Pret immobilier

Comparez gratuitement les taux immo

  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. Actualités
  4. Immobilier : comment les Franciliens envisagent l’horizon 2030 ?

Immobilier : comment les Franciliens envisagent l’horizon 2030 ?

Immobilier : comment les Franciliens envisagent l’horizon 2030 ?

Rédigé par Empruntis le 12/11/2019

Alors que l’Île-de-France accueillera au cours des années 2020 le Grand Paris Express, JLL et l’institut CSA se sont intéressés à la manière dont ses habitants se projettent à l’horizon 2030. La problématique du prix de l’immobilier demeure sensible, dans une région où les tarifs surpassent ceux du reste de l’Hexagone.

 Une forte concentration de population

La France est un pays centralisé dans lequel Paris et sa région sont incontournables. Ce constat est conforté par les chiffres : les 12 millions Franciliens représentent 18% de la population française concentrés sur seulement 2% du territoire national ! Et ils produisent 31% du PIB… Pas étonnant d’ailleurs que les prix de l’immobilier y soient plus élevés qu’ailleurs en France : on a dépassé les 10 000€/m² en moyenne à Paris d’après MeilleursAgents, et il faut compter près 7 000€/m² dans les Hauts-de-Seine, 5 000€/m² dans le Val de Marne, 4 500€/2m2 dans les Yvelines, 3 800€/m² en Seine-Saint-Denis et 3 000€/m² dans le Val d’Oise, l’Essonne et la Seine-et-Marne. Avec de tels prix, trouver le meilleur prêt immobilier est devenu crucial : dans ce contexte, les Franciliens peuvent en effet compter sur des conditions attractives et des taux immobiliers avantageux.

 Près de quatre Franciliens sur dix veulent devenir propriétaires

Bouchons, pollution, insécurité, vie chère : malgré les défauts qu’on associe volontiers à l’Île-de-France, 71% des sondés y vivent par choix et même 85% en sont satisfaits ! Néanmoins, les trois quarts pourraient déménager dans un autre département, ce qui révèle un niveau d’attachement très relatif. Car si 38% des locataires en région parisienne envisagent de devenir propriétaires sous 5 ans, les deux tiers des habitants de l’Île-de-France concèdent que le prix les contraint dans leur choix de logement, et 39% placent le prix comme premier facteur de renoncement à un déménagement. Et pour 36%, le premier motif de déménagement serait de quitter l’Ile-de-France…

 Les résidences services, l’habitat de demain ?

Le crédit immobilier à taux bas (1,18% en moyenne d’après l’Observatoire Crédit Logement/CSA) ne suffit néanmoins pas à ouvrir l’accession à la propriété à tous les Franciliens. Car les prix ont augmenté bien plus vite à Paris qu’ailleurs : +57,6% en dix ans dans la capitale contre +9,8% dans toute la France ! La région parisienne a pris +37,6% dans le même temps. Si le financement coûte forcément moins cher avec un prêt immobilier à 1% ou moins pour les meilleurs profils, les prix élevés freinent les ardeurs et peuvent pousser à aller voir ailleurs… ou à procéder différemment. Dans l’enquête, six sondés pourraient vivre dans des résidences avec services, mais ils ne sont que 25% à envisager l’idée d’une propriété réduite dans le temps. Devenir propriétaire avec un prêt immobilier à taux bas, c’est toujours perçu comme un moyen de créer un patrimoine pour le transmettre !

Profitez de notre expertise au meilleur taux, c'est facile et gratuit !

à partir de 0,56%* sur 15 ans

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider