1. Accueil
  2. Prêt immobilier
  3. Actualités
  4. Crise immobilière

Législatives : pour sortir de la crise, les professionnels appellent à une réforme du logement

Crise immobilière
Législatives : pour sortir de la crise, les professionnels appellent à une réforme du logement

Au lendemain des législatives, quelles perspectives pour le logement ? Pascal Boulanger, président de la FPI, Loïc Cantin, président de la FNAIM, et Éric Allouche, directeur exécutif du réseau ERA, croisent leurs regards sur la situation. Selon les communiqués reçus par la rédaction d’Empruntis, la crise du logement en France atteint des proportions alarmantes, nécessitant une intervention immédiate de la nouvelle Assemblée nationale et du gouvernement.

Meilleur taux immobilier

3,30%sur 15 ans(1) Simuler mon taux

Meilleur taux immobilier

3,45%sur 20 ans(1) Simuler mon taux

Meilleur taux immobilier

3,55%sur 25 ans(1) Simuler mon taux

Taux Empruntis relevés le 22/07/2024

Logement en péril : l'appel à une majorité engagée

Le paysage politique actuel, sans majorité claire, complique la prise de décision rapide alors que l'urgence dans le secteur immobilier est palpable, selon les experts. Pascal Boulanger, président de la Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI), précise dans un communiqué que près de 20 % des étudiants abandonnent leurs études faute de logement. De plus, le secteur de la construction est menacé par la suppression de 300 000 emplois d'ici 2025, et la rareté des nouveaux logements freine le recrutement des entreprises.

La Fédération Nationale de l'Immobilier (FNAIM), quant à elle, appelle à une « majorité pour le logement », soulignant l'importance d'une politique cohérente et ambitieuse. Des mesures telles que le fléchage de la TVA immobilière vers les communes bâtisseuses, l'exonération partielle des droits de succession, et la mise en place de prêts immobiliers innovants sont préconisées.

« Les nouvelles forces en place doivent impérativement s'entendre sur une politique claire et ambitieuse pour relancer le marché immobilier et garantir un accès décent au logement pour tous les Français », précise la FNAIM.

La stabilité fiscale et des incitations claires sont essentielles pour redonner confiance aux investisseurs et dynamiser le marché, selon Éric Allouche, directeur exécutif du réseau ERA Immobilier. La situation requiert des actions décisives pour garantir à chaque Français un logement décent et accessible.

Répondre à l'urgence : stratégies pour revitaliser le marché immobilier français

Les experts du secteur soulignent l’urgence d’une politique cohérente pour faire face à la crise immobilière actuelle. Loïc Cantin, président de la FNAIM, insiste : « La France traverse une crise du logement sans précédent... Les nouvelles forces en place doivent impérativement s’entendre sur ce sujet crucial. »

La crise se manifeste par une baisse dramatique des transactions immobilières, un ralentissement des mises en chantier et une offre locative en diminution. Les ventes immobilières ont chuté de 23 % en un an, atteignant 822 000 transactions à fin mars, et les prévisions pour 2024 ne sont guère plus optimistes. Loïc Cantin alerte : « Le mal-logement gagne du terrain... Nous assistons à une véritable fracture immobilière. »

Pour revitaliser le marché, la FNAIM propose des mesures telles que la portabilité des prêts, la suspension des normes du Haut Conseil de Stabilité Financière pour relancer le crédit, et des incitations fiscales pour l’investissement locatif. Pascal Boulanger, président de la FPI, appelle également à l’action : « Il y a urgence à prendre les bonnes décisions pour traiter, enfin, la crise du logement. »

Éric Allouche, directeur exécutif du réseau ERA Immobilier, souligne l’importance d’une approche pragmatique : « Le logement est une préoccupation centrale pour tous les Français... Il est temps de faire preuve de réalisme en allégeant certaines contraintes. » Ces propositions visent à redonner confiance aux investisseurs et à dynamiser l’offre de logements pour tous.

Le Nouveau Front Populaire en tête : quelles répercussions pour le logement ?

Les résultats du second tour des élections législatives montrent une nette avance du Nouveau Front Populaire, promettant d'influencer la politique du logement, selon une tribune de Henry Buzy-Cazaux chez Capital. Avec une majorité relative, la gauche devra négocier avec d'autres blocs pour faire passer ses mesures, notamment la garantie universelle et l'encadrement des loyers.

Cependant, la faisabilité de ces propositions est à évaluer. Les experts immobiliers appellent à une politique cohérente et ambitieuse pour répondre à la crise du logement, soutenir les étudiants et préserver les emplois dans la construction, tout en redonnant confiance aux investisseurs.

Profitez de notre expertise au meilleur taux !

à partir de 3,30% sur 15 ans(1)

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider