le comportement des prix en 2021 en raison des nombreuses incertitudes à la fois sanitaires et économiques. 

Des prévisions qui diffèrent

À fin novembre, MeilleursAgents relevait une hausse des prix de l’immobilier ancien en France de +1,9%, alors que l’agence de notation Standard & Poor’s planchait au printemps dernier sur un recul de -1,4% dans le pays en 2020. L’agence prévoyait même une prolongation de cette tendance en 2021 (-0,5%) avant une remontée à partir de 2022 (+2,5%) et en 2023 (+2,3%). Pour l’heure, difficile donc de lui donner raison, mais peut-être avait-elle sous-estimé la résilience de la pierre en France ? Et pourtant, une autre agence de notation – Moody’s – considère également que les prix vont reculer sur le territoire : -2% en 2021. Cette dernière se base sur le fait que la courbe de l’immobilier suit généralement celle de la croissance. Sa lecture : avec un recul record du PIB (-9 à -10% en 2020), il y a fort à parier que la baisse des prix immobiliers finisse par suivre. À la différence de Standard & Poor’s, Moody’s prend en compte le décalage entre la conjoncture économique et les prix de l’immobilier, en raison du rythme des transactions (plusieurs mois entre le compromis et la vente définitive). L’occasion peut-être pour les acquéreurs de préparer leur projet sereinement. Des outils de simulation d'emprunt immobilier sont à disposition pour permettre d’avoir une idée sur son taux d’endettement actuel, calculer ses futures mensualités ou encore simuler ses frais de notaire. Le but : se préparer au mieux pour augmenter ses chances d’être financé. 

Les différents leviers pour encourager les acquéreurs en 2021

Mais les prévisions des agences de notation ne sont pas paroles d’évangiles. Les taux du crédit immobilier restent bas (1,20% en moyenne d’après l’Observatoire Crédit Logement/CSA), ce qui maintient l’attractivité de la pierre alors que le financement avait été bien plus fortement impacté par la crise économique de 2008. Même le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) a décidé d’assouplir les conditions d’octroi afin de ne pas pénaliser le marché immobilier. La prolongation du prêt à taux zéro (PTZ) pour 2021 et du dispositif de défiscalisation Pinel jusqu'en 2023 avec des restrictions joue en faveur des investisseurs, qui avaient été pénalisés par les recommandations du HCSF, au même titre que les primo-accédants aux revenus moyens ou modestes. D’ailleurs, Olivier Daligault (directeur général des opérations chez MeilleursAgents) annonce que « 2021 sera une belle année pour l’immobilier » et appelle à l’optimisme, rappelant que la pierre « reste une valeur refuge dans un contexte d’incertitude économique ».

 

Profitez de notre expertise au meilleur taux !

à partir de 0,48%* sur 15 ans

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider