Pret immobilier

Comparez gratuitement les taux immo

  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. Actualités
  4. Immobilier : la tendance des taux de crédit bas est maintenue en février

Immobilier : la tendance des taux de crédit bas est maintenue en février

Immobilier : la tendance des taux de crédit bas est maintenue en février

Rédigé par Empruntis le 04/02/2019

Le mois de février débute sous les meilleurs auspices. Les taux immobiliers stagnent et les banques maintiennent les décotes. Décryptage.

Stagnation générale pour les taux de crédit immobilier

Fait rare, notre baromètre des taux de crédit immobilier ne présente pas de mouvements ce mois-ci par rapport au mois dernier. Quelques établissements bancaires ont pourtant annoncé de nouveaux barèmes mais ceux-ci sont sans conséquence sur le baromètre des taux de prêt. En effet, ils sont stables ou avec de subtiles augmentations ou baisses.

Résultat, le meilleur taux sur 15 ans est toujours de 1,05% et celui sur 20 ans de 1,24%. Quant aux taux d’emprunt les plus bas sur les durées courtes, ils sont en deçà des historiques de l’automne 2016. Une chance pour ceux qui envisagent de réaliser un achat immobilier en 2019.

De plus, les conditions d’octroi sont toujours excellentes. Les emprunteurs sans apport (épargne injectée dans le projet immobilier) sont de plus en plus nombreux. En 2018, ils représentaient 15% des primo-accédants, alors qu’ils n’en représentaient que 7% quatre ans auparavant (2014). Actuellement, « nous ne constatons pas de resserrement des critères. Les durées longues sont toujours possibles, l'emprunt sans apport aussi », relève Cécile Roquelaure, Directrice de la Communication et des études d’Empruntis.

D’ailleurs, selon Cécile Roquelaure, « les décotes sont toujours possibles et elles peuvent être vertigineuses : jusqu'à 60 ou 70 centimes, voire même 75 centimes inférieurs aux taux de crédit indiqués aux barèmes. » Poursuivant, « le choix des décotes sur certains profils de clients (qui changent d'une banque à l'autre) démontre une évolution des politiques des banques : si elles sont toujours très conquérantes, certaines privilégient des profils spécifiques (fonctionnaires, jeunes actifs avec profils évolutifs, professions libérales...) et leur octroient les meilleures conditions de taux immobiliers, même s'ils ne rentrent pas dans les critères de revenus. Si la priorisation des typologies d'emprunteurs a déjà été observée dans le passé, elle semble revenir de façon plus marquée. La valeur ajoutée du courtier sera de connaître l’appétence des établissements bancaires selon les profils des emprunteurs ! »

Profitez de notre expertise au meilleur taux, c'est facile et gratuit !

à partir de 0,52%* sur 15 ans

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider