Crédit immobilier : quel est votre projet ?

  1. Accueil
  2. Prêt immobilier
  3. Actualités
  4. Immobilier : ce qui change (ou pas) en 2022

Immobilier : ce qui change (ou pas) en 2022

Immobilier : ce qui change (ou pas) en 2022
Immobilier : ce qui change (ou pas) en 2022

La fin d’année approche, et pour les Français qui souhaitent devenir propriétaires en 2022 c’est l’heure de faire le bilan des aides et dispositifs à l’achat. Vont-ils changer ? Vont-ils être supprimés ou au contraire être maintenus ? Voici ce qu’il faut retenir pour cette nouvelle année.

Les critères d’octroi du crédit immobilier contraignants à partir de 2022

Les recommandations imposées par le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) deviennent obligatoires le 1er janvier prochain sous peine de sanctions. Ces règles consistent en un taux d’effort de 35 % maximum assurance emprunteur comprise et une durée d’endettement de 27 ans au plus, sous conditions. Ces mesures sont toutefois bien intégrées depuis quelques mois déjà par les banques et ne devraient pas bouleverser le marché en dehors de certaines catégories d’emprunteurs comme les investisseurs locatifs ou les foyers modestes dont la capacité d’emprunt serait impactée. Mais des solutions existent. Un courtier en crédit immobilier analyse le dossier de l’emprunteur et l’optimise pour améliorer ses chances d’être financé. Il oriente l’emprunteur vers les solutions qui lui permettent de concrétiser son projet.

Prolongation du PTZ jusqu’en 2023

En attendant les décisions du prochain gouvernement, le prêt à taux zéro (PTZ) est prolongé d’un an avec les mêmes conditions. Ce prêt aidé permet aux ménages à revenus modestes et moyens, de financer sans intérêt jusqu’à 40 % de la construction ou l’acquisition d’une résidence principale. Avec une période de différé d’une durée de 15 ans maximum et un remboursement possible jusqu’à 25 ans, le prêt à taux zéro est particulièrement intéressant. Une bonne nouvelle donc pour les primo-accédants qui souhaitent devenir propriétaires en 2022.

Évolution de la loi Pinel en 2023 et prolongation d’autres dispositifs de défiscalisation

Dans l’ensemble, les dispositifs qui permettent la défiscalisation en immobilier en 2022 demeurent inchangés. Ainsi, il sera toujours possible dans les mêmes dispositions de bénéficier de la loi Censi-Bouvard et de la loi Denormandie. En revanche, la loi Pinel devrait disparaître d’ici 2024 avec une baisse progressive des avantages fiscaux en 2023. À ce moment-là, un nouveau dispositif baptisé Super-Pinel cohabitera avec le Pinel. Ce dernier encouragera notamment la construction de logements plus respectueux de l’environnement. Il permettra de conserver l’avantage fiscal maximal, mais sous réserve de nouvelles conditions. L’offre éligible à ces critères risque d’être réduite, ainsi mieux vaut investir dans un tel projet dès 2022.

Résiliation infra-annuelle de l’assurance emprunteur

Avec la loi Lemoine, il sera bientôt possible de résilier son assurance de prêt à tout moment. La proposition de loi, déjà validée par le Sénat, devrait bientôt être promulguée. Cette avancée dans le libre choix de l’assurance emprunteur va permettre aux Français de faire jouer la concurrence pour réduire le coût de leur prêt immobilier. En effet, l’assurance emprunteur représente une dépense conséquente dans le coût global du crédit et peu d’assurés négocient leur contrat. La loi Lemoine permettra donc de simplifier le changement d’assurance.

Profitez de notre expertise au meilleur taux !

à partir de 1,15% sur 15 ans(1)

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider

Besoin d'un prêt immobilier au meilleur taux ?

Nos courtiers sont disponibles pour répondre à vos questionsdu lundi au vendredi de 9h à 19h 😉

Choisissez votre créneau

Lun. 21 févr.

Un courtier expert vous rappelle

Ces données seront utilisées uniquement pour répondre à vos questions.