Pret immobilier

Comparez gratuitement les taux immo

  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. Actualités
  4. Immobilier : ce qu'il faut savoir pour renégocier son crédit

Immobilier : ce qu'il faut savoir pour renégocier son crédit

Rédigé par Empruntis le 22/06/2012

Immobilier : ce qu'il faut savoir pour renégocier son crédit

Lorsque les taux de crédit immobilier baissent, c'est une aubaine pour les acheteurs. Mais les ménages ayant contracté un crédit avant la baisse des taux peuvent également en profiter. La solution passe par la renégociation de crédits. Voici les points à connaître.

Comment s'effectue l'opération ?

La renégociation de crédit immobilier s'effectue en deux étapes : premièrement, la contraction d'un nouveau prêt ; deuxièmement, un remboursement anticipé du crédit initial.

Quels sont les profils concernés ?

Tous les emprunteurs ne peuvent prétendre à la renégociation de crédit. L'écart entre le taux actuel et celui souscrit par l'emprunteur doit atteindre au moins 0,60 point pour que l'opération soit réellement intéressante. La raison ? Une différence de taux importante est nécessaire pour compenser les frais relatifs à la renégociation.

Dans le même ordre d'idée, l'opération est avantageuse pour les prêts contractés récemment, quand l'emprunt en est au stade du remboursement des intérêts. Quant au capital restant dû, plus il est élevé, plus la renégociation sera intéressante.

Faîtes jouer la concurrence

N'hésitez pas à aller voir plusieurs banques afin de négocier au mieux votre baisse de taux. Une autre solution consiste à faire appel à un courtier. À ce titre, Empruntis.com accompagne les ménages dans leur renégociation de crédit immobilier.

Des formalités proches de celles d'un crédit habitat classique

Comme pour un crédit immobilier, certaines pièces indispensables sont à fournir telles que les trois derniers bulletins de salaire et les relevés de compte. L'emprunteur doit donc être vigilant quant à ses dépenses, à de possibles impayés ou quand il souscrit un crédit à la consommation.

Autre similitude : il recevra une offre de prêt en cas d'acceptation de la banque. Les conditions sont les mêmes que celles d'un crédit immobilier : délai de réflexion de dix jours, puis nouveau délai pour renvoyer l'offre à la banque. La loi SCRIVENER régit ces délais : offre à renvoyer à partir du 11ème jour et jusqu'au 30ème jour suivant la réception de l'offre de prêt.

Enfin, si le premier prêt est couvert par une hypothèque, celle-ci devra être levée par le notaire de l'emprunteur.

Quels paramètres l'emprunteur doit-il prendre en compte ?

L'emprunteur devra trouver le bon équilibre entre la durée du nouveau prêt et le montant des échéances.

Quels sont les frais inhérents à la renégociation ?

Le coût de l'opération équivaut en moyenne à 5% du capital restant dû (CRD). Les frais englobent les indemnités de remboursement anticipé (6 mois d'intérêts à échoir plafonné à 3 % du Capital restant dû), les garanties et les frais de dossier. Ces frais sont pris en compte par le conseiller pour calculer la rentabilité de la renégociation de crédit. 

Profitez de notre expertise au meilleur taux, c'est facile et gratuit !

à partir de 0,52%* sur 15 ans

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider