Crédit immobilier : quel est votre projet ?

  1. Accueil
  2. Prêt immobilier
  3. Actualités
  4. Investissement locatif : les loyers ne seront finalement pas bloqués en 2022

Investissement locatif : les loyers ne seront finalement pas bloqués en 2022

Investissement locatif : les loyers ne seront finalement pas bloqués en 2022
Investissement locatif : les loyers ne seront finalement pas bloqués en 2022

L’augmentation des loyers sera plafonnée à 3,5 % pendant un an, selon le projet de loi de finances rectificative. Une revalorisation équivalente des aides au logement a également été prévue dès le mois de juillet.

Mesure de gel des loyers rejetée

Pour faire face à l’accélération de l’inflation depuis le début de l’année, les associations de locataires demandaient un gel des loyers en 2022. Une mesure écartée par le gouvernement, qui a indiqué que : « geler les loyers serait une fausse bonne idée, car cela gripperait toute l’offre de logement ». Le ministère de l’Économie a toutefois opté pour un compromis en déployant un dispositif de bouclier loyer qui plafonne la hausse à 3,5 % sur un an. Les propriétaires, également impactés par l’inflation, doivent en effet supporter des charges d’entretien en augmentation. L’exécutif propose ainsi une alternative en offrant une marge de manœuvre aux propriétaires tout en tenant compte des contraintes des locataires. 

La hausse des loyers basée sur l’inflation

Pour rappel, l’augmentation des loyers est fixée en fonction de l’indice de référence des loyers (IRL) qui se base sur les prix à la consommation. Avec une inflation à 5,9 % en juin et un pic prévu par l’Insee à 7 % en septembre 2022, les loyers pourraient grimper en flèche. À noter que l’IRL a déjà augmenté de 2,48 % au printemps 2022. Ainsi cette mesure de bouclier loyer qui plafonne l’IRL à 3,5 % pourra s’appliquer entre le second semestre 2022 et le premier semestre 2023. Elle s’inscrit dans le projet de loi de finances rectificative (PLFR) promis par le candidat Emmanuel Macron, en réponse à l’accélération de l’inflation.

Revalorisation des APL

La décision est sans surprise contestée par les associations de défense des locataires qui juge le bouclier loyer insuffisant face à l’augmentation des prix de l’énergie, de l’alimentation et de l’essence qui pèse sur le budget des locataires.

Toutefois, pour limiter les conséquences sur les locataires, l’exécutif a annoncé une revalorisation similaire de 3,5 % des Aides personnelles au logement (APL). Un coup de pouce qui, s’il est adopté par le parlement, serait rétroactif au 1er juillet et concernerait un ensemble de prestations sociales et familiales. Il faudra toutefois passer le filtre de l’Assemblée nationale, au sein de laquelle le gouvernement ne dispose plus d’une majorité absolue. Pour les propriétaires bailleurs, la mesure de bouclier loyer permettrait de rehausser légèrement les loyers. Un moyen de faire face aux coûts supplémentaires quand ils doivent entreprendre des travaux de rénovation énergétique dans leur logement.

La classe énergétique d’un bien est devenue un élément clé sur le marché immobilier autant pour les locataires que pour les propriétaires. Investir dans le locatif neuf est la garantie d’avoir un logement conforme aux normes, l’exécutif a d’ailleurs mis en place un certain nombre de dispositifs qui permettent de défiscaliser comme le Pinel par exemple.

Profitez de notre expertise au meilleur taux !

à partir de 1,15% sur 15 ans(1)

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider

Besoin d'un prêt immobilier au meilleur taux ?

Nos courtiers sont disponibles pour répondre à vos questionsdu lundi au vendredi de 9h à 19h 😉

Choisissez votre créneau

Lun. 21 févr.

Un courtier expert vous rappelle

Ces données seront utilisées uniquement pour répondre à vos questions.